Gare de Blois-Chambord : pourquoi la porte restera encore fermée, au moins jusqu’au 15 mai ?

Dans un article récent nous nous interrogions sur la fermeture depuis fin novembre-début décembre de la porte vitrée automatique de la gare de Blois-Chambord, suite à des actes de vandalisme. Par deux fois une affichette indiquait un calendrier de réparations, en février puis le 31 mars. Une nouvelle affichette indique désormais une « fin d’intervention le 15 mai ». Explications d’un problème plus complexe à résoudre qu’il n’y paraît.


Les touristes et usagers quotidiens de la gare de Blois-Chambord ne sont pas prêts de voir disparaître l’inélégante et peu accueillante planche en contre-plaqué qui ferme la porte d’entrée principale. Mais le dénouement est peut-être proche ! Depuis fin novembre-début décembre dernier la porte vitrée, trois fois vandalisée, est en attente d’une réparation définitive, et de la pose d’une « grille sur enrouleur » pour la protéger aux heures de fermeture. Pour parvenir à la résolution de ce problème en apparence assez simple, il faut que plusieurs acteurs s’accordent : la mairie de Blois, la direction régionale SNCF « Gares et connexions », l’architecte de la SNCF, et l’architecte des bâtiments de France. C’est visiblement compliqué. « L’autorité compétente, c’est d’abord et avant tout le maire de Blois », indique Jacques Le Breton de Vannoise, Architecte des bâtiments de France de Loir-et-Cher. « L’ABF n’est qu’un service consulté. Or, jusqu’à aujourd’hui, nous n’avons reçu aucune demande d’intervention, de la part de personne », expliquait-il  par téléphone jeudi 30 mars.

Pas plus de 5 centimètres

Dans l’article du 21 mars dernier, qui a suscité moult commentaires, le service communication de la direction régionale de la SNCF indiquait pourtant que ce dernier avait été saisi du problème, et que son avis était attendu avant toute intervention, puisque la gare – bien que propriété de la SNCF – est en territoire protégé. Elle nécessite donc l’avis de l’ABF pour toute intervention visible de l’extérieur. « Cette grille sur enrouleur ne doit pas, une fois enroulée, dépasser 5 cm en plus du coffre déjà existant », indique l’ABF. « Mais il n’y a pas encore de projets, ni un seul coup de crayon de la part de l’architecte de la SNCF… », poursuit-il un peu indigné que les capacités de son service à traiter le sujet aient été mises en doute.

Simple comme un coup de tampon

L’architecte de la SNCF (Gares et Connexions) Bertrand Ahier, est à Paris. Responsable d’une vaste région sous sa compétence – Bretagne, Pays de la Loire jusqu’au Centre-Val de Loire – il est venu fin mars à Blois-Chambord, en présence de Laurence Gléver, directrice régionale des Gares ; du chargé de communication et relations presse Franck Gallard ; et de l’ABF. Ce dernier attend désormais qu’on lui envoie « l’esquisse d’un projet ». « Pour moi, si l’enrouleur ne dépasse pas les 5 cm, il n’y a pas de problème : c’est un simple coup de tampon, et les travaux peuvent commencer », explique-t-il.

Tout le monde est pressé d’en finir

Du côté de la SNCF, Franck Gallard indique « que c’est devenu prioritaire. Après un raté au départ, le travail est désormais lancé : un document préalable va être adressé aujourd’hui (31 mars, Ndlr) à l’ABF. Il a indiqué qu’il fallait environ 20 jours pour traiter le dossier, et ensuite on peut déclencher les travaux, ça devrait donc aller vite désormais », indique-t-il à Mag’Centre. « À chaque réparation de la porte, ça coûte quand même 2.000 €. Nous sommes conscients que cette cloison est inélégante et peu engageante d’un point de vue touristique, mais elle a été mise en attendant la réparation et la protection de cette porte vitrée pour une solution pérenne », ajoute-t-il, précisant encore que « la Ville de Blois et l’agglo sont elles aussi pressées que la réparation aboutisse ».

Qu’on se rassure : les usagers et touristes devraient donc “prochainement” pouvoir de nouveau entrer et sortir de la gare de Blois-Chambord… par la grande porte.

F.Sabourin.

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

  1. Personnellement,je trouve qu’il y a beaucoup d intervenants pour une simple porte avec une grille,et après on se demande pourquoi que cela coûte cher ???

  2. Autrefois la gare n’était pas fermée la nuit , aujourd’hui avec le printemps et les températures plus clémente
    pourquoi ne pas enlever le contreplaqué
    en attendant de remettre une porte?
    Pierre Thiercelin de Blois

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *






Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail