Football: Tours stoppe l’hémorragie (0-0 contre Troyes)  

 

Pour le compte de la 27 journée de Ligue 2, le TFC recevait Troyes, 6ème au classement et candidat à la montée. Au terme d’un match assez pauvre en occasion, les tourangeaux ont eu au moins le mérite d’être solide défensivement, chose assez rare ces derniers temps.

Pendant ce temps-là, l’autre métropole régionales, celle d’Orléans, réussissait un petit exploit en allant s’imposer 2-0 à Amiens, quelques jours après s’être offert un autre prétendant à la Ligue1, Lens, à domicile (2-1)

 
                           La bataille au milieu de terrain fut très rude. @ToursFC

 Dernier au classement avec seulement 21 points, une série de deux défaites consécutives pour 7 buts encaissés et aucune victoire depuis la trêve hivernale. A la vu de ce constat, il ne fallait absolument pas perdre hier soir, sous peine de voir les concurrents dans l’opération maintien se détacher un peu plus. Pour son deuxième test en tant que nouveau coach, Nourredine El Ouardani avait décidé d’aligner un 4-3-3, avec entre autres Cissé en défense centrale, Bennacer (la recrue en provenance d’Arsenal) au milieu de terrain et Bouanga sur le flan gauche de l’attaque. A noter que Omar Da Fonseca, ancienne légende de la Vallée du Cher et désormais consultant pour BeIn Sport, était invité pour donner le coup d’envoi fictif.

Une entame compliquée

Les tourangeaux commençaient bien mal leur match, car en l’espace de trois minutes, la défense concédait deux pertes de balle évitables qui ont amené des frappes troyennes, heureusement sans danger pour le portier Kamara. Cependant, les locaux sont restés acculés dans leur moitié de terrain pendant un certain moment, ne parvenant pas à ressortir le ballon proprement face au pressing d’Azamou et Confais. Il aura fallu attendre la 20ème minute pour voir enfin un peu de danger avec un bon travail de Bouanga sur son côté. Dans la foulée, Florian Miguel aurait du obtenir un très bon coup-franc à l’entrée de la surface suite à un tacle en retard, mais l’arbitre n’était pas du même avis. Quelques instants plus tard, les Ciel et Noir essayaient de pousser. Tout d’abord par le biais du vétéran Maoulida, qui sur un centre de Belkebla, tentait de tromper de la tête le portier troyen sans succès. Puis Miguel, encore lui, était tout près d’ouvrir la marque mais sa frappe passait au-dessus de la cage de Samassa. Le stade, malgré une affluence assez faible (3476 spectateurs), donnait de la voix et notamment contre l’arbitre de la rencontre, M.Pierre Gaillouste, dont le laxisme commençait à fatiguer plusieurs supporters. Et c’est suite à un carton jaune donné à Bergougnoux que les 22 acteurs regagnaient les vestiaires.

Des tourangeaux trop prudents

 

            Nourredine El Ouardani, le nouveau coach du TFC, en conférence de presse. @ToursFC

Toujours lanterne rouge

Dès le début de la seconde période, Fantamady Diarra, entré à la place de Maoulida, était proche de faire basculer la rencontre suite à une superbe reprise de volée qui heurtait la barre transversale. Le rythme redescendait progressivement, les visiteurs n’étant pas dangereux et les locaux n’arrivant pas à combiner, malgré les très bonnes percussions du jeune milieu Bennacer. Néanmoins, sans l’intervention express de Cissé (très convaincant en tant que défenseur central) dans les pieds de l’attaquant troyen Tiané, les tourangeaux auraient pu être sévèrement avertis. Les deux entraîneurs tentaient d’apporter un peu de sang neuf sur le front de l’attaque : Selemani rentrait à la place de Bergougnoux et Ben Saada était remplacé par Tinhan. Ce dernier a beaucoup apporté dès son entrée, en faisant très mal à un Gradit qui multipliait les efforts. De son côté, Diarra vendengait sur les quelques situations qu’il avait. Le temps défilait, et la fatigue se faisait ressentir des deux côtés. A la fin du temps additionnel, Selemani tentait de reprendre un centre de Miguel mais sa tête n’était pas cadrée.

A l’issue de cette rencontre, le TFC est toujours bon dernier, à 6 points du barragiste, mais ce match débouche un très bon point positif, une solidité défensive retrouvée. Cette solidité, il faudra la maintenir impérativement pour les hommes d’El Ouardani, si ils veulent espérer se maintenir. Prochain rendez-vous vendredi prochain, à Ajaccio.

 

Arnaud Roszak

 

J27 / DOMINO’S LIGUE 2, Vendredi 24 Février – 20h, Tours FC – ESTAC Troyes

Stade de la Vallée du Cher. Spectateurs : 3.476.

 

Tours FC : 30 Bingourou KAMARA / 5 Thibaut CILLARD – 12 Florian MIGUEL – 24 Jonathan GRADIT (c) – 25 Ibrahim CISSÉ (3 Cyriaque LOUVION) / 4 – Ismael BENNACER – 7 Haris BELKEBLA – 8 Mohamed MAOUCHE / 11 Denis BOUANGA – 18 Toifilou MAOULIDA (45’ 21 Fantamady DIARRA) – Bryan BERGOUGNOUX (62’ Faïz SELEMANI)

 

ESTAC Troyes : 30 Mamadou SAMASSA / 2 Jérémy CORDOVAL – 13 Christophe HERELLE – 24 Jimmy GIRAUDON / 6 Karim AZAMOUM – 8 Stéphane DARBION (c) – 19 Tristan DINGOME – 27 Alois CONFAIS – 29 Samuel GRANDSIR (84’ Pour PAYE) / 18 Chaouki BEN SAADA (64’ Jonathan TINHNAN) – 26 Adama NIANE

 

 

 

 

 

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *




Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail