Elections 2017

“La France des solutions” passe par Mag’centre

La citation de Jean-Louis Etienne colle parfaitement avec l’air du temps: “Je ne suis pas d’un optimisme béat, mais plus l’ambiance est anxiogène, plus je me désolidarise de la part négative que cultive la société”. Jean-Louis Etienne, médecin, explorateur, préface l’ouvrage “La France des solutions” qui vient de sortir.

En marge des discours politiques qui répètent à l’envi que la France “est à la dérive” que la “situation est catastrophique” (des insultes stupides et scandaleuses vis à vis des pays qui eux sont vraiment en plein naufrage, en Afrique, au Moyen-orient et ailleurs), ce livre fait le point dans un tour de France par région, raconte les initiatives, “des citoyens audacieux qui s’engagent et entreprennent”. Cinquante “bâtisseurs d’avenir” ont partagé leurs aventures.

Ces initiatives, riches d’inventivité sont celles d’entrepreneurs, d’industriels, d’ouvriers, de maires de membres d’associations. Ils racontent dans “La France des solutions” comment ils ont “fait avancer le pays” dans tous les domaines, en matière d’emploi, d’éducation, d’innovation, de solidarité, de relocalisation, de protection de la nature.

En matière d’information aussi, puisque notre média en ligne, Mag’centre, le premier pure player (qui ne dépend pas d’un titre de presse papier) de la région, est l’initiative qui est racontée, pour la région Centre-Val de Loire, avec les Fermes d’ avenir de Montlouis (Indre-et-Loire). 

A Carcassonne, les ouvriers reprennent leur usine alimentaire au bord de a faillite et la repositionnent sur le local et la qualité, le circuit court. A Onnaing, Toyota choisit la France pour fabriquer une voiture hybride à destination des marchés européens et américain. Dans la Drôme 30% de l’agriculture est bio. Rayon solidarité, à Marseille avec Alta vista et Lille avec le collectif des SDF, répondent aux besoins de logements, à l’insertion des sans domicile fixe…

Chaque année depuis 2013, Reporters d’espoir, dont le directeur est Gilles Vanderpooten, dont l’objectif est de mettre en lumière “le journalisme dit “de solution” ou “constructif” organise “la France des solutions. Parrainé cette année par Jean-Louis Etienne, cet événement met à l’honneur des initiatives et leurs acteurs et s’associe aux médias pour faire connaitre le plus largement possible cette France des solutions et leurs acteurs. Il s’agit de donner aux citoyens en mal de solidarité, des pistes pour s’engager.

La France des solutions, chez Arthaud, 384 pages, 19,90€.

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

  1. Voilà une lecture de nature à réconforter et à redonner de l’espoir – tout comme le documentaire “Demain”- après un premier débat présidentiel assez terne et convenu !

    Je ne savais pas que Mag’centre était un “pure player” et que cette réussite de la “France des Solutions” passait par cet anglicisme incompréhensible pour un non initié !

  2. Des idées dans le Loiret ce n’est pas ce qui manque. Elles seront montrées à l’occasion de la journée de la transition citoyenne le 16 septembre au Campo Santo (comme nous l’avions fait pour Aternatiba en 2015).
    Pour vous mettre en haleine, un projet pour 2017: la création de la centrale photovoltaique citoyenne à st Hilaire St Mesmin .(photo de reunion publique du 19/5 sur demande)

    Le projet : produire en coopérative de l’électricité à partir de panneaux solaires posés sur le toit de la salle des fêtes en lien étroit avec la commune. A la rencontre publique du 19/05, Il a été question de transition énergétique, de respect de la planète et de la réduction de la consommation d’énergie , mais aussi de statuts , de convention avec la mairie ..
    mais il a été surtout question : d’initier une démarche locale innovante , démocratique et non spéculative .En effet, il s’agit d’une démarche citoyenne, participative, collective.

    Achetons en commun de quoi produire cette électricité d’origine solaire.

    Cela rapportera aux actionnaires à peine plus que le livret A . Ce n’est certes pas grand chose financièrement , mais c’est l’un des enjeux est d’expérimenter une nouvelle forme de production coopérative et de tendre vers le respect des générations à venir .

    Ainsi, toute personne voulant participer, peut dés à présent signifier son intention de prendre une , deux, trois….part(s) de 50 euros dans la société par action simplifié “SolHilaire”qui est en cours de création. Pour toutes informations complémentaires :
    associationlecoquelicot@gmail.com
    Un appel aux bonnes volontés a été formulé pour rejoindre le futur comité de gestion afin de finaliser ce projet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *




Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail