Le Musée des Beaux Arts d’Orléans s’enrichit

Le Musée des Beaux-Arts d’Orléans vient d’enrichir ses collections de deux œuvres récemment acquises : la première est un portrait de Madame Desfriches réalisé par Jean-Baptiste Perronneau. La seconde est un diptyque « Républiques de 1793 et 1848 », réalisés par Léon Cogniet.

Jean-Baptiste Perronneau, Portrait de Mme Desfriches, 1751 (repris en 1772), pastel sur parchemin, 59 x 49 cm, INV.2016.12.14

Madame Desfriches
Le portrait au pastel de Madame Desfriches par Jean-Baptiste Perronneau rejoint celui de son mari, Aignan-Thomas Desfriches, acquis en juin 2016 par le Musée des Beaux Arts d’Orléans.
Resté invendu lors de la vente en 2016, il a pu être acheté auprès des descendants de Desfriches pour ne pas séparer ce couple resté soudé depuis 1751, date à laquelle leur ami Jean-Baptiste Perronneau les a portraiturés lors d’un séjour à Orléans.
Le portrait de leur fille Perpétue, resté dans la famille, les accompagnera quant à lui sur le mur du cabinet des pastels du Musée jusqu’à la rétrospective Jean-Baptiste Perronneau, portraitiste de génie dans l’Europe des Lumières qui se tiendra à partir du 17 juin 2017 où ils seront présentés une dernière fois tous les trois !

 

Léon Cogniet, Allégorie des Républiques de 1793 et de 1848, 1848, huile sur toile, 27 x 18,6 et 27 x 18,4 cm, INV.2016.13.1

 

Les Républiques de 1793 et de 1848
Le fonds Léon Cogniet, entré au musée des Beaux-Arts d’Orléans grâce au legs de la femme du peintre en 1892, s’agrandit avec une œuvre majeure, acquise auprès de la galerie Talabardon et Gautier.
Les Républiques de 1793 et de 1848, deux petits tableaux rassemblés dans un même cadre, font un pendant aux Drapeaux, scandant cinquante ans de révolutions : 1793 dans le sang de l’échafaud, 1830 sur les barricades et 1848 qui voit la naissance d’une république laïque.
Si Léon Cogniet ne semble pas avoir participé au concours national de 1848, lancé pour établir une allégorie de la République, cette figure – et en contrepoint celle de 1793 – est sans doute née dans ce contexte de grande émulation artistique.

Musée des Beaux Arts d’Orléans, place Sainte-Croix, 45000 Orléans

Du mardi au samedi : 10 h – 18 h. Nocturne le vendredi jusqu’à 20h. Dimanche : 13h – 18h.

Collections permanentes et exposition temporaire : 5 € Tarif réduit : 3 € 
Collections permanentes : 4 € Tarif réduit : 2 € 
Pass Culture solo : 12 € / duo : 22 € (accès illimité aux musées pendant un an) 
Gratuit le premier dimanche de chaque mois.

Afficher les commentaires