Elections legislatives - Les resultats en temps reel

Prison d’Orléans-Saran : des travaux et des nominations

Construit pour remplacer les maisons d’arrêt vétustes de Chartres et d’Orléans, le Centre Pénitentiaire d’Orléans-Saran, inauguré en juillet 2014, a connu quelques épisodes malheureux. Les  inondations de mai-juin 2016 ont contraint  en pleine nuit au déplacement  de nombreux détenus  du centre atteint par les eaux. Il s’en est suivi une surpopulation qui a durci les conditions de vie des détenus et le travail des personnels. Des travaux ont été décidés  et  des  renforts de personnels prévus. L’annonce a été faite par le Garde des Sceaux Jean-Jacques Urvoas.
 

 Interpellé par Jean-Pierre Sueur, le sénateur socialiste du Loiret, le Garde des Sceaux, Jean-Jacques Urvoas, vient de lui faire connaître le 13 février, que « 1,6 million  d’ euros  ont été mobilisés pour procéder au nettoyage des rez-de-chaussée des bâtiments affectés et des vides sanitaires,installer des pompes d’évacuation plus puissantes, repositionner des pompes du réseau incendie des rez-de-chaussée vers les premiers étages ; créer des canalisations afin de permettre, le cas échéant, le rejet des eaux dans le fossé périmétrique du déversement ; renforcer certains talus ».

Expertise et rigueur dans l’exécution des travaux

Dans sa réponse, le ministre ajoute que « des travaux complémentaires doivent néanmoins être effectués. Dans cette perspective, l’agence publique pour l’immobilier de la justice (APIJ) a été mandatée pour conclure un marché de maîtrise d’œuvre portant sur un diagnostic, des études et les travaux qui seront à réaliser. Le calendrier prévisionnel prévoit que le diagnostic doit être remis au mois de février 2017, pour une finalisation des études au printemps et un achèvement des travaux en fin d’année ».

De quoi rassurer les occupants du Centre et leur encadrement ce qui n’empêche pas le sénateur de faire savoir au ministre qu’il espère que « les travaux à venir doivent être  étudiés et réalisés dans des conditions qui permettront d’éviter à l’avenir  tout renouvellement des événements subis en mai-juin derniers, ce qui suppose une grande expertise et une grande rigueur  dans la définition et l’exécution des dits  travaux ». On ne peut être plus clair et montrer en termes choisis l’exaspération locale.

Gestion du personnel et surpopulation

Jean-Pierre Sueur lors de sa visite à la prison de Saran, début janvier dernier.

Début  janvier 2017, à la suite de trois pendaisons de détenus, de  l’agression de deux surveillants  et d’une infirmière dans, les personnels  du centre pénitentiaire ont protesté  contre leurs conditions de travail dégradées depuis que les inondations  de mai-juin la fermeture  d’un bâtiment, entraînant une importante surpopulation carcérale. Jean-Pierre Sueur  qui s’était rendu sur place a fait part au   ministre de la Justice sur cette exaspération  comme  il l’avait promis aux représentants des personnels.

 Situation délicate

Dans sa réponse, le ministre fait savoir  que  « la publication du poste de chef d’établissement a été effectuée lors de la dernière commission administrative paritaire ». Il apporte  également  quelques précisions sur l’occupation des lieux « Au 9 janvier 2017, à Saran, 418 personnes étaient détenues dont 318 à la maison d’arrêt pour hommes. Pour faire face aux conséquences de l’inondation, un certain nombre de places de centre de détention ont été réaffectées en place de maison d’arrêt, ce qui a permis d’atteindre une capacité de 346 places. 9 personnes ont été orientées vers le Châteaudun le 3 janvier ». Il conclut par une annonce : « Le pôle de rattachement d’extractions judiciaires (PREJ) d’Orléans dispose de 16 agents et va être rejoint  par  2 nouveaux agents actuellement en formation ». 

Cependant Jean-Jacques Urvoas reconnaît que, en ce qui concerne la surpopulation pénitentiaire «  la situation reste particulièrement délicate et le demeurera jusqu’à ce qu’au moins un des deux bâtiments de la maison d’arrêt soit opérationnel ».

F.C.

Lire aussi : A la prison de Saran les détenus ont droit à la piscine.

Originally posted 2017-02-13 20:26:29. Republished by Blog Post Promoter

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *




Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail