Les secrets de l’abbé Leduc au CERCIL (Orléans)

L'abbé Leduc

L’abbé Leduc

La nouvelle exposition du CERCIL inaugurée ce jeudi soir, présente au public l’action d’un homme qui serait sans doute restée ignorée sans la curiosité d’un prêtre aujourd’hui âgé de 96 ans, le père Jacques Doublier qui s’intéressa aux archives laissées par l’abbé Narcisse Leduc, curé de Beaune la Rolande de 1919 à 1952.

Le père Doublier découvre en classant ces archives des “lettres d’in­ter­nés du camp de Beaune la Rolande ap­pe­lant au se­cours, des fa­milles par­lant de leurs pri­son­niers, de prêtres de Pa­ris re­com­man­dant des Juifs de­ve­nus ca­tho­liques. Tous at­tendent du cu­ré de Beaune une aide, des contacts, des ren­sei­gne­ments, des trans­mis­sions de co­lis”.

Le prêtre comprend alors l’importance de l’action de l’abbé Leduc auprès des prisonniers de ce camp de concentration comme on le nomme alors. Il décide de confier ces documents aux Archives de l’Evéché dont le responsable, François Morin alerte le CERCIL* comprenant l’importance de ces documents pour éclairer l’histoire du camp de Beaune la Rolande d’où furent déportés 16.000 juifs dont plus de 1500 enfants vers les camps de la mort entre mai 1941 et aout 1943.

“S’il nous est interdit de protester, il nous reste le devoir de charité”

cercil leducL’exploitation de ces archives va se révéler d’un intérêt exceptionnel car non seulement les nombreux courriers et démarches de l’abbé nous montrent l’action qu’il va mener pour tenter de sauver des vies en demandant la libération d’internés, mais ces archives comportent aussi d’innombrables notes personnelles sur des bouts de papiers, des cartons etc… Car l’abbé en tant qu’aumônier avait obtenu le droit, jusqu’en 1942, d’entrer dans le camp où il notait hâtivement les noms des personnes qui lui demandaient de l’aide ou des informations sur des proches.

Ces notes déchiffrées par le service de documentation du CERCIL permettent aujourd’hui de reconstituer des destins individuels comme ce Charles Vogelbaum dont on sait grâce à une note de l’abbé qu’il fut ténor sous le nom de scène de Charles Bertry, ce qui lui permit de chanter à l’église de Beaune la Rolande avant d’être déporté à Auschwitz . Car le camp n’était pas, dans un premier temps, totalement fermé, et l’abbé se chargea ainsi de faire connaitre auprès des exploitations agricoles alentour, la possibilité d’employer de ces hommes internés, favorisant de fait, quelques évasions du camp.

Et au delà de l’émotion de ces destins individuels et familiaux reconstitués, ces archives éclairent aussi plus largement l’histoire de la déportation des juifs de France et le rôle de ces ecclésiastiques qui tentèrent d’adoucir le sort d’une population que la barbarie nazie avait décidé d’éliminer.

GP

Les archives de l’abbé Leduc, Beaune-la-Rolande, 1941-1944

Exposition ouverte au public du 9 décembre 2016 au 9 mars 2017.

Du mardi au dimanche de 14h à 18h (la salle d’archives est fermée le dimanche), le mardi ouverture jusqu’à 20h (centres d’archives et de ressources fermés à 19 h), le lundi sur rendez-vous. Fermeture : samedi.

Exposition conçue par le Cercil-Musée Mémorial des enfants du Vel d’Hiv et le Service des archives historiques de l’évêché, avec le soutien des Amis de l’Histoire de Beaune et de l’Amitié Judéo-Chrétienne d’Orléans.

Visites commentées le 15 décembre à 18h, le 21 décembre à 15h, le 28 décembre à 15h, le 10 janvier à 18h par François Maurin du Service des archives historiques de l’évêché d’Orléans et l’équipe du Cercil.

CERCIL* 45 Rue du Bourdon Blanc, 45000 Orléans  02 38 42 03 91

*Centre d’étude et de recherche sur les camps d’internement du Loiret

 

 

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *




Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail