Le maire de Tours candidat aux sénatoriales

 
Ça bouge autour du maire de Tours. A quelques semaines d’importantes échéances électorales, une nouvelle garde rapprochée se fait jour auprès Serge Babary. Appelé « comité politique », il est composé de sept élus qui désormais entourent le maire. Explications.

©Olivier Roy

Les choses bougent au 5ème étage de la mairie. On apprend que le maire de Tours a depuis peu un cercle de nouveaux fidèles. Ce sont sept élus, quatre adjoints et trois conseillers municipaux qui assurent et conseillent Serge Babary. Certainement conscient des tensions larvées depuis plusieurs mois, Serge Babary redessine autour de lui, les contours d’une nouvelle garde rapprochée. Quand on regarde de près la composition de ce « comité politique », on voit qu’en politique rien n’est immuable et que le pardon est une vertu.

L’ancien « G4 » qui avait permis
à Serge Babary de faire l’union en 2014 est de retour

Le maire de Tours a désormais à ses côtés, Christophe Bouchet, Sophie Auconie, Thibault Coulon, Jacques Chevtchenko mais aussi Jérôme Tebaldi et Marion Nicolay-Cabanne. Ainsi l’ancien « G4 »qui avait permis à Serge Babary de faire l’union en 2014 est de retour. Le retour de Thibault Coulon dans les petits papiers du maire est un signe fort d’apaisement. Mais aussi un remerciement à peine voilé du maire pour son adjoint au développement économique qui était revenu dans le droit chemin à la veille de l’année 2017. Idem pour Sophie Auconie qui retrouve là une place de choix. Sa stature de présidente de l’UDI n’est certainement pas anodine. Puis, il y a aussi ceux à qui l’on reconnait les mérites comme Jérôme Tebaldi. Ou encore ceux, comme Marion Nicolay-Cabanne, qui par leurs fonctions d’élus et professionnelles, ont un rôle à jouer. Quant à la présence de Christophe Bouchet, elle s’explique par le passé commun vécu avec serge Babary lors de la composition du G4 en septembre 2013. Et puis, l’ancien président de l’UDI n’a jamais été loin du maire. Enfin, le fidèle premier adjoint et patron du groupe de la majorité, Jacques Chevtchenko ne pouvait pas en être absent.

La perspective d’une candidature de Serge Babary
aux élections sénatoriales ne fait plus guère de doutes

Mais une question se pose. A quoi sert ce nouveau comité, cette garde auprès du maire ? Il n’y a pas d’échéances municipales ni de dossiers importants ou stratégiques demandant l’union sacrée. Tours est Métropole et il y a des dossiers en cours qui sont gérés par l’ensemble des élus et par leur service. Pourtant, cette nouvelle composition n’est pas le fruit du hasard. D’abord parce qu’elle envoie un signe fort à des élus qui ne sont pas au tour de table. Il faut noter l’absence de Xavier Dateu, adjoint aux sports, qui paye certainement ses erreurs de langage sur Facebook ou encore celle d’Olivier Lebreton, adjoint à la Sécurité. Pour ce dernier, fidèle parmi les fidèles, il paye peut-être son absence de pure stratégie politique avec d’autres. De même, Céline Ballesteros, ajointe au commerce et candidate officielle aux élections législatives à Tours est absente. Il se dit que l’on attend qu’elle fasse ses preuves aux élections pour rejoindre le cercle. Ensuite, la perspective d’une candidature de Serge Babary aux élections sénatoriales ne fait plus guère de doutes. Alors, la transition doit être assurée et la succession acceptée par toutes et tous. C’est pourquoi deux prétendants principaux à la suite se retrouvent au sein du comité politique fraîchement nommé. Christophe Bouchet et Thibault Coulon sont les deux noms qui ressortent. Dans quelques mois, l’un s’effacera pour l’autre avec l’onction du maire.

On ne sait pas encore qui sortira son épingle du jeu mais cela devra se faire sans effusion au lendemain du mois de septembre, car les trois ans qui resteront pour la municipalité seront importantes. Un nouveau mandat dans le mandat.

Arnaud Roy pour 37° – www.37degres-mag.fr

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *






Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail