La Caisse des dépôts passe au numérique, et veut que ça se sache

Pierre-René Lemas, directeur général de la Caisse des Dépôts et Consignations (CDC) était à Orléans jeudi 2 février pour signer avec le président de Région François Bonneau un protocole de partenariat, puis une présentation de la nouvelle plateforme numérique des territoires, véritable boîte à outils numériques des élus et agents des collectivités.

François Bonneau et Pierre-René Lemas, lors de la signature de la convention entre la Région Centre-Val de Loire et la Caisse des dépôts. (photo A. Canon, Région CVL).

« Il s’agit d’inventer les bons tuyaux pour aller chercher les bons financements ». Pierre-René Lemas, directeur général de la CDC (Caisse des dépôts et consignations), avec un langage imagé a lancé la nouvelle plateforme numérique des territoires, regroupant les savoir-faire de la CDC pour conseiller élus et agents territoriaux dans le développement de leurs projets. La CDC sert à octroyer des prêts, des aides aux investissements, et fournir l’ingénierie nécessaire à la réalisation de projets.

Pierre-René Lemas, directeur général de la CDC.

Fruit de la fusion de deux anciens sites Internet, Mairie-conseils (qui devient Territoires conseils) et Localtis, la plateforme www.caissedesdepotsdesterritoires.fr décrypte l’actualité territoriale et rassemble les modalités de soutiens et d’expertises. C’est une première en France, et c’est à Orléans que le directeur général de la CDC a choisi de la lancer. Elle permettra d’aider les collectivités locales dans la conduite de leurs projets, également par des échanges de bonnes pratiques. « Il y a dans les territoires une diminution de l’ingénierie, suite notamment au désengagement de l’État. Ou alors l’ingénierie n’est présente que pour les grands projets. La plateforme va palier ce manque, pour les petites communes notamment », explique Charles-Éric Lemaignen, président de la Communauté urbaine d’Orléans. Ce que confirme Bernard Pillefer, élu départemental de Loir-et-Cher, et maire de Fréteval dans la vallée du Loir près de Montoire/Loir : « Tout le monde ne peut pas se permettre d’avoir les services dédiés à la conduite de projets, d’appels à des fonds, services juridiques, etc., et nous les maires on n’est pas non plus forcément calé sur tous ces sujets-là. L’Association des maires permet déjà une aide en la matière, mais cette plateforme va apporter un vrai plus pour toutes les collectivités locales, des plus modestes au plus grandes ».

Résultat d’une grosse année de mise en service, la plateforme a été testée avec 130 élus et DGS (directeurs généraux des services). Elle est appelée à monter en puissance dans les mois et années à venir. Un premier point d’étape sera établi en juin prochain.

F.Sabourin.

 

La question que tout le monde se pose : la « CDC » c’est quoi ?

La Caisse des dépôts et consignations est une « vieille dame » de 201 ans, mais trouve ses origines dès l’Empire par Napoléon Ier (en 1800 rue de l’Oratoire). Dans un contexte de forte dette publique, l’institution financière a un second acte de naissance en 1816, date à partir de laquelle elle exerce des activités financières d’intérêt général pour l’État . Son financement est issu de la création des Livrets A de caisse d’épargne (en 1818) mais dont le produit ne sera versé à la CDC qu’à partir de 1837. En 1881, le Livret postal rejoint les financeurs. C’est à partir de 1905 qu’elle gère le financement du logement social, qui demeure aujourd’hui un de ses axes prioritaires. Dans les années 1990, suite aux interventions de la CDC dans la recomposition de groupes, il est question de la démanteler (E. Balladur, 1993). Finalement, seul le changement de mandat du directeur changera : d’inamovible il passe à une durée de 5 ans. Logement social, renouvellement urbain, environnement, économie sociale : les domaines peu pris en charge par le privé sont du domaine de compétences de la CDC. Elle gère aussi les retraites des élus, des agents de la fonction publique territoriale, soit environ 1/5e de la population française. Soumise au contrôle de la Cour des comptes et du Parlement, la CDC est administrée par un directeur général nommé pour 5 ans par décret du Président de la République pris en Conseil des ministres. Depuis mai 2014, c’est Pierre-René Lemas qui est directeur général, après avoir été Secrétaire général de l’Élysée. Il a succédé à Jean-Pierre Jouyet (juillet 2012-mai 2014). 

 

 

Afficher les commentaires