Marine Le Pen : Retenues sur salaire

Suite à une enquête menée par l’Organisme européen de lutte contre la fraude (Olaf), l’administration  du Parlement européen réclame 340.000  euros indûment perçus par deux  de ses assistants parlementaires travaillant en réalité au  Front national et n’effectuant pas un travail effectif pour le Parlement européen.  « Après avoir donné la possibilité à la députée de faire valoir toute observation utile, le Parlement a décidé, suivant la réglementation financière européenne en vigueur, de procéder au recouvrement de la somme due », a fait savoir  Bruxelles.
Marine Le Pen, qui nie « tout abus » et dénonce « un combat politique  contre son parti  » devait s’acquitter du remboursement avant le 1er février et ne l’a pas fait.  Des retenues sur son salaire vont commencer à la mi-février. Le Parlement a fait savoir qu’un « recours est possible  devant les instances décisionnelles du Parlement européenne ou  devant la Cour de justice européenne, mais il n’est pas suspensif ».

D’autres  retenues sont déjà en cours pour d’autres élus européens dont Jean-Marie Le Pen et Bruno Gollnisch.

Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail