Elections legislatives - Les resultats en temps reel

Vendôme : pas de tour de manège pour les Promenades photographiques

Lors des Promenades photographiques en 2015, au Grand manège Rochambeau.

Les 13e Promenades photographiques de Vendôme, dont le programme a été dévoilé le 24 mars dernier, devront faire face à une bien mauvaise nouvelle pour son organisation : il ne sera pas possible cette année d’utiliser le Grand manège Rochambeau comme lieu d’exposition. Un courrier de la DRAC (Direction régionale des affaires culturelles), reçu en décembre 2016 a stupéfait les organisateurs des Promenades photographiques : “les actions envisagées par la DRAC et ses partenaires ne permettaient pas d’accueillir l’édition 2017. L’usage du lieu est en effet dédié pour cette année à l’inventaire du lapidaire”, indique ce courrier. Aucune inflexion n’a été possible, malgré les rendez-vous et interventions avec le préfet, sous-préfet et les élus locaux dont le maire de Vendôme Pascal Brindeau et le député Maurice Leroy.

Une sacrée épine dans le pied d’Odile Andrieu, directrice artistique et cheville ouvrière d’un rendez-vous culturel qui a trouvé sa place dans la cité vendômoise. Quinze expositions sont en effet prévues durant les trois mois d’exposition, de juin à septembre. Le Grand manège était un des lieux phare de la déambulation photographique, avec dix expositions de dix photographes de renommée internationale.

“À partir d’octobre dernier, nous avons commencé à travailler la scénographie, notamment de la grande exposition sur Jean Baudrillard, nous avons contacté la DRAC qui nous a répondu qu’il n’y avait pas de problème, que nous pourrions rencontrer les services pour conventionner. Donc nous commençons à travailler sur la scénographie, qui mettre où etc.”, explique Odile Andrieu au micro de nos confrères de RCF 41. “Et en décembre, par courrier, on nous annonce que ça ne sera pas possible d’utiliser le Grand manège Rochambeau à cause d’un inventaire du lapidaire, et que celui-ci n’est pas compatible avec la sécurité des biens et des personnes”. En catastrophe, l’équipe des Promenades photographiques de Vendôme imagine des plans de substitution, essaie de caser les dix expositions dans les villes avoisinantes. “Aujourd’hui, nous avons trouvé une solution pour tout le monde”, dit-elle, “mais travailler dans l’urgence, pour une manifestation comme celle-là qui a treize ans d’existence est quelque chose qui devient inacceptable”. Les dizaines et même centaines de courriers de soutien, des plus grands photographes déjà exposés, des autres festivals comme Perpignan, n’y ont pas suffi. “C’est un lieu emblématique des Promenades photographiques, il a même été rouvert grâce à elles après trente ans de déshérence…”, s’indigne-t-elle encore. Un choix de la DRAC d’autant plus incompréhensible que la Direction régionale des affaires culturelles met donc “à la rue”, selon les propres mots d’Odile Andrieu, ses propres artistes.

La 13e édition des Promenades photographiques de Vendôme se dérouleront du 24 juin au 3 septembre. Tout le programme ici.

F.S.

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

  1. Dommage, le lieu était beau. Pascal Brindeau et Maurice Leroy sont peut-être passés par là. Allez savoir ?
    Mettre l’imagination au pouvoir, maintenant !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *




Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail