Le Ferté-Saint-Aubin va produire des munitions de petit calibre de guerre

Munitions de 5,56 mm.

Selon nos confrères de La Tribune.fr, le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian relance une filière de munitions de petit calibre de guerre (5,56 mm, 7,62 mm et 9 mm) en France, notamment en Bretagne “dans une nouvelle chaine d’assemblage à Pont-de-Buis-lès-Quimerch (Finistère) par le leader international des munitions de chasse et de tir NobelSport, qui détient 30% du marché mondial, et le groupe électronique Thales, qui équipe en fusils d’assaut et munitions les forces armées australiennes grâce à une production locale”, annonce le site d’informations économiques.

Jean-Yves Le Drian annonce que Thalès, qui produit des munitions de petits calibres en Australie, est “prêt à transférer des technologies et savoir-faire en France, sur son site de La Ferté-Saint-Aubin Thales TDA Armements” (ainsi qu’à Mulhouse chez Manurhin).

Cette “bonne nouvelle” sera-t-elle accueillie comme telle par la maire de La Ferté-Saint-Aubin, Constance de Pélichy ? L’emploi dans une commune est toujours un sujet sensible. Nous avons tenté de la contacter plusieurs fois, hélas à ce jour sans possibilité de recueillir sa réponse.

 

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

  1. C’est pour qui ces engins de mort ?
    d’un côté ceux qui continuent de se faire le max de fric (que ce soit le privé ou l’état) de l’autre celles et ceux (de l’enfant naissant jusqu’aux plus âgés) qui seront blessés et tués.
    Mais comme ça “notre balance commerciale est positive -dit autrement: dans un plateau vous avez des euro-dollars et dans l’autre des corps sans vie-, des gens travaillent, -dit autrement des hommes , des femmes utilisent leur savoir faire à fabriquer des armes ce qui n’est pas valorisant pour l’image qu’on a de soi-.”,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *




Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail