Miracle de Noël: il vient de sortir !

yann erwanLes fêtes approchent à grands pas mais ne vous angoissez pas outre mesure car chaque journée compte 24 h quand même et vous avez encore du temps pour affronter la recherche des cadeaux, la messe de minuit et le repas de famille.

De plus ce billet est là pour vous aider à résoudre les épreuves qui vous attendent.

Les cadeaux ? Au lieu de piétiner les allées des marchés de Noël, d’hésiter entre « La cuisine des chefs » et « le chef des cuisines », de reposer la crème anti rides qui va la vexer, optez pour le chèque cadeau : bricolage, fringues, bouquin… ça n’engage à rien et des bruits courent que les boulangers, charcutiers, garagistes et les même les dentistes vont s’y mettre Ainsi, finie la course aux cadeaux

La messe de minuit ? Plus la peine de se peler de froid, de stationner son 4×4 sur le parvis de la cathédrale au risque de rentrer à pied, ou d’attraper un torticolis pour entrapercevoir le curé par-dessus les manteaux de fourrure, le bouquet télé de Cloaque Plus est là pour vous emmener en direct à Doubaï, La havane ou Saint Guilhem le désert.

Reste le repas de Noël ! Alors là ça craint dès l’arrivée : les bisous qui mordent, les regards qui jaugent et qui jugent , les phrases acides : « T’as pas changé depuis l’temps qu’on t’a vu…Alors toujours en panne , t’es venu en tram ? » et autres coups de griffes apéritives.

Suivent les monologues à tables, les ‘’moi je sais…, de toute façon c’est tous des pourris…(sauf moi bien sûr)…de mon temps les jeunes y posaient pas d’questions… ’’et autres amabilités qui plombent le foie gras.

Vous allez vous ennuyer ferme sauf si vous êtes venu(e/s/es) avec ‘’Pensées éparses et drôles d’histoires’’* de Yann Erwan**. C’est un dérideur d’atmosphère, un déplieur de sourires, un détendeur des zygomatiques. Sortez le de votre poche et dîtes juste qu’il est impertinent et savoureux (les autres convives ne savent pas qu’en fait c’est une mèche de poudre qui va grésiller d’étincelles, suivre le chemin de table et créer des explosions en chaîne)

Exemple : « Pour gagner encore plus de fric, les géants de l’industrie agroalimentaire voulaient faire disparaître le camembert au lait cru… Heureusement, ils n’ont pas réussi. Ces gens mériteraient d’être thermisés, pasteurisés et surtout stérilisés. » Tonton qui a investi dans le lait de la ferme aux milles vaches va recracher son vacherin et Cousine B.(l’écolo de service) va s’étrangler de plaisir avec sa fourme bio de Valcivière.

Ailleurs, parce qu’il y en a pour tout le monde,: « Elles (les femmes) aiment bien la solitude mais uniquement avec leur portable » ou encore « Dieu c’est l’être humain mais ce dernier ne l’a pas encore compris ».

Vous en voulez plus ? Allez acheter cette grenade à fleurs et débarquez chez Papi-Mamie avec ce cocktail détonant, l’ambiance est assurée.

FT

*’’Dans toutes les bonnes librairies’’- Editons St Honoré – 14,90 euro.

** un breton bourlingueur qui a, au bout du compte, arrimé sa barque sur les quais de Loire d’où il sent la mer (par fort vent du large).

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *






Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail