Jean Paul Grossin, l’amoureux de la Sologne, n’est plus

Jean Paul Grossin a quitté ce samedi, après un long combat contre le cancer, ses proches et la Sologne qu’il aimait tant.

Jean Paul Grossin, journaliste autodidacte, avait créé le Journal de la Sologne dans les années 80, journal d’un amoureux de ce terroir dont il devint au fil du temps le meilleur spécialiste et le narrateur remarquable de la vie de ses habitants comme de sa faune et de sa flore.
Après avoir quitté (avec regrets) son journal, Jean Paul se consacra avec la même passion à la réalisation de films animaliers marqués par une approche originale, souvent d’une grande poésie.“Quand le cerf perd la tête” restera un film d’anthologie pour tous les amoureux de la faune sauvage, mais avec son humour très “Charlie”, il prit aussi plaisir à réaliser “La femme du chasseur”, autre truculente observation de la faune solognote…

Aussi solitaire pour partir aux aurores sur la trace des cervidés que chaleureux pour accueillir ses amis dans sa retraite forestière, Jean Paul était un personnage au franc parler, et restera ce passionné qui n’aimait tant la Sologne que pour mieux la partager.

Adieu l’artiste !

GP

Photo Jean Paul Grossin

Afficher les commentaires