François Fillon promet de ne pas prendre Penelope comme Premier ministre

C’est Serge Grouard, le député du Loiret, un très proche de François Fillon qui le révèle: au cours d’une réunion de sa garde rapprochée, le candidat a fait une promesse : “si je suis élu à l’Élysée je jure de ne pas nommer Pénélope Premier ministre”. 

L’ancien Premier ministre lors de sa conférence de presse en pleine tourmente, s’était excusé d’avoir embauché son épouse comme assistante parlementaire. Celle-ci comme l’affirme le Canard enchainé aurait exercé un emploi fictif avec un salaire allant jusqu’à 7.900  euros brut, lorsqu’elle “s’activait” pour le suppléant de François Fillon.

“Je ne souhaite pas que Pénélope entre à Matignon, qu’elle devienne ma collaboratrice”, a confié François Fillon. Le candidat de la droite et du centre estime en effet que Premier ministre “c’est un véritable travail et qu’il est difficile de l’exercer à la maison ou au château.”

Illustration de son mea culpa sur ses dérapages familiaux, François Fillon promet aussi qu’il ne se séparera pas de Pénelope pour la nommer un jour ministre de l’Environnement, comme François Hollande l’a fait avec son ex-compagne et mère de ses enfants, Ségolène Royal. Quant à Marine le Pen, en revanche, elle n’exclut pas de désigner son fils à la tête de son parti le FN, “puisqu’il s’agit d’une affaire familiale”, a t-elle indiqué. 

Le Goracentre

 

Afficher les commentaires