Baisse du chômage pour le troisième mois consécutif, -5,1% dans la région

Pôle Emploi chômageTrois mois de baisse, ce n’était pas arrivé depuis le début du quinquennat de François Hollande et même depuis 2008. On comprend que notre président de la République qui ne se représente pas se soit publiquement réjoui lorsqu’à 18 heures l’annonce en a été faite.

Après octobre et septembre, en novembre le chômage a continué de baisser en France. Le nombre de demandeurs d’emploi inscrits à pôle emploi en catégorie A – c’est-à-dire sans aucune activité – a diminué de 31.800, soit une baisse de 0,9 % par rapport au mois précédent. En un an, le nombre de personnes inscrites en catégorie A  a décru de 3,4 % pour s’établir en novembre à 3.447.000 millions de personnes.Les catégories B et C de Pôle emploi, qui recensent les demandeurs d’emploi exerçant une petite activité, ont en revanche progressé sur un an (respectivement + 1,8 % et + 11,8 %), ce qui selon les syndicats peut s’interpréter comme une « hausse de la précarité ».

La reprise de l’emploi salarié

« Cette baisse  durable du nombre de demandeurs d’emploi résulte notamment de la solide reprise des créations d’emploi salarié, a relevé la ministre du travail Myriam El Komri qui accompagnait le chef de l’État dans sa visite d’une entreprise des Yvelines. Près de 237.000 ont été enregistrées dans le secteur marchand au cours des 18 derniers mois ». Les sorties de Pôle emploi pour  reprise d’emploi ont ainsi atteint, ces trois derniers mois, leur plus haut niveau depuis plus de huit ans.

Plus de formations

La catégorie D, qui compte les chômeurs en formation a augmenté, elle, de près de 22 % en un an, le gouvernement ayant lancé en janvier dernier un plan de 500.000 formations supplémentaires, qui vient d’être prorogé pour six mois. Ce recours massif à la formation alimente d’ailleurs une controverse sur la nature de la baisse enregistrée. En effet, en novembre, les effectifs de la catégorie D soit regroupant notamment les demandeurs d’emploi en formation, ont bondi de 4,3%,  ce qui représente 14.000 personnes. En y ajoutant les inscrits travaillant à temps partiels (catégories B et C), le nombre des inscrits à Pôle emploi a légèrement augmenté le mois dernier.

L’amélioration va se poursuivre

«  Les résultats arrivent plus tard que je les avais annoncés, j’en conviens », a reconnu François Hollande. « Le chômage enfin diminue mais il reste à un niveau élevé ce que cette situation peut avoir d’inquiétant pour nos concitoyens qui vivent dans la précarité », a-t-il ajouté. Je mesure Selon  l’Insee, l’amélioration va  légèrement se poursuivre : le chômage devrait reculer à 9,6 % en métropole (9,9 % avec les ultra-marins) à la fin 2016, et cette décrue se poursuivrait jusqu’à la mi-2017 pour atteindre 9,5 % de la population active en métropole.

F.C.

 En Région Centre-Val de Loire :

Fin novembre 2016, en Centre-Val de Loire, le nombre de demandeurs d’emploi tenus de rechercher un emploi et sans
activité (catégorie A) s’établit à 126.710. Ce nombre diminue de 5,1 % sur trois mois (soit –6.750 personnes) ; il recule de 2,3 % sur un mois et de 4,5 % sur un an.
Les moins de 25 ans chômeurs de catégorie A sont 18.870 (-3,6%). Les 25 à 49 ans sont 74.030 (-2,7%). Les plus de 50 ans sont 33.810 (-0,8%).
Les demandeurs d’emplois de longue durée (inscrits depuis un an et plus) sont 100.960 sur les 215.540 demandeurs d’emplois de la Région Centre-Val de Loire (46,8%).

Télécharger (PDF, 108KB)

 






Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail