Orléans : Ville et Département s’accordent pour les investissements d’intérêt supra-communal

Lors du Conseil communautaire Orléans Métropole du 16 février, les politiques contractuelles ont été votées par les élus communautaires. Ce contrat départemental de soutien aux projets structurants permettent des investissements d’intérêt supra-communal.

En clair : il s’agit pour le Département d’apporter une aide financière aux projets menés par la Ville en matière d’équipements structurant, qui peuvent apporter un rayonnement bien au delà des limites d’Orléans. L’enveloppe n’est pas neutre : d’un total de 5,423 M€ sur les 120 M€ alloués aux EPCI du Loiret (Établissements publics de coopération intercommunal), elle permettra de financer à 50 % des opérations portées par la Communauté urbaine (2,67 M€). Et 50 % pour les opérations communales (2,75 M€).

“Le Conseil départemental organise le dialogue et cherche le consensus”, a expliqué le président du CD45 Hugues Saury. “La totalité des budgets seront consommés, ce qui n’était pas le cas avant. L’enveloppe est plus importante, elle sera consommée”. Un consensus qui satisfait aussi Christophe Chaillou, élu communautaire de Saint-Jean-de-la-Ruelle : « j’ai approuvé pleinement ce dispositif qui me semble-t-il va dans le sens d’une plus grande lisibilité. Et d’une plus grande équité. Parce qu’il prend en compte un certains nombre de critères objectifs ». Pour Olivier Carré, maire d’Orléans : « C’est quelque chose qui n’est pas trop entendue au niveau national, cette relation Département – Métropole. Ça fait partie d’une intelligence collective de travailler ensemble ; on a plus intérêt à le faire qu’à se faire concurrence ». Enfin, à ceux qui craignent – mais la peur évite-t-elle le danger ? – que la Métropole écrase tout le département et particulièrement les communes rurales, Charles-Eric Lemaignen, président de la communauté urbaine (future Métropole) fait cette réponse : “Les investissements à rayonnement départemental et supra-départemental sont très importants. Il y a parfois des positions très anti-métropole, dans l’opposition ruralité – urbain. La Métropole doit rayonner sur le département du Loiret »

F.S.

 

 Exemples d’opérations proposées :

Interives ouverture de la gare à l’ouest : 1,967 M€.
AgreenTech Valley. Vallée numérique du végétal : 706.000 €.
Vinaigreries : 869.882 €.
Rénovation de l’ALSH (Chécy) : 161.500 €.
Réhabilitation de la salle culturelle Yvremont (Olivet) : 849.918 €.
Restructuration de la salle de spectacle (Saint-Jean-de-la-Ruelle) : 775.200 €.
Déménagement et extension de l’école du cirque A. Gruss + aire de stationnement (Saint-Jean-de-Braye) : 93.500 €.

 

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *






Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail