Présidentielle : La chasse aux parrainages bat son plein

La chasse aux parrainages est ouverte jusqu’au 17 mars 18 heures. 42 000 élus sont détenteurs de la précieuse signature. Ce sont les maires, les députés et les sénateurs, les présidents de communautés de communes, les conseillers départementaux et régionaux. Chaque élu ne peut apporter sa signature qu’à un seul candidat et ne peut modifier son choix après son enregistrement.

Un candidat à l’élection  présidentielle doit  réunir au moins 500 signatures d’élus provenant d’au moins trente départements. Ce système a été instauré dans les années 60 pour  éviter les candidatures farfelues.  Au début le nombre de parrainages à  obtenir était de 100. Il a été porté à 500 dans les années 70.

Quels sont en 2017 les candidats  déclarés qui courrent après leurs parrainages. En plus des cinq principaux(, Fillon, Hamon, Le Pen, Macron, Mélanchon) ils sont une quinzaine   de « petits » candidats. Il y a  les deux représentants de l’extrême gauche, Nathalie Arthaud (Lutte ouvrière) et Philippe Poutou (NPA), tous deux déjà candidats en 2012 et  deux à gauche, Pierre Larrouturou (Nouvelle Donne) et Bastien Faudot (Mouvement républicain et citoyen MRC). A droite on trouve Nicolas Dupont-Aignan déjà candidat en 2012,  Jean-Pierre Gorge, maire de Chartres,Michèle Alliot-Marie, Henri Gaino et Rama Yade.,  François Asselineau de l’Union populaire républicaine.D’autres candidats sont issus de la société civile, l’écrivain Alexandre Jardin,  Charlotte Marchandise, désignée après une primaire citoyenne en ligne qui a  attiré 32 600 participants, Stéphane Guyot, Christian Troadec maire de Carhaix-Plouguer (Finistère) et un des porte-parole des  « bonnets rouges », Jacques Cheminade déjà candidat en 1995 et 2012. Il faut y ajouter aussi le député Jean Lassalle ancien lieutenant de François Bayrou et  Oscar Temaru l’ex-président indépendantiste de la Polynésie française.

Le Conseil constitutionnel qui a obligation  de  les rendre publics a publié   la première liste des 3155 parrains  et de leurs choix déjà reçus.

Radiographie régionale

Cher : 16 parrainages accordés : 2 à Nathalie Arthaud, 1 à Jacques Chaminade, 1 à Bastien Faudot, 6 à François Fillon, 3 à  Benoît Hamon dont deux conseillers départementaux Renaud Mettre et Jean-Pierre Saunier, 2 pour Jean-Luc Mélanchon, 2 pour Emmanuel Macron

Eure-et-Loir : 24 parrainages ont été accordés,1 à Nathalie Arthaud, 1 à François Asselineau, 2 à Nicolas Dupont-Aignan, 9 à François Fillon dont  celui du maire de Chateaudun Alain Venot et celui de la sénatrice Chantal Deseyne, 11 à Jean-Pierre Gorges  dont  le conseiller départemental Daniel Guéret, 2 à Emmanuel Macron.

Indre : 23 parrainages accordés : 5 pour Nathalie Arthaud, 1 pour Jacques  Cheminade, 7 pour François Fillon dont  le sénateur Jean-François Mayet, Gil Avér 2ous, maire de Châteauroux et Nicolas Forissier , maire de LaChâtre, 5 pour Benoît Hamon dont André  Laignel , maire d’Issoudun, 1 pour Jean-Luc Melanchon, 1 pour Philippe Poutou, 1 pour Emmanuel Macron ; 1 pour Marine Le Pen, 1 pour Jean Lassalle.

Indre-et-Loire :24 parrainages accordés : 5 pour Nathalie Arthaud, 1 pour François Asselineau, 1 pour Jacques Cheminade 12 pour François Fillon dont les maires de Chinon et  de Loches, 1 pour Emmanuel Macron, 4 pour Marine Le Pen , Gilles Godefroy, Stanislas de la Ruffiié, Daniel Fraezak, Véronique Péan, tous conseillers régionaux.

Loir-et-Cher : 30 parrainages accordés : 2 pour Nathalie Arthaud, 1 pour Nicolas Dupont-Aignan, 18 pour François Fillon  dont Pascal Brindeau , maire de Vendôme, le député Patrice  Martin-Lalande et le conseiller départemental Nicolas Perruchot, 1 pour Jean Lassalle, 5 pour Benoît Hamon dont le maire de Blois  Marc Gricourt, 1 pour Emmanuel  Macron, 1 pour Jean-Luc Mélanchon,  1 pour  Philippe Poutou.

Loiret : 25 parrainages accordés : 1 pour Nathalie Arthaud , 2 pour François Asselineau, 1 pour Dupont-Aignan, 15 pour François Fillon dont le député Serge Grouard, les sénateurs Jean-Noël Cardoux et Eric Doligé , le président de la communauté urbaine, Charles-Eric Lemaignen, le conseiller départemental, Jean-Pierre Gabelle, 3 pour Benoît Hamon, 3 pour Emmanuel Macron, 2 pour Jean-Luc Mélanchon,

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *






Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail