Olivier Razemon: Comment la France a tué ses villes (Rue de l’Échiquier)

Rencontre

Après Le Pouvoir de la pédale, grand succès de librairie pour lequel il nous avait déjà déjà rendu visite, Olivier Razemon s’attaque à la dévitalisation des villes françaises.

Des vitrines vides et sombres, des façades aveugles, des stores métalliques baissés. Calais, Agen, Le Havre, Landerneau, Avignon, Lunéville… la crise urbaine ronge les préfectures et sous-préfectures, les détruit de l’intérieur. Les boutiques abandonnées ne constituent que le symptôme le plus flagrant d’un phénomène plus large : la population stagne, les logements sont vacants, le niveau de vie baisse. Alors que se passe-t-il ?
L’offensive délibérée de la grande distribution, en périphérie, tue les commerces du centre-ville et des quartiers anciens, et sacrifie les emplois de proximité. Mais les modes de vie sont fortement liés aux modes de déplacement. Ainsi, au-delà de la dévitalisation urbaine, cet ouvrage observe les conséquences, sur le territoire, de la manière dont on se déplace. Partout, la voiture individuelle reste considérée comme une obligation, un dû. Or, parce qu’elle occupe de l’espace et génère bruit et pollution, la motorisation contribue largement à l’asphyxie des villes.
Comment la France peut-elle sauver ses villes ? Il n’existe nulle solution miraculeuse, mais une série de petits pas, de décisions empreintes de sobriété.

L’auteur

Journaliste indépendant, Olivier Razemon travaille notamment pour Le Monde. Voyageur, reporter et observateur du monde d’aujourd’hui, il a écrit de nombreux articles sur les transports, l’urbanisme et les modes de vie. 
Aux éditions Rue de l’échiquier, il a déjà publié Le Pouvoir de la pédale (2014), La Tentation du bitume (2012) et Les Transports, la Planète et le Citoyen(2010). 
Son blog, « L’interconnexion n’est plus assurée » (transports.blog.lemonde.fr), est désormais une référence sur le sujet de la mobilité.
 
Vendredi 10 Mars 2017, 18:30
Librairie Nouvelle d’Orléans, 2 place de la République 45000 Orléans

 

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

  1. ce n’est pas la France qui a tué ses villes, mais les élus en tout genre, qui à force de taxes, de destructions immobilières pour céder à des projets d’aménagements délirants qui sont responsables de cet état de fait. Vivement que l’on balaie tous les élus à courte vue et qu’on écoute les citoyens

  2. Les dinosaures commerciaux sont en voie de contraction (avec de grandes friches commerciales à prevoir en peripherie) sous l effet du e commerce, de la multiplication d implantations qui crée une concurrence qu n en laissera survivre qu une partie et de clients qui en ont marre des kilomètres de rayons à parcourir. Le vrai danger ce sont les galerires commerciales accolées au grandes surfaces. A Ssuivre ce que demandera IKEA ..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *