Blois : Deux génies à All That Jazz

Jean-Jacques Milteau et Eric Bibb.

Jeudi 19 janvier dernier, deux génies de la musique étaient réunis sur la scène All that Jazz des Lobis à Blois pour un concert exceptionnel de blues.

La salle des Lobis – All that Jazz était pleine à craquer pour le premier concert de l’année 2017. Au fil des saisons, le bouche à oreille fonctionne de mieux en mieux, les concerts sont pleins et deux nouvelles salles All That Jazz vont bientôt ouvrir à Nîmes et Saint-Quentin.

À Blois, jeudi 19 janvier sur la scène d’All That Jazz, un duo magique a fait frémir les spectateurs, venus de toute la région pour l’occasion : le grand guitariste et chanteur américain Eric Bibb s’est associé au fabuleux harmoniciste français Jean-Jacques Milteau pour une série de concerts résolument blues. Pour cette extraordinaire tournée, ils sont accompagnés par le bassiste au look d’indien Gilles Michel et le batteur Larry Crockett.

Un hommage à Lead Belly

Jean-Jacques Milteau.

Ce soir, c’est bien du blues, du pur, du vrai, car Eric Bibb est un vrai bluesman à la voix grave et puissante. Dès le début, le premier morceau entraine les spectateurs ligériens directement sur les rives du Mississipi. Pour cette tournée, il s’agit en fait de rendre un hommage au très charismatique Lead Belly, chanteur et guitariste de blues américain mort en 1949 aux États-Unis après un voyage à Paris.
Lead Belly était une sorte de troubadour qui mettait en musique des textes, qu’il jouait ensuite avec d’autres musiciens. Il embrassait ainsi différents types de musiques, très éclectiques, avec des reprises et des inventions de chansons qui seront ensuite reprises par d’autres.
Le talent de celui qui jouait de la guitare à 12 cordes et avait une voix exceptionnelle avait été révélé par une famille d’ethnomusicologues, venue le rencontrer alors qu’il était en prison au pénitencier d’Angola suite à une bagarre. Leur but était de rencontrer des musiciens hors du monde et non contaminés par le jazz commercial pour avoir une musique « pure ».

Du blues, encore du blues

Eric Bibb.

Pendant le concert, il y a ainsi eu une magnifique interprétation en anglais bien sur de la célèbre chanson reprise par Johnny Halliday dans ses jeunes années, Les portes du pénitencier, puis un vrai blues autobiographique avec des paroles à double sens écrites par Eric Bibb. Le public participe, tape dans les mains. Au milieu de ce concert de blues, certains morceaux le sont moins avec un style plus country ou rock-and-roll. En fonction des morceaux, Jean-Jacques change d’harmonica et Eric de guitares, dont une à douze cordes comme son idole. Il chante aussi très bien a capella.
Pendant plus d’une heure trente, les morceaux s’enchainent avec un rythme soutenu pour le plus grand plaisir des spectateurs présents qui en redemandent encore. Le final est d’ailleurs en apothéose avec un public enchanté et debout pour applaudir.
Dans un style qui sera résolument différent, le prochain concert d’All That Jazz aura lieu le vendredi 3 février avec la belle et mystérieuse chanteuse américaine Brisa Roché.

EVE.

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *




Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail