Bernard Cazeneuve refile les trains de l’État à la Région

A quoi sert Bernard Cazeneuve ? Le troisième et dernier Premier ministre du quinquennat de François Hollande expédie les affaires courantes, avec une rigueur et une compétence incontestable. Il assure aussi le service après vente des œuvres de Manuel Valls, candidat à la primaire de la gauche.

Mais il le fait sans jamais prononcer le nom de son prédécesseur, l’air de rien, mais tout en déroulant le bilan du gouvernement sortant. En l’occurrence sur la décentralisation et la politique ferroviaire. Ainsi à Orléans jeudi 19 janvier, le Premier ministre est venu signer le protocole d’accord qui transfère les trains d’équilibre du territoire (TET) de l’Etat vers la région Centre-Val de Loire. Autrement dit les lignes Paris-Orléans-Tours, Paris-Bourges-Montluçon et Paris-Montargis-Nevers.

Un service public dégradé

Alors que les usagers subissent des conditions de transports de plus en plus dégradées, en particulier sur Paris-Orléans, c’est la promesse, mais seulement à partir de 2018 que la Région va améliorer les conditions d’un service qui n’a plus de public que le nom. L’État s’engage néanmoins à financer le renouvellement des rames (36) à hauteur de 460 millions d’euros, il financera aussi les infrastructures pour la réalisation d’ateliers de maintenance. Avant de signer cette convention à Orléans en fin de journée à l’hôtel de région avec François Bonneau, le président, Bernard Cazeneuve avait coiffé

La signature

son casque de chantier pour inaugurer le CFA du bâtiment à Blois (Loir-et-Cher). Bernard Cazeneuve avait inauguré voici quelques jours, un an et demi après son ouverture, le nouvel hôpital d’Orléans et dressé le bilan de la politique de santé du gouvernement Valls et de Marisol Touraine.

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

  1. Voilà la politique de Mr Bonneau :
    Orléans, Orléans et toujours Orléans.
    Les habitants de cette région n’ont rien de bon à attendre de cet homme qui ne pense qu’à son département et à rien d’autre…

    • Toujours dire du mal ! Blois,Tours,Bourges, Montargis, c’est Orléans ? Et l’interview de Philippe Fournié prouve que le souci est exactement inverse : servir la ruralité.
      Alors les démolisseurs systématiques, mettez-la en sourdine !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *




Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail