Géraldi Leroy: l’hommage de l’association Guillaume Budé et de la Ville d’Orléans

 

 
Géraldi Leroy vient de disparaître à 76 ans. L’association Guillaume Budé lui rend hommage en ces termes:  membre de notre Association depuis de nombreuses années, il y avait noué de solides amitiés. Habitué des sorties littéraires, il avait aussi participé à plusieurs voyages sur les grands sites antiques. Surtout, il avait prononcé pour Budé trois conférences remarquées en relation avec ses travaux universitaires : Les écrivains sous l’Occupation en 1995, La Rome et la Grèce antiques vus par Simone Weil en 2010 et Le patriotisme de Péguy en 2014.
“Solognot né à Selles-Saint-Denis (41), il avait intégré l’École Normale Supérieure de Saint-Cloud. Après l’agrégation de Lettres classiques, il avait commencé comme coopérant une carrière d’enseignant à Tunis avant de venir à l’Université d’Orléans comme professeur de littérature et de mener à bien sa thèse de doctorat d’Etat (1980) sur Les idées politiques et sociales de Charles Péguy. Il était devenu LE spécialiste unanimement reconnu du penseur et poète orléanais auquel il a consacré de très nombreux articles et plusieurs livres : Péguy entre l’ordre et la révolution, Péguy en son temps. Le dernier, Charles Péguy, l’inclassable en 2014, est l’aboutissement de toute une vie consacrée à cette recherche. Passionné de littérature portant sur les idées politiques et de sociologie des écrivains à l’époque contemporaine, il avait un grand souci de la précision historique pour expliquer les positions et les comportements des auteurs et les milieux dans lesquels ils évoluaient.

A cet égard, on peut citer Les écrivains et l’histoire 1919-1956, Les écrivains et le Front populaire, La vie littéraire à la Belle Epoque, Batailles d’écrivains. Littérature et politique. 1870-1914, ces deux ouvrages en collaboration avec Julie Sabiani. Il avait aussi établi et fait paraître les œuvres de Simone Weil et certains textes de Jaurès.

D’autre part, sa renommée l’avait fait participer à de nombreux colloques (notamment au colloque du Sénat de janvier 2014 intitulé Être péguyste dans la cité aux côtés d’Alain Finkielkraut, Jacques Julliard. En 2014, il avait été sollicité dans la France entière et notamment à Orléans pour parler de Péguy dont c’était le centenaire de la mort sur le champ de bataille.

Humaniste et cordial, Géraldi Leroy impressionnait par sa capacité de travail, sa culture littéraire et historique, la finesse de ses analyses et la précision de sa parole et de sa plume. L’Association Guillaume Budé où il laisse beaucoup de regrets s’honore de l’avoir compté dans ses rangs et exprime à Françoise toute son affectueuse sympathie en ces douloureuses circonstances.”

Gérard Lauvergeon

Vous pouvez écouter (et télécharger) la conférence que Géraldi LEROY 

Le communiqué de la Mairie d’Orléans

“La Mairie d’Orléans a appris avec une vive émotion le décès de Géraldi Leroy, professeur émérite de littérature française moderne et contemporaine à l’Université d’Orléans, agrégé de Lettres classiques, et docteur d’État ès Lettres, survenu mercredi 14 décembre dernier.

Vice-président de l’Amitié Charles Péguy, il fut pour beaucoup le plus grand spécialiste de l’écrivain orléanais. Ces ouvrages, parmi lesquels Péguy entre l’ordre et la révolution et Batailles d’écrivains. Littérature et politique, 1870-1914, font autorité auprès des Péguystes.

Olivier Carré, Député Maire d’Orléans, au nom de la Mairie et de l’ensemble du Conseil municipal rend hommage à cet amoureux de littérature et défenseur de notre belle langue française et adresse ses sincères condoléances à ses proches, ainsi qu’à tous ceux qui ont eu la chance de le côtoyer, d’échanger avec lui ou simplement de croiser son chemin.”

Les obsèques de Géraldi Leroy sont prévues mardi prochain, 20 décembre,
à 14 h 30 en l’Église Saint Laurent à Orléans

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *




Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail