Tours : les assises du journalisme se penchent sur l’éducation aux médias

Pour la deuxième année consécutive, les Assises du Journalisme ont pris place à Tours. Un rendez-vous sur le thème « (s’)informer dans 10 ans » qui réunissait journalistes, professeurs et étudiants de toute la France. Sujet phare de cette édition, l’éducation aux médias. Un enjeu majeur pour le futur de l’information face aux fake news et aux théories du complot. De nombreux acteurs ont donc choisis d’y prendre part, dont les journalistes. Focus sur plusieurs de leurs initiatives durant ces trois jours.

“Faire” un journal radio : pas si simple…

Parmi elles, un atelier d’initiation à la radio proposé par France Info. Accessible à tous, ce stand proposait de se mettre dans la peau d’un journaliste, d’un présentateur ou même d’un ingénieur du son, afin de réaliser un journal dans les conditions du direct.  “Les gens ont une image de la radio en se disant : on s’installe à un micro, on parle et puis on voit comment ça se passe, sauf que ce n’est pas ça la radio. La radio, comme la télévision, c’est de l’écriture, c’est aussi une façon de se présenter au micro…” explique Laurent Olivier, animateur de l’atelier. 

Sensibiliser les jeunes à la liberté de la presse

Un texte et un conducteur sont distribués à tous les participants, qui se concertent pendant 25 minutes pour préparer leur passage. Au total, six personnes prennent place autour de la table à chaque journal : un présentateur, trois journalistes dont un réalisant une interview, une personne interviewée, et un présentateur de la météo. Quelques courageux s’installent derrière les tables de mixage. Le sujet du journal est d’actualité et au thème de ces assises : les fake news (fausses informations). Les génériques, les relances, tout est fait pour rendre cette expérience réaliste. Les participants semblent en tout cas conquis.

Autre initiative mise en lumière lors de ces assises, le programme Renvoyé Spéciale. Un projet mis en place par la Maison des journalistes, une association accueillant des journalistes du monde entier exilés en France. Il propose ainsi à ces réfugiés d’intervenir dans des classes, de lycées principalement, afin de sensibiliser les jeunes à la liberté de presse.

Plusieurs journalistes réfugiés ont donc témoigné, devant collégiens, lycéens et étudiants, aux Assises du journalisme de Tours.

L’un d’entre eux, Hicham Mansouri, est un journaliste marocain. Persécuté par la justice de son pays, il rejoint la France en avril 2016. Le programme de la Maison des journalistes l’accueille alors en août, et depuis il s’investit dans le projet Renvoyé Spécial. Cette éducation aux médias qu’il exerce est, pour lui, une préparation des générations futurs “à devenir libre, à s’exprimer, à protester ou encore critiquer”. Mais cette expérience est aussi enrichissante pour lui : il fait face à des questions inhabituelles, qui le poussent à réfléchir sur lui-même.

Quant aux lycéens, ces témoignages leur permettent de prendre conscience de l’importance de la liberté de la presse, et de leur chance de vivre dans un pays aussi libre. “Ils se sentent fiers d’être Français, mais sont aussi inquiets de préserver cette liberté, c’est un combat au quotidien”, raconte Hicham Mansouri.

Morgane Moal.

 

 Les Assises du journalisme organise de plus, chaque année, une remise des prix éducations aux médias et à l’information. Les lauréats cette année sont :

–    MEILLEURE INITIATIVE ASSOCIATIVE ET CITOYENNE
Jeunes journalistes citoyens (Association Rif)
–    MEILLEURE INITIATIVE DANS UN MÉDIA FRANCOPHONE
1 jour 1 actu (Milan Presse)
–    MEILLEURE INITIATIVE HORS ÉCOLE
Les clés des médias (Générale de Productions)
–    MEILLEURE INITIATIVE DANS LE MILIEU SCOLAIRE
Journal JTKL
–    MEILLEURE INITIATIVE EN RÉGION CENTRE-VAL DE LOIRE
Jeunes Reporters 8-13 (Maison familiale rurale de Bourgueil)

 

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

  1. Article essentiel de cette édition de Mag’centre car il s’agit de l’avenir de la liberté de la presse à un moment où elle de plus en plus menacée, y compris par les (Les) r(R)épublicains !
    Merci pour cette “couverture” et ce retour “pure player” qui ne devrait pas rester confidentiel dans nos médias régionaux papier et audio (visuel) !

Comments are closed.






Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail