Elections legislatives - Les resultats en temps reel

Royaume Uni: le Brexit sera notifié à Bruxelles le 29 mars

Le 29 mars, le premier ministre britannique, Theresa May, notifiera officiellement à Bruxelles l’intention  de son pays de quitter l’Union européenne. Ce faisant elle activera l’article 50 du traité de Lisbonne et lancera le divorce du Royaume-Uni avec l’Union européenne.

Ce  matin, le porte-parole de Downing Street l’a annoncé. Dans un communiqué  le ministre en charge du Brexit, David Davis a précisé que le gouvernement était « clair sur ses objectifs. Il veut un accord qui fonctionne pour toutes les nations et régions du Royaume-Uni et bien sûr pour l’ensemble de l’Europe, un nouveau partenariat positif entre le Royaume-Uni et nos amis et alliés au sein de l’Union européenne ».

Le déclenchement du Brexit ouvre pour deux ans maximum la période de négociations de sortie de l’UE. A Bruxelles, un porte-parole de l’Union européenne a indiqué que «tout était prêt» Le sommet de dirigeants européens qui suivra le déclenchement du Brexit  devrait se tenir  «quatre à six semaines après la notification »

Vers un nouveau référendum en Ecosse ?

Nicola Sturgeon

L’annonce de la date de déclenchement du Brexit intervient une semaine après le feu vert du Parlement britannique et quatre jours après l’assentiment royal donné par Elizabeth II. Cependant la Première ministre britannique est confrontée au risque de devoir organiser un nouveau référendum d’indépendance en Ecosse, faisant planer le risque d’un éclatement du Royaume-Uni. La Première ministre d’Ecosse, Nicola Sturgeon, va en effet demander au Parlement régional l’autorisation de réclamer cette nouvelle consultation. Il doit se prononcer mercredi. Elle a justifié sa demande par «le mur d’intransigeance» opposé par le gouvernement britannique aux demandes des Ecossais alors qu’ils veulent rester dans le marché unique européen.

L’Ecosse a voté à 62% pour le maintien dans l’UE lors du référendum du 23 juin dernier, qui a décidé par 52% des voix le divorce  du  Royaume Uni avec l’UE. Le pourcentage d’Ecossais favorables à l’indépendance est toujours minoritaire, mais à un plus haut historique : 46% selon une étude publiée la semaine dernière

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *




Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail