Elections legislatives - Les resultats en temps reel

Chambord : les visiteurs devront participer à la tonte du gazon

Inaugurés en grande pompe dimanche 19 mars dernier, les jardins à la française du château de Chambord ont bénéficié du mécénat de Stephen Schwarzman, philanthrope américain et propriétaire de fonds financiers spéculatifs. 3,5 M€ ont été offerts pour la réalisation ultra-rapide de ces jardins, plantés de 600 arbres, 800 arbustes, 200 rosiers, 15.250 plantes de bordure et… 18.874 m² de pelouse.

C’est cette dernière qui créée désormais des tracas à l’équipe de jardiniers du Domaine national de Chambord. « Il faut tondre, et rien n’a été prévu dans nos contrats ni dans la gestion RH concernant cette augmentation de travail », explique Michel, le jardinier en chef de Chambord et président du syndicat des jardiniers du Domaine. « On a alerté la direction, mais elle aussi se trouve un peu prise de court : les jardins sont sortis de terre si vite qu’il faut désormais faire face à un surcroit de travail. Or, les caisses sont vides, il n’est plus possible de payer les heures supplémentaires des jardiniers », ajoute-t-il, indigné d’être ainsi laissé en plan.

 

Il sera donc demandé aux visiteurs de ces fameux jardins de mettre la main à la pâte, en tondant une partie du gazon. Soit à la tondeuse, soit à la main et aux ciseaux, selon le prix du billet acheté. « C’est une décision de bon sens », explique Jean d’Haussonville (dit “Jean d’O”) directeur du Domaine. « Récemment, Ikea à Orléans a bien demandé aux consommateurs de terminer le magasin pour lui permettre d’ouvrir à temps. Tout s’est bien passé et le magasin, en kit, ne désemplit pas. C’est une façon de faire participer les visiteurs à Chambord, sa vie quotidienne, pour éviter que nos comptes soient plantés à la fin de l’année ».

Problème : les visiteurs issus de la noblesse, devront-ils à leur tour gratter la terre et tondre eux aussi le gazon, des tâches pas très nobles ? « Non, évidemment », ajoute J. d’Haussonville, « seuls les visiteurs du Tiers état tondront le gazon, ainsi que les visiteurs étrangers, car lorsqu’on manque de bras il est important de pouvoir importer cette main d’œuvre bon marché depuis d’autres pays, comme la Pologne ou la Roumanie par exemple ».

Mais pour le moment, silence, ça pousse…

Jean-Paul Cabillaud.

Originally posted 2017-04-01 07:00:48. Republished by Blog Post Promoter

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

  1. Fillon et Le Pen pourraient être qualifiés au second tour de l’élection présidentielle. Poisson d’avril ? Pas du tout ! Simple symbole d’un pays en faillite sur le plan des valeurs (beaucoup plus que sur le plan budgétaire comme dirait l’Autre) et prêt à donner le pouvoir à une personne mise en examen car fortement soupçonnée d’avoir détourné de l’argent public. Quelle honte…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *




Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail