Vœux à la Région : deux métropoles, sinon rien…

Lors de la traditionnelle cérémonie de présentation des vœux aux personnalités, le président de la Région Centre-Val de Loire François Bonneau s’est ouvertement exprimé en faveur d’une double métropole Orléans-Tours. Les Parlementaires trancheront, mais il semble bien que les jeux soient faits.

François Bonneau

“Le visage de l’année 2017 : ce sera celui d’un nouveau souffle pour une unité renforcée.Notre région est cohérente, elle n’a pas à faire de remaillage ni de réorganisation. Deux métropoles, six agglomérations, des pôles d’équilibre”, a exprimé en ouverture de ses vœux le président de Région François Bonneau.

“Deux métropoles”, dites-vous ? Alors que le vote des Parlementaires n’est pas encore définitif (deuxième lecture en début d’année), qui doit statuer sur l’attribution de ce statut à Toulon, Saint-Étienne, Dijon, et surtout Orléans et Tours, voici que François Bonneau plie le match, déjà bien entamé il est vrai. “Oui, on se dirige vers une double métropole, Orléans et Tours”, a-t-il déclaré en aparté aux journalistes à l’issue des vœux. “Je me réjouis de ça. Il y aura une responsabilité économique partagée, une montée en puissance. Les métropoles travailleront avec les autres agglomérations de la région, ça n’est pas de trop !”

voeux Bonneau conseil régionalDès lors, et c’est souvent évoqué dans la région, le rapprochement des universités des deux capitales ligériennes semblent inévitable tout autant que souhaitée, enfin, pourrait-on dire. “Ça me paraît logique qu’il y ait un ensemble ligérien. Dès cette année, une nouvelle Comue (Communauté d’universités et d’établissements) verra le joue. Mais je pense aussi à la grande école publique de gestion, il faut y arriver. Comment parler d’attractivité du territoire quand deux universités ne travaillent que si peu ensemble ? De même, la première année généraliste doit rester à Orléans et Tours, mais il faut développer les années spécialisées dans les antennes universitaires”.

Parmi les autres faits marquants de ces vœux, François Bonneau a annoncé 17 nouveaux projets de MSP (Maisons de santé pluridisciplinaires) qui verront le jour en 2017, poursuivant son objectif de 100 au cours du mandat. La compétence transport (routier et scolaire) à partir du 1er septembre. Le transport ferroviaire de proximité avec la réouverture de la ligne Voves-Chartres le 9 janvier. Le passage de certains trains d’équilibre du territoire en trains express régionaux (TET au TER). Soucieux de proximité et de démocratie, le président de la Région Centre-Val de Loire a annoncé l’arrivée prochaine “d’antennes régionales dans les six agglomérations des cinq autres départements de la région, pour plus de proximité avec les territoires”. Blois, Chartres, Tours, Châteauroux, et Bourges auront leurs espaces dédiés à la Région.

F.Sabourin.

 

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

  1. Création d’antennes régionales qui ont été fermées ils y a pas si long temps pour leur coût et leur inutilité ?
    Certains doivent être désireux de conforter leur petit fief local !!!

  2. Mr Bonneau est un habitué du double langage.
    Regrouper une grande université comme celle de Tours avec une petite université très mal gérée comme celle d’Orléans n’est certainement pas une bonne idée. Et puis, qui aurait envie d’étudier à Orléans à côté des champs de betteraves ?

  3. Au lieu de modifier sans arrêt l existant, peut-être déjà mettre en place des projets manquant cruellement en dehors des agglos: transports, educatif, culturel, handicap notemment des plus jeunes. Mais suis je bête il s agit de postes coûteux et qui ne rapporte rien aux elections!

  4. Mais quel manipulateur ce Bonneau !
    Mais bien sûr on va obliger Tours à aider cette petite université orléanaise à sortir la tête de l’eau. Tout ceci profitera à Orléans et comme d’habitude Tours se fera avoir…
    Tours n’a pas besoin d’Orléans,par contre Orléans a besoin de Tours, il faudrait plutôt qu’il le dise comme ça au lieu de raconter n’importe quoi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *




Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail