Opus 14, au bonheur du hip hop

Ballet or not ballet ? that is the question… le projet  de Kader Attou est bien de chorégraphier le hip hop dans une forme collective, qui dans Opus 14, prendra la forme d’un ballet comme les ballets créés pour la danse classique. Le spectacle est époustouflant de maitrise tant la mise en scène allie le geste acrobatique du hip hop soliste à un jeu collectif parfaitement coordonné. Et pas de doute les figures du hip hop au sol (les breakers) comme debout prennent une nouvelle dimension dans cette chorégraphie de groupe.

Opus 14 Kader Attou

“C’est un ballet, mais c’est plus que ça” (Kader Attou)

Sur une musique créée pour le hip hop mais qui revisite le genre en s’appuyant sur des instruments inattendus comme le piano, le violon ou la voix, avec cette rythmique du craquement du vinyle, les tableaux inspirés de l’univers de la bd se succèdent en utilisant toute la valorisation des corps que permet un éclairage scénique de théâtre sur un décor peint. Et le hip hop renouvelle la magie de la danse en donnant du sens à l’abstraction du gestuel collectif: la danse soudain représente la vie…

Entrainé dans cet univers d’émotions, le public particulièrement jeune de cette soirée a ovationné cette performance et les seize danseurs qui ont transcendé ce genre populaire. Il reste des places pour ce samedi soir de vacances, alors vivent les vacances !

GP

“Opus 14”  Pièce pour 16 danseurs  – 1h10

Direction artistique et chorégraphie : Kader Attou

Interprétation : Mickaël Arnaud, Sim’Hamed Benhalima, Damien Bourletsis, Amine Boussa, Sarah Bouyahyaoui, Bruce Chiefare, Babacar “Bouba” Cissé, Virgile Dagneaux, Erwan Godard, Nicolas Majou, Kevin Mischel, Jackson Ntcham, Artem Orlov, Mehdi Ouachek, Nabil Ouelhadj, Soria Rem
Musique : Régis Baillet – Diaphane
Scénographie : Olivier Borne

Vendredi 17 et samedi 18 février 20 h 30
Scène Nationale d’Orléans bd Pierre Ségelle 45000 Orléans 02 38 62 75 30

Scène Nationale d’Orléans

 

 

 

Afficher les commentaires