Ces élus du Loiret qui sortent du bois pour Macron

La “bulle” Macron, continue de grossir et pour l’instant elle n’éclate pas, bien au contraire. Ils sont nombreux les citoyens, déçus par les parties installés à droite et à gauche, à rejoindre l’ancien ministre de l’Economie, candidat à s’installer lui à l’Elysée. Des élus du Loiret, venus du Parti socialiste, de l’UDI et même de LR, viennent de faire leur outing en publiant une tribune en faveur d’Emmanuel Macron qu’il rejoignent au sein de son mouvement En marche. 

 

Nathalie Kerrien.

Pour Nathalie Kerrien, élue UDI et adjointe à la Culture du maire d’Orléans, c’était devenu un secret de polichinelle. Elle était en effet au dernier meeting des amis de Macron salle Eiffel à Orléans, et n’avait pas caché son “intérêt” pour le mouvement. D’autres élus qui “comptent” dans le département ont décidé de sauter le pas, comme le maire de Beaugency, David Faucon et Bertrand Hauchecorne, le maire de Mareau-aux-Prés et président du Pays Sologne Val sud.

Bertrand Hauchecorne, professeur de mathématiques.

Le divorce de Bertrand Hauchecorne d’avec son parti de toujours le PS date des élections régionales, lorsqu’il n’avait  pas été intégré à une place éligible sur la liste de François Bonneau. Avec Nathalie Kerrien, un autre élu d’Orléans bascule chez Emmanuel Macron, Mathieu Langlois, jeune adjoint chargé du numérique dans l’équipe d’Olivier Carré. Font-ils pression sur le maire d’Orléans pour qu’il se laisse à son tour séduire par le dernier président des fêtes de Jeanne d’Arc? A suivre.

Ce que certains à droite en particulier considère comme des “trahisons” ne va pas manquer de susciter des tempêtes dans les équipes municipales et les partis. A Fleury-les-Aubrais l’engagement de Fabienne Leproux (UDI) avec Emmanuel Constantin le délégué Macron pour le Loiret, était déjà connu puisque l’adjointe à l’éducation de Marie-Agnes Linguet, la maire de Fleury, est référente d’En Marche pour son secteur. Cette évasion des élus vers Emmanuel Macron ne se limite pas à la métropole orléanaise puisque cette liste fait apparaître des ralliements de tous les coins du département, PIthivers, Gien, Jargeau.

Les élus qui soutiennent Emmanuel Macron, liste des signataires au 25 janvier 2017 :

Anthony Brosse, 2ème Adjoint au Maire de Pithiviers (UDI)

Jean-Philippe Delbonnel, conseiller délégué au numérique à Fleury-les-Aubrais (Les Républicains)

David Faucon, maire de Beaugency, 1er vice-président des Terres du Val de Loire

Bertrand Hauchecorne, maire de Mareau aux Prés, président du pays Sologne Val sud (Parti Socialiste)

Jean-Louis Hidas, conseiller municipal à Gien (Parti radical valoisien)

Florent Jeanty, conseiller municipal à Autruy-sur-Juine (CAP 21)

Nathalie Kerrien, conseillère départementale du Loiret, maire adjointe déléguée à la Culture à Orléans (UDI)

Mathieu Langlois, adjoint au maire chargé du numérique et du quartier de Saint-Marceau à Orléans

Fabienne Leproux, adjointe au maire chargée de l’éducation, Fleury-les-Aubrais (UDI)

Cyril Luche, conseiller municipal à Meung-sur-Loire (Parti Socialiste)

Elise-Laure Verière, conseillère municipale à Jargeau

 

 

La tribune des élus avec Macron

“Nous, élus du Loiret avec Emmanuel Macron

L’élection présidentielle de 2017 sera un moment critique pour notre pays. La mondialisation, la métropolisation mais aussi les transformations profondes de notre société, notamment numérique et environnementale, nous, modestes élus du département du Loiret,  petit bout de France, nous les affrontons avec nos concitoyens tous les jours, au quotidien, sur le terrain.

Nous avons ainsi acquis la conviction qu’à cette situation historique exceptionnelle doit répondre une solution politique exceptionnelle, adaptée aux enjeux nouveaux et au XXIème siècle.

C’est pourquoi nous soutiendrons Emmanuel Macron comme candidat à la présidence de la République.

Nous le soutiendrons parce qu’Emmanuel Macron est le seul capable de rassembler les trois France, la France des métropoles, la France des quartiers et la France des campagnes et des petites villes. Ces trois France cohabitent intimement dans le Loiret. Nous savons combien l’équilibre est difficile à trouver, entre l’intégration formidable dans le tourbillon du numérique que notre Lab’O d’Orléans symbolise avec brio, la nécessaire émancipation de ceux qui habitent des quartiers difficiles dans toutes nos villes et enfin la transformation du monde rural, celui qui de Beaugency à Briare, de la Ferté Saint-Aubain à Pithiviers, fait le sel de notre pays.  

Nous le soutiendrons aussi parce qu’Emmanuel Macron est le seul capable de parler à nos concitoyens qui, trop nombreux dans le Loiret, remettent leur colère dans les mains des partis extrêmes ; ceux que le système a oublié et ne fait plus espérer ; ceux que nous cherchons à convaincre tous les jours et à faire espérer à nouveau. Car le mouvement qu’il a créé, En Marche!, remet les citoyens au coeur de du débat public, pour en faire les acteurs premiers.

Nous le soutiendrons enfin parce qu’Emmanuel Macron est le seul capable de rassembler les Français, au-delà des clans et des barrières qu’imposent le système, en assumant l’ambition de renouvellement du personnel politique. Dans le Loiret, nous sommes habitués à travailler ensemble, avec pragmatisme, par delà nos étiquettes quand nous en avons, pour servir les bonnes idées d’où qu’elles viennent et pour apporter des réponses concrètes à nos concitoyens.

Pour toutes ces raisons et d’autres encore, nous soutiendrons Emmanuel Macron comme candidat à la présidence de la République.

Parce qu’En Marche! se veut un mouvement ouvert, nous appelons tous les élus progressistes du Loiret à signer à cet appel.”

Contact : Emmanuel Constantin, référent d’En Marche! dans le Loiret, emmanuel.constantin@en-marche.fr

 

 

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

  1. Matthieu Langlois – inconnu avant d’être sur la liste d’Orléans – ne représente que lui même
    Nathalie Kerrien – journaliste qui n’habitait pas à Orléans avant de rejoindre S Grouard elle trahit tous ces coéquipiers d’Orléans

Comments are closed.






Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail