Ouf de soulagement à Solférino : la gauche est allée aux urnes.

« Merci pour votre résistance à l’air du temps . Vous êtes venus malgré l’idée distillée que c’était  inutile, malgré la campagne incroyable, inlassable contre ce scrutin.  » a déclaré  Jean-Christophe Cambadélis, le premier secrétaire du parti socialiste devant la poignée de journalistes qui  attendaient les résultats de ce premier tour de la primaire de la gauche  au siège  du parti socialiste rue de Solférino à Paris.

Cambadélis

Même si des rumeurs courraient, même si au QG du candidat  Benoît Hamon on affichait des mines réjouies, les résultats n’étaient pas encore connus. Mais le patron de Solférino se montrait satisfait de la participation au scrutin. « Avec au moins 1,7 millions de votants, peut être deux la preuve est donnée que la gauche n’est pas morte », répétait en coulisses son porte-parole.  « Entre 1. 500 000 et 2 000 000 de votants se sont déplacés, chiffre en baisse par rapport à 2011 mais preuve que la primaire est entrée dans les moeurs », a précisé un peu plus tard Thomas Clay, président de la Haute Autorité qui par ailleurs ne déplorait aucun incident en cours de vote.

Impossible de connaître en direct les résultats du bureau de vote installée au premier étage du siège rue de Solférino. Le matin y sont venus glisser leur  bulletin dans l’urne, entre autres Bernard Caseneuve, Jean-Marc Ayrault, la secrétaire à l’Outre-mer et peu avant la fermeture Ségolène Royal.  Mais, point de militants pour se réjouir et discretion à tous les étages.

 

Le duel Hamon-Valls aussitôt lancé :

Benoît Hamon et Manuel Valls à Blois en juin 2014.

 Peu après 21heures  tombaient les premiers résultats annoncés à partir de 3090 bureaux de vote dépouillés  outre-mer et Français de l’étranger compris. Comme  on le pressentait , Benoît Hamon virait en tête avec un peu plus de 35% des suffrages. Manuel Vals arrivait en second avec   un peu plus de 31%, Arnaud Montebourg  en troisième position dépassait à peine  les 18,5%,. Ce peloton de tête était suivi loin derrière par Vincent Peillon (6,48%), le Vert François de Rugy (3,45%) ,la PRG Sylvia Pinel, (2,1%) et  Jean-Luc Benhamias, autre Vert (1,6%).La soirée n’inversait  pas les tendances.

A peine les résultats connus, Yann Gallut, proche d’Arnaud Montebourg se déclarait que son champion « made in France »  se rangeait sans restriction derrière Benoît Hamon. « Ils ont quitté le gouvernement ensemble », concluait Gallut.

Arnaud Montebourg chez Fagor, (archives).

Benoît Hamon, Arnaud Montebourg, frères ennemis mais frères de combat  dans l’aile gauche de leur parti confortée par un vote qui a montré un désir de social, d’écologie,d’union face  à l’uberisation, une envie de la jeunesse  d’une société plus juste.Dans une déclaration Arnaud Montebourg tirait les leçons de ce premier tour  « une condamnation du quinquennat », lui semblait-t-il. Benoît Hamon lui emboîtait le pas souhaitant «  une nouvelle société, une sixième République, une société plus juste » rappelant qu’il y a dix ans  mourrait l’abbé Pierre.  Autant de propos qui le différencient de Manuel Valls  tenant des questions régaliennes,ce qui promet un débat très animé, mercredi, entre les deux tours.

Manuel Valls.

 A la maison d’Amérique Latine, boulevard Saint-Germain, Manuel Valls  avait rassemblé ses partisans. Après avoir remercié ceux qui ont voté pour lui , l’ancien premier ministre a lancé la campagne du second tour. « Il va falloir faire le choix entre des promesses irréalisables et infinançables et une gauche crédible »  a-t-il martelé. Une pugnacité d’autant plus nécessaire  que Vincent  Peillon n’ayant pas donné de consignes de vote  la logique des chiffres ne lui accorde pas de réserve de voix.  Les deux ailes du parti socialiste vont  s’affronter et peut-être  se diriger « vers un nouvel alliage, vers une nouvelle page d’histoire de la gauche » souhaitée dès ce soir par Jean-Christophe Cambadélis.

 Françoise Cariès

 

 

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

  1. Je n’ai jamais entendu parler d’une jeunesse qui voudrait que le monde soit plus injuste !
    Quant à Jean-Christophe Cambadélis, une chanson de Patrick Sébastien s’applique bien à lui, même si elle va un peu à l’encontre de sa liberté d’expression ! Ah, si tu pouvais fermer ta g… Pour faire un alliage, il faut d’abord une fusion et au P.S., il n’y a qu’une profonde division et un bien triste bilan.

  2. Comment peut-on avoir des résultats au 1/10
    alors qu’il y a une marge d’incertitude d’ 1/4 sur le nombre des votants ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *




Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail