Blois : Louis Buteau en marche vers Emmanuel Macron

Selon nos confrères de Plus Fm et la N.R., l’adjoint au commerce et artisanat du maire de Blois Louis Buteau claque la porte du P.S. et rejoint le mouvement En Marche ! d’Emmanuel Macron.

Une décision qui ne surprendra guère celui qui a fait part, récemment, de ses réserves concernant des projets commerciaux blésois, et qui s’était affiché parmi les soutiens de Manuel Valls lors de la primaire de la gauche. Selon lui, “Benoît Hamon pose de bonnes questions, mais apporte de mauvaises réponses. Le seul qui a la capacité de rassembler, c’est Emmanuel Macron”. Il se dit également séduit par “les propositions d’Emmanuel Macron”. “C’est une décision mûrement réfléchie” assure-t-il enfin.

D’autres membres de la gauche blésoise s’interrogeraient aussi, selon lui. Voilà qui promet une belle ambiance au conseil municipal du très “hamoniste” Marc Gricourt, plutôt chatouilleux avec ceux qui ne partagent pas ses convictions.

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

  1. Toutes les alliances actuelles vont voler en éclat, pour une recomposition du payasage politique. François Hollande laissera en héritage une belle pagaille.

  2. Louis Buteau n’est plus en marche vers Emmanuel Macron. À ma connaissance, il est arrivé et il marche avec En Marche. Monte-t-il des marches vers le Golgotha , ou une autre roche de Solutré ? L’avenir seul le dira. De toutes manières il avance, certains disent qu’il décolle. On verra bien l’ambiance au conseil municipal de Blois, car le maire Hamoniste libéral, n’aime pas beaucoup les contradicteurs, dit-on. Le libéral-socialisme a des limites tout de même. Il butte actuellement sur les sondages. Il plafonne, même. Peut-on croire les sondeurs ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *






Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail