La spéculation financière américaine finance la restauration des jardins de Chambord

Fierté nationale ou discrétion du mécène, c’est surtout la presse belge et néerlandophone, qui se fait l’écho du fait que la restauration des jardins à la française de Chambord, qui seront ouverts au public en mars 2017, n’a été permise que grâce au mécénat d’un riche américain. Et pas n’importe lequel puisqu’il s’agit de Stephen Schwarzman, le patron et co-fondateur du fonds d’investissement Blackstone, un loup de Wall Street, qui s’est illustré, selon le Figaro, par la plus grosse rémunération de l’année 2014 pour un patron de fonds d’investissement, avec un gain de 690 millions de dollars ( = 614 millions d’euros), soit  la bagatelle de près de 2 millions de dollars par jour ouvrable !

les travaux en cours

Les travaux en cours, bientôt terminés.

La spéculation financière a donc du bon puisque Stephen Schwarzman investirait 0,5% de ses revenus annuels en effectuant un don de 3,5 millions de dollars pour la restauration des jardins à la française du château de Chambord dessinés au siècle de Louis XIV. Il faut dire que Stephen Schwarzman aime la France : déjà mécène des musées parisiens des Arts Décoratifs et du Louvre, le financier a décidé de soutenir la restauration des jardins de Chambord, qu’il admire particulièrement et qu’il a visité à deux reprises ces dernières années. 

Stephen Schwarzman “aime la France, aime notre patrimoine”, explique le directeur du domaine, Jean d’Haussonville.  Il avait notamment “l’idée d’aider la France à un moment où nous voyons que le patrimoine est un enjeu de civilisation”, ajoute Jean d’Haussonville.

François Ier (1494-1547) “souhaitait que Chambord soit une sorte d’île surgissant d’un détournement de la Loire”, à 4 km du château, a rappelé Jean d’Haussonville. Il avait chargé un ingénieur hydrologue de commencer des travaux en 1545 mais il est mort deux ans plus tard. Le roi Louis XIV a fait construire à partir de 1682 une terrasse sur laquelle est installé ce jardin en 1734. Mais “les anciens parterres à la française étaient devenus du gazon“, a expliqué le directeur du domaine.

Avec le don de Stephen Schwarzman, “l’intégralité des parterres (d’une surface de 6,5 hectares) sont payés. Les travaux seront livrés pour Noël. Nous ouvrirons au public le 21 mars 2017”, a précisé le directeur du domaine de Chambord. 

GP

(d’après nos confrères De Rectabie.be et DH.be )

 NB : Le chantier des jardins à la française est réalisé par l’entreprise J. Richard, paysagiste loirétain à Orléans. Jean-Marc Sipan a récemment contribué à une soirée des “entrepreneurs innovants” à Orléans. 

 

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

  1. S’il reste à Monsieur Etienne Hommenoir quelques liquidités, je veux bien lui présenter un autre projet de mécénat culturel en France.
    Please Mister Stephen Schwartzman, help me !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *




Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail