Trois grands messes et une intronisation

Le week-end fut très politique : Marine Le Pen, Emmanuel Macron, Jean-Luc Melenchon ont célébré leurs grands messes à Lyon, Benoît Hamon a été intronisé à Paris. La capitale des Gaulles et celle de la France. Deux symboles chargés d’histoire regardant vers l’avenir choisis pour lancer leur campagne par le quatuor de tête des candidats à la présidentielle dans les sondages.

Macron, un coup à gauche, un coup à droite :

Samedi après midi, au Palais des Sports de Gerland, 2 000 personnes n’ont pu rentrer et ont du suivre l’événement sur grand écran en plein air. 7000 étaient à l’intérieur et au cœur de la foule, sur un podium ceint de tricolore qui tenait autant du ring que de la scène de concert, Emmanuel Macron a fait son show pendant deux bonnes heures.

Le fondateur d’En Marche !, formé dès le lycée au théâtre, a déroulé ses antiennes désormais bien connues, de la sécurité à la culture, de l’emploi à la laïcité et à l’Europe. Il a distillé quelques mesures concrètes mais exposé une fois de plus sa « vision ». Il s’est complu dans un discours de politique générale bâti autour de notre devise nationale « liberté, égalité, fraternité ». Il reconnaît à chacun la liberté de se réaliser professionnellement ce qui entraîne l’égalité.

Le candidat se veut au centre du jeu. « Je ne vous dis pas que la gauche et la droite, cela ne signifie plus rien ou que c’est la même chose. Mais ces clivages, dans les moments historiques sont-ils indépensables ? » a-t-il rappelé ratissant à droite et à gauche, taclant Hamon et son revenu universel qui « s’appelle le RSA », puis fustigeant Marine Le Pen et les siens réunis à quelques encablures « ceux qui parlent de murs, de quotas, de frontières, qui prétendent parler au nom du peuple mais ne sont que des ventriloques ». Un européiste rassembleur qui vise le second tour dans un peu moins de 80 jours.

Le plan Bleu Marine

«  Le vrai plan pour un électeur de droite c’est le plan Bleu Marine » a répété Marion Maréchal- Le Pen sur les antennes lançant depuis Lyon un appel à tous les déçus du fillonnisme. Au delà de sa nièce qui est plus en phase qu’elle avec les catholiques soutiens de François Fillon, la patronne du FN lorgne vers les déçus des autres partis. Devenue présidente. dans un interview donné le semaine dernière au Monde, Marine Le Pen a révélé qu’ elle ne prendrait pas son Premier ministre dans le FN.

Elle a également gelé 71 circonscriptions pour les proposer à des élus de d’autres formations qui rejoindraient le parti Bleu Marine.

A Lyon, Marine Le Pen a procédé au lancement de sa campagne et révélé son programme 2017 qui n’est guère éloigné de celui de 2012. La perpétuité effective à la place de la peine de mort. La sortie de l’euro remplacé par le rétablissement d’une monnaie nationale, formulation moins brutale , plus propice à rallier les seniors hésitants. Maintien des 35 heures et retour à la retraite à 60 ans, strict contrôle de l’immigration et préférence nationale sont toujours d’actualité. Mais aucun chiffrage des 144 mesures réunies dans un livret programmatique.

Jean-Luc Mélenchon : 100 milliards d’investissements

Jean-Luc Mélenchon

Performance pour Jean-Luc Mélenchon qui a su utiliser la technologie la plus moderne.

Tandis qu’il tenait meeting à Lyon grâce à l’hologramme, il apparaissait en image et en pied à Aubervilliers en Seine-Saint-Denis. « Notre logique c’est la relance économique par l’investissement. N’oublions pas qu’1 euro d’investissement génère 3€ d’activité qui génèrent 20% de retours vers l’Etat sous forme d’impôts et de taxes. Je propose 100 milliards d’investissements. Pour cela la BCE peut faire une opération de distribution de fonds aux banques privées ». a-t-il dit avec tout au long de son intervention, son habituel talent oratoire.

Le patron du Parti de gauche désormais rejoint par les communistes n’exclut pas de travailler avec Benoît Hamon mais sous condition : « l’honnêteté. Négocier sur un coin de table un programme flou contre des postes aux législatives ? Pas question.Pour faire une majorité crédible, Hamon ne doit pas investir députés PS les Touraine, El Komri, Valls dont nous voulons abroger les lois.Hamon doit rompre avec l’ancien monde », a-t-il précisé.

Benoît Hamon : Pour lui, le plus dur commence

Une semaine après son écrasante victoire,Benoît Hamon a été investi ce dimanche le Parti  socialiste(PS), alors que la gauche à la suite des déboires de François Fillon recommence à se voir un avenir:

Depuis quelques jours, le candidat du PS a d’ailleurs fait un bond dans les sondages. Il talonne Emmanuel Macron, lui-même qualifié pour le second tour,.

Il y avait de l’ambiance à la Mutualité dans le 5e arrondissement de Paris où la salle était comble (3000 personnes selon les organisateurs) même si on était loin des grands rassemblements lyonnais.

Au pied de l’estrade, ni Manuel Valls, ni Bernard Cazeneuve, aucun poids lourd du gouvernement mais Laurence Rossignol, Najat Vallaud-Belkacem, Matthias Fekl, Emmanuelle Cosse, Didier Guillaume, le directeur de campagne de l’ancien maire d’Evry et le premier secrétaire du PS Jean-Christophe Cambadélis.

« Rassembler, rassembler les socialistes et rassembler la gauche », n’a cessé de répéter le candidat adoubé qui, d’entrée de jeu, a cité la laïcité et François Hollande qu’il a fait applaudir avant d’ajouter un brin ironique « A ce qu’il paraît, je suis attendu sur le bilan . Ce bilan ne peut pas être l’axe autour duquel nous devons faire cette campagne, la ligne gouvernementale a été battue dans la primaire ». Une évidence soulignée par l’entrée commune de Christiane Taubira, Arnaud Montebourg, Aurélie Filippetti et Vincent Peillon, des frondeurs rejoints par Anne Hidalgo Tous en choeur lesq proclamaient « avec toi Benoît nous allons redevenir une gauche de combat et non une gauche de constat » ;Investi Hamon va lui aussi entrer pleinement en campagne.

F.C.

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

  1. Quand je lis Mag Centre, je découvre des articles sur Lyon, sur Paris, parfois sur d’autres villes.
    Vous devriez vous appeler Mag France.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *




Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail