Elections legislatives - Les resultats en temps reel

A découvrir: la semaine du Japon à Orléans

Après le battage du nouvel an chinois, c’est dans une indifférence à peu près totale de la part de la Mairie d’Orléans que débutait ce dimanche la “semaine du Japon”: nouvelle et déplorable illustration du mercantilisme qui semble présider aux relations de nos élu(e)s avec les cultures étrangères.

Mais revenons à l’essentiel: le magnifique concert de musique japonaise proposé ce dimanche après midi à la salle de l’Institut,  par l’association “Le Japon à Orléans”, organisatrice de cette semaine, dédiée aux victimes du séisme de 2011 et de la catastrophe de Fukushima. Deux aspects de la musique japonaise et deux visages du Japon  était au programme, une première partie consacrée aux tambours, les “taïko”, et une deuxième partie autour des instruments traditionnels que sont le koto, longue cithare à 13 cordes, associé à la flute sans bec, dans le style de la quena indienne, appelé shakuhachi et pratiquée par les moines bouddhistes itinérants.

Instruments de fête toujours en vogue au Japon, les taïko sont porteurs d’une énergie qui se répand à partir de la gestuelle précise d’un jeu collectif, les morceaux joués sont mémorisés vocalement par les interprètes qui laissent passer des bribes de voix pour rythmer la percussion et les silences, donnant un envoutant prolongement à ces tambours qui alternent puissance et subtilité. Les taïko sont aussi les supports de danse/mime dont le public est invité à deviner l’objet, comme celle, magnifique, proposée autour du cerf-volant.

La deuxième partie de ce programme consacrée à la musique de chambre fut une véritable et rare découverte d’une musique japonaise d’une exceptionnelle qualité. La virtuosité des deux interprètes nous transporta dès le premier morceau intitulé “la mer au printemps” dans un univers musical tout aussi exotique que poétique, comme la vision d’un soleil se levant sur la mer.
Cette initiation à la musique japonaise n’aurait sans doute pas été complète sans le shamishen, étrange guitare à trois cordes, très populaire au Japon  y compris dans les “maisons de plaisir”, mais dont le son égrillard est un peu difficile, avouons le, pour nos oreilles occidentales…

“Un voyage musical dont on ne sort pas seulement charmé mais aussi transformé.”

Gérard Poitou

Prochains rendez-vous:

Si vous avez manqué ce premier voyage, rassurez-vous, l’association “le Japon à Orléans” vous propose d’autres occasions de découvrir la culture japonaise:

du 12 au 18 mars:
Exposition et vente de photos
Objets japonais et découverte des mythes et traditions de l’archipel
Maison des associations rue Sainte Catherine Orléans

Mercredi 15 mars 19 h
Conférence sur l’architecture japonaise, moderne et traditionnelle, vue à travers les modes de vie auxquels elle est reliée.
Conférence présentée par François Gutherz
Aselqo Carmes 13 rue de l’Ange, 45000 Orléans Entrée libre

du 15 au 22 mars
Projection du film “Fukushima mon amour” de Doris Dörrie
Cinéma des Carmes 7 rue des Carme Orléans (horaires à consulter sur le site)

Vendredi 17 mars 19 h-21 h
Atelier* dessin “Astuces pour dessiner sur le vif” par Anaïs Groisy
Maison des associations rue Sainte Catherine Orléans

Samedi 18 mars
9h-12h Atelier* Bijoux Origami par Sarah Benayad
Maison des Associations rue Sainte Catherine Orléans
14 h 30-17 h Atelier* cuisine “Onigirazu” par Yukie Miyata
Aselqo Carmes 13 rue de l’Ange, 45000 Orléans

Dimanche 19 mars 14 h
Projection de “Sayonara” un film de Koji Fukada
Cinéma des Carmes 7 rue des Carmes Orléans

*Ateliers uniquement sur réservation sur https://www.billetweb.fr/semaine-du-japon-orleans-ateliers#description 5 € par personne sauf Bijoux Origami 8 €

Rappelons que les bénéfices de toutes ces manifestations sont destinés à la fondation Momo Kaki, œuvre de bienfaisance japonaise pour les victimes de Fukushima.

http://www.japonaorleans.fr/

 

 

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *




Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail