Raphaël Faÿs, guitariste au flamenco enchanteur

Pour son Concert de Noël, donné au profit des sinistrés des inondations du Loiret, le Rotary Club Orléans, invite le merveilleux et chaleureux guitariste Raphael Fays. Dans son programme “De Paris à Séville”, cet artiste enchante , jazz, jazz manouche et flamenco. Autre guitariste, Julien Cattiaux est à ses côtés.

raphael-fays

Rythme et son de toute beauté

Place à la richesse mélodique des compositions, à une technique instrumentale irréprochable, à l’expressivité du jeu, à la couleur du son,  et à la flamme dansante d’une poésie musicale à laquelle on ne peut que succomber. Raphaël Faÿs, guitariste  qui réside dans le canton de Chateauneuf-sur-Loire, est né, le 10 décembre 1959 à Paris,  la guitare entre les bras, d’un père guitariste de Jazz.

Effectuant un début de carrière fulgurant et prometteur, il revisite le répertoire de son maître Django Reinhardt, cet homme “sentimental” dont il s’affirme très vite comme l’héritier surdoué. Respectueux de la tradition, l’univers musical de Raphaël Faÿs traverse l’Europe. Toutefois, le jeu de ce musicien, interprète et compositeur qui “dessine” de prenants accords, est constitué d’une somme colossale d’expériences et d’une passion qu’il voue à la guitare acoustique qu’elle soit jazz, Django, classique ou Flamenco.

Un virtuose empli d’humanité et de générosité

De fait c’est en 1987, lorsqu’il fait la connaissance de Paco de Lucia, à Paris,  qui il se lance avec brio dans ce flamenco auquel il apporte un éclairage personnel. En vérité, dans sa musique, Raphaël Fays fait plus que synthétiser les styles gitans et flamenco: il rend compte de ce qui, au-delà des frontières de l’Espagne et de l’Europe de l’Est, est commun aux communautés gitanes  manouches européens et hispano-andalous. L’Histoire les a éloignés mais leur histoire est commune. 

Rares sont les musiciens qui à la manière de Raphaël Faÿs, qui a beaucoup enregistré et qui admire aussi Alexandre Lagoya, auront su investir des champs musicaux aussi variés qu’exigeants avec la même conviction, la même probité et le même bonheur. Plus que la performance, c’est l’humanité et la générosité de la démarche qu’il convient de saluer aujourd’hui.

 

De Paris à Séville, concert jazz, jazz manouche, flamenco. Avec Julien Cattiaux.

Vendredi 16 décembre, 20 h 30, Centre de conférence,  Orléans. Tarif: 20 €.

En savoir plus: www.raphaelfays.com

 

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *




Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail