François Asselineau, le candidat surprise

Alors que Jean-Luc Mélenchon cherche encore ses signatures, (le Conseil constitutionnel n’en a validé que 432 pour lui à ce jour) François Asselineau, 59 ans, candidat de l’Union populaire républicaine (UPR), a décroché le droit d’être candidat à l’élection présidentielle. Le dernier décompte du Conseil constitutionnel lui reconnait 524 parrainages dont 15 de la région Centre-Val de Loire. Une belle victoire pour celui qui n’en n’avait obtenu au total que 17 lors de sa première tentative en 2012.

François Asselineau

Mais qui c’est celui-là ?

Cet inconnu a fait campagne à sa manière, sans bruit mais de façon très efficace. Avec le soutien de 200 militants convaincus et très actifs, il est parvenu à faire placarder son visage dans  les grandes villes et dans les zones rurales. À Paris on l’appelle le « candidats de boîtes aux lettres » car aucune des  grosses bornes jaunes n’a échappé à sa binette aux cheveux blancs. Cela fait bien un mois que chaque passant se demande : « Mais qui c’est celui-là ? ».

Passé par HEC, inspecteur général des finances, sorti second de l’ENA, il a effectué un parcours classique pour un haut fonctionnaire. Parisien de naissance il a opté pour Bercy avant de rejoindre les cabinets ministériels, directeur de cabinet de Françoise de Panafieu, ministre du Tourisme de 1995 à 1996 puis conseiller du ministre des Affaires étrangères Hervé de Charette entre 1996 et 1997. Charles Pasqua, président du Conseil général des Hauts-de-Seine en fait ensuite son directeur de cabinet de 2000 à 2004.

Les élections le tentent alors. En 2001 il obtient son premier et seul mandat, conseiller de Paris, grâce à ses 11,86% aux municipales dans le XIXe arrondissement. Il y siège jusqu’en 2008.

L’UPR, “5ème parti de France”, selon François Asselineau

Après un court passage de deux ans à l’UMP (2004-2006), il le quitte car il ne partage pas sa ligne européenne et son alignement sur les États-Unis. Dès 2007, il crée son parti, l‘UPR,sur la base d’une volonté de sortir de l’Union européenne. Il revendique  actuellement 16.000 adhérents, ce qui en ferait “le 5e parti de France”, selon son fondateur. Le mouvement souverainiste, bien que classé dans les partis “divers” par le ministère de l’Intérieur a des points de convergence avec certaines formations d’extrême droite, bien qu’il se défende d’avoir des idées similaires à celles du Front national. « Je pense que nous sommes les opposants les plus résolus au FN. Le FN ne propose pas de sortir de l’UE. Nous, nous voulons également sortir de l’OTAN, le Front national n’en parle jamais. J’ajoute aussi que le Front national s’inscrit dans ce que nous dénonçons fondamentalement, c’est-à-dire le choc des civilisations ». 

Ni « populiste », ni « poujadiste » François Asselineau,  fait campagne sur la sortie de l’ Union européenne, de l’euro et de l’Otan ce qui améliorerait, de son point de vue,  notre économie, l’emploi et la sécurité.  Il affirme présenter le même programme qu’en 2012,  s’être inspiré du Conseil national de la Résistance pour le bâtir. 

Adepte des réseaux sociaux, il compte 30.000 abonnés sur sa chaîne YouTube et organise régulièrement des conférences via des Facebook Live, compte bien être la surprise de ce scrutin. “Quand j’ai terminé deuxième à HEC, personne ne m’avait vu venir. Quand je suis entré à l’ENA, personne ne m’avait vu venir. Quand j’ai terminé vice-major de l’ENA, personne ne m’avait vu venir. Pareil quand j’ai été candidat… Quand je serai élu, personne ne m’aura vu venir »,  répète chaque fois qu’il le peut François Asselineau, qui n’entend plus être considéré comme un petit candidat. 

F.C.

Centre-Val de Loire : les parrainages accordés à François Asselineau 

Georges Orio, maire de Bossée (Indre-et-Loire), Pierre Sarreau, maire d’Etrechy (Cher), Jean-Paul Armand maire de Saint-Marcel (Indre), Jean-Pierre Pédard maire de Champellet (Indre) Jacques Duvivier maire de Céré-la-Ronde (Indre-et-Loire), Alain Souvrain maire de Coulommiers-la-Tout (Loir-et-Cher), Guy Levêque  maire de Preaux (Indre), Pierre Brodny maire de Saint-Jean-Saint-Germain (Indre-et-Loire), Michel Deniau maire d’Epuisay (Loir-et-Cher), Chantal Imbault, maire déléguée d’Outarville (Loiret), William Pelletier maire de Châteauneuf-sur-Cher (Cher), Christian Borgeais maire de Villiers (Indre), Michel Pionnier le-Poislay (Loir–et- Cher), Daniel Joly maire de Saint- Caprais (Cher), Thierry Catinat , maire délégué Le Malesherbois (Loiret)

Georges Orio : “Pourquoi j’ai parrainé François Asselineau”

« Maire rural de Bossée dans l’Indre-et-Loire, je suis apolitique et je me suis exprimé à titre personnel et non au nom du conseil municipal. Il n’est pas dit que je voterai pour lui. Des amis de Monsieur Asselineau m’ont bien vendu leur candidat. Cet homme a l’expérience  des cabinets ministériels et de la politique. J’ai trouvé bien qu’il participe au débat démocratique que , comme l’on dit « les petits candidats »  puissent s’exprimer ».

Parrainages validés à ce jour :

En tout 9.223 sur 42.000

Nathalie Arthaud 593, François Asselineau 524, Nicolas Dupont-Aignan : 623, François Fillon 2.111,  Benoît Hamon 1.317, Marine Le Pen 577, Emmanuel Macron 1.266.

N’ont pas encore atteints les 500 parrainages obligatoires mais sont encore dans la course : Jean-Luc Mélenchon 432, Philippe Poutou 245, Jacques Cheminade 397, Jean Lassalle 289.

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

  1. J’ai apprécié le programme de R.Asselineau , mais avec toutefois une réserve sur la sortie de l’euro. Je suis pas sur que cela soit une bonne idée , ou alors la soumettre au peuple, par réferendum

    • Madame Bonjour,

      Je comprends tout à fait votre réaction, je suis François Asselineau depuis de nombreuses années, l’ayant découvert alors que je faisait des recherches sur le net pour comprendre ce qu’est le TAFTA ou TTIEP, souhaitant quitter le monde de la restauration pour devenir agriculteur..
      Pour comprendre la nécessité de la sortie de la zone euro, il vous suffit de vous rendre sur son site upr.fr, de nombreux articles y sont dédiés, voous comprendrez aisément je pense. J’ajoute qu’il y a à ses côtés, Vincent Brousseau, ayant travaillé pendant 45 ans à la BCE (Banque Centrale Européenne), je comprends votre septicisme tant nos”merdias” et nombreux intervenants “pro europe” l’ont vendu aux Français.. Ne laissons pas nous voler ces élections, UNISSONS NOUS, BATTONS NOUS, laissons les urnes parler. Mais à chacun de faire son DEVOIR de citoyen et de savoir POURQUOI et pour QUI nous votons.
      Respectueusement,
      Michel Gillet, militant depuis toujours et adhérent depuis 72h.

  2. Très belle article également sur agoravox “Oui l’upr a de quoi être fier”..
    http://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/oui-l-upr-peut-etre-fier-190564

    A toutes et tous les Français, écouter sa déclarations de presse, si cela résonne, envoyez cette vidéo à tous vos proches, et aller chercher les pourquoi et comment sur le site de l’upr, pour COMPRENDRE pourquoi cet homme est LA bonne solution.
    Luyi au moins insuffle de l’espoir aux français car il leur dit LA vérité sur les autres partis politique et EXPLIQUE calement et sereinement, comme dit Stéphane.C “une pointure, c’est sûre ça change!
    Au boulot!!!!!!!!!!!!!!!!

  3. J’en suis toujors avec la sortie de L’Euro, que faites vous des Français des départements Outre-Mer , et Territoires Outre Mer ? En revenant au Franc, avez vous évaluer l’impact monétaire que cela va avoir sur les économies locales, et pour le porte-feuille des usager, il y aura au minimum une dévaluation du Franc de 30% à 45% par rapport à l’euro, cela va devenir insupportable pour les petites gens, déjà que le passage à l’euro a susciter une plus valu de 30% , avec l’inverse là il y avoir des pleurs en fin de mois pour pas mal de famille.

    • Bonsoir Lyser,

      Je suis aller un peu vite en tapant, toutes mes excuses… Vincent Brousseau a passé 15 ans à la BCE.

      Vos questions sont légitimes, voici quelques grandes questions et réponses d’ordre général auxquelles il y a réponses:

      https://www.upr.fr/vos-questions-nos-reponses

      De le vérité du franc parlé et non des discours qui font peur, comme la sortie de l’U.E et de l’Euro vont nous isoler et se sera la catastrophe économique… Ne cédez pas à ce chantage…

      Le vrai chantage se sont les personnages politiques qui disent vouloir sortir de l’U.E alors qu’il est écrit dans leur programme: renégociations avec les partenaires européens… Là c’est clairement mentir aux citoyens français

      Allez sur le site de l’upr, informez vous, posez des questions comme je l’ai fait et bien d’autres, vous aurez ne réponse à vos questions.

      Cordialement,
      Michel Gillet.

Comments are closed.






Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail