Invité au royaume des Princes : I have a dream

Comme disait le regretté Thierry Roland : “Après avoir vécu ça, on peut mourir tranquille, enfin le plus tard possible“.  Certes, je n’ai pas gagné la Coupe du monde mais j’ai réalisé un rêve qui me paraissait encore impossible il y a peu… jouer un match officiel au Parc des Princes face au PSG!!! Le Paris Saint-Germain c’est mon club préféré, le club qui me fait rêver depuis de longues années et que je supporte bruyamment (mes proches peuvent en témoigner:)) derrière mon écran…

Par Loïc Puyo 

Ce samedi 4 mars j’ai eu le bonheur et la joie de fouler cette pelouse mythique où les plus grands sont passés. Le conte de fée est bien sûr terni par une défaite au goût amer mais au delà de ce Match perdu, ce sont de grands souvenirs qui me resteront en mémoire.

La période est compliquée pour nous. Nous ne gagnons plus depuis un bout de temps et notre position au classement est loin d’être rassurante. C’est pour cela que ce texte est un peu compliqué pour moi à écrire. Comment se réjouir après une défaite qui nous maintient englué dans le bas du classement ? Je me doute bien que ma satisfaction personnelle peut interpeller, mais croyez-bien que ce rêve étant passé, je vais -nous allons- tout faire pour que cette fin de championnat ne ressemble pas à un cauchemar.

J’assume d’avoir aimé ce moment, j’assume d’être fier de pouvoir offrir ce moment à mes proches venus de loin pour me voir . Eux comme moi rêvions secrètement de jouer un jour cette rencontre. Sans doute se sont-ils  souvenus comme moi de cette sombre période où j’ai été à deux doigts d’être découragé par le foot lors de mon passage amiénois en National.

Je les ai vus heureux, mesurant comme moi le chemin parcouru et ça pour Moi cela représente une victoire car ils l’ont eux aussi bien mérité.

Partager des moments comme celui-là, c’est unique. Vivre cet événement seul aurait été une joie, le partager avec les gens qui m’ont permis d’en arriver là est une façon de dire merci à toutes celles et ceux qui m’ont accompagné jusque là…

Le Parc est un endroit magique. L’ambiance est fantastique. La sono à la sortie de l’échauffement, la musique à l’entrée des joueurs, les chants des supporters, le retour en force des ultras rendent l’atmosphère unique.

Ce qui se fait de mieux en Europe et dans le monde

Et pouvoir se confronter à des aussi grands joueurs est vraiment un bonheur. On s’est frotté à ce qui se fait de mieux en Europe et dans le monde. On a pu se mesurer pendant 90 minutes au gratin du football mondial. Ca transcende forcément.  On est obligés de tout donner sinon la raclée est assurée. Les joueurs sont super respectueux et “ne se prennent pas pour des autres”.

Me faire interpeller par Marco Verratti à la fin du match pour échanger et discuter comme si on se connaissait ,alors que je suis sûr et certain qu’il ne se souvient déjà plus de mon nom (quand bien même il l’a connu pendant “le Match”…) ni si je suis gaucher ou droitier, c’est extra.

Marco Verratti

Le temps s’arrête à ce moment là. Verratti c’est l’un des meilleurs au monde et il vient discuter avec moi. J’ai aussi réussi à avoir le maillot de Javier Pastore, ce joueur c’est mon idole. Je suis comme un gosse quand je le vois jouer et là je me suis retrouvé à ses côtés.

Le temps du match, j’étais concentré à 1000% mais à la fin de cette rencontre hors norme, j’ai à nouveau pu rêver comme un enfant lorsque  Nasser Al-Khelaïfi est venu me serrer la main et dire quelques mots très flatteurs à mon égard. Cela restera aussi un moment à part ! Je ne suis pas prêt d’oublier cette soirée.

Notre équipe peut être fier de ce qu’elle a montré. Cette confrontation avec les sommets se solde par une cruelle défaite, mais les intentions y étaient, le cœur aussi.

On est moins talentueux, c’est une évidence mais sans ce penalty on serait revenus de Paris avec le sentiment du devoir accompli…+ un point !

C’est dommage.

Maintenant il faut rester concentré sur notre objectif principal qui est le maintien. Certes, on a perdu 1-0 mais on a gagné en expérience. Des matchs comme celui-là valent des mois d’entraînement. C’est un apprentissage accéléré. Espérons qu’on ait pris assez de vitesse pour doubler nos prochains adversaires et nous permettre de nous donner une chance de revivre des moments privilégiés comme celui de jouer face au PSG la saison prochaine !

On l’aura bien compris, rester en Ligue 1 est pour nous… Capital !

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *



Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail