Biarritz, piment doux de l’hiver

En cette période où les frimas s’adoucissent avant de laisser place à la douceur du printemps, la cure de jouvence et de remise en forme est plus que recommandée à Biarritz. Sur la côte basque où la température avoisine des degrés qui font que le capital soleil se rattrape à vitesse grand V.

 Ici balades nature emplies de charme aussi bonnes pour les mollets que pour les yeux,  restos tous aussi bons pour les sens que pour assouvir son besoin d’atmosphère chaleureuse,  sont au programme à concocter à bonheur que veux-tu. A ne pas bouder, notamment, au Café du Commerce, les œufs mollets à souhait avec piment d’Espelette, le bar sur purée à l’ancienne et rehaussé d’une escalope de foie gras. A ne pas manquer, non plus, le poulet basquaise et la paella du verdoyant Palmarium et les fondantes pizza de Glibouli concoctée avec des produits frais régionaux. Particulièrement piquant est le shooter rhum gingembre frais citron offert sur un dernier sourire au moment de régler l’addition !

Face à la robe jade du grand large

Côté hôtels, le panel est assez large et on ne peut que recommander dans le quartier de Port Vieux, village de poche, à deux pas du Rocher de la Vierge à la belle robe de grand large,  le petit Hôtel de la Plage. Fort de trente chambres coquettes et sobrement contemporaines,  il permet de prendre immédiatement pied sur de belles promenades : la vaste plage des Basques, paradis des surfers que l’hiver n’effraie pas et qui fera l’objet d’une impressionnante revalorisation paysagère après la saison estivale; la plage Miramar et la Grande plage, autant de parcours en bord d’Océan à la  couleur jade ourlée d’écume conduisant de manière sinueuse et spatiale jusqu’au phare. Superbe est ce point d’exclamation d’un paysage à couper le souffle donnant sur une ville où les palmiers et tamaris poussent à qui mieux mieux. Ici les maisons semblent s’empiler avec bonheur les unes sur les autres en composant un grand jeu de cubes colorés.

Une ville souriante aux nombreux attraits culturels

En cette fin d’hiver, on aura aimé visiter dans une cité peuplée de sculptures contemporaines et jalonnée d’œuvres peintres très repérables de Carpy, des œuvres de Patrick Chappert – Gaujal à la crypte Sainte Eugénie, superbe espace d’accrochage. On y a découvert de passionnantes peintures sur laisse de mer, sur bouées, cartes marine, ainsi que des dessins sur plexiglas, des incisions sur inox, des sculptures en aluminium, des sculptures en bronze et en métal découpé.

Grand cueilleur de débris jonchant les plages du midi, cet artiste nous aura  présenté une collection d’étonnants jouets colorés , collections de toy jouets précieux conjuguant plastique, bois, autant de matériaux pauvres ayant un temps capté ses yeux et captivé l’adresse judicieuse de ses doigts. Très beaux sont ses totems hautement colorés de peinture dense.

A Biarritz encore,  ville qui a accueilli du 24 au 29 janvier le 30e Festival international de programmes audiovisuels, du 6 au 10 février le Festival International du film des droits de l’homme dans les pays de l’Adour, ville dont l’ancienne gare du midi est aussi devenue centre culturel qui accueille  en permanence le Malandin Ballet Biarritz, on s’est aussi réjoui de la venue, le 5 février,  de la soprano Natalie Dessay et de l’orchestre de Claire Gibault invitant à une ballade musicale originale, toute en jazz,  du côté de la  musicalité picturale du peintre américain Edward Hopper. Tout cela fut une belle occasion de se baigner dans les mille et une lumières, les mille et un charmes, les mille et une ondes de vie d’une cité souriant à la terre et au grand large. A renouveler, comme le ressac, à n’en plus finir.

Jean-Dominique Burtin.

Les adresses:

Le Café du Commerce 1 Rue des Halles, 64200 Biarritz
Le Palmarium 6 Rue du Port Vieux, 64200 Biarritz
Hotel de la Plage 3 esplanade du Port vieux 64200 Biarritz
Gare du Midi 23 Avenue du Maréchal Foch, 64200 Biarritz
Crypte Sainte Eugénie Place Sainte-Eugénie, 64200 Biarritz

 

 

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *




Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail