Elections legislatives - Les resultats en temps reel

Tours continue sur sa lancée (3-1 contre le Red Star), Orléans sombre (2-4 à Troyes)

Au terme d’un match au scénario complètement fou, les Ciel et Noir ont signé leur troisième victoire d’affilée, qui plus est contre un concurrent direct pour le maintien. De leur côté, les hommes d’Ollé-Nicolle ne parviennent pas à sortir de la crise (a victoire depuis le 24 février) et restent englués à l’avant-dernière place du championnat. Ils étaient même menés 4 à 0 à la pause!

 

Florian Miguel félicité par ses coéquipiers après son but.

Le 21 février dernier, suite à un nouveau revers contre le RC Strasbourg, les tourangeaux pointaient à une inquiétante dernière place, et le maintien semblait vraiment très mal embarqué. Que cette époque semble lointaine après cette 31ème journée de Ligue 2… Intronisé coach du Tours FC cette semaine pour succéder à l’intérim de Nourredine El Ouardani, G.Zoonekynd avait à cœur hier soir de récompenser les supporters venus en masse assister à ce match couperet. Pour cette rencontre, le technicien s’appuyait sur l’ossature trouvée par El Ouardani ces derniers temps, avec le désormais traditionnel milieu de terrain Belkebla-Bergougnoux-Bennacer et une composition en 4-3-3.

 

Un pressing payant et un Diarra en feu

Dès le coup d’envoi sifflé par M.Lannoy, on a très vite senti que les joueurs du TFC voulaient emballer la rencontre. Et cette entame fut récompensée très tôt : à la 3e minute, Gradit combine et déborde sur le côté droit pour adresser un centre très fort au point de pénalty. Diarra frappe, mais le portier Lembet repousse. Florian Miguel, très prolifique ces derniers temps, sent bien le coup et finit tranquillement d’un plat du pied. L’équipe locale avait le pied sur le ballon et dominait la rencontre. Puis arriva une action sorti de nulle part, une action qui, à elle seule, rembourse la place du spectateur : perte de balle des parisiens, Fantamady Diarra récupère le ballon, enchaîne un crochet vers la droite, un crochet vers la gauche et une frappe des 25 mètres. L’attaquant (qui reste sur un retentissant triplé à Valenciennes deux semaines auparavant) voit son tir filer dans la lucarne d’un Lembet totalement impuissant.

 

Diarra a littéralement fait basculer le stade dans l’euphorie 

Un Diarra de feu.

Deux buts à zéro au bout de 30 minutes de jeu, le scénario semblait idéal. Mais bizarrement, c’est à partir de ce moment là que les supporters ont vu leur équipe commencer à se désunir. Quelques instants après le break, Keita est lancé dans la profondeur, et sa reprise s’écrase sur la barre. C’est ce même Keita qui va tromper de la tête Kamara quelques minutes après, suite à une perte de balle de Bergougnoux. D’ailleurs, sans un arrêt monstrueux du jeune gardien sur corner, le Red Star aurait même pu recoller au score juste avant que Stéphane Lannoy ne siffle la mi-temps.

 

Une seconde période sous tension

Au retour des vestiaires, un faux rythme s’installait entre les deux équipes, ponctué par de nombreuses fautes et des glissades causées par un terrain très glissant. Keita, décidément très croqueur pendant la rencontre, ratait complètement son face-à-face et faisait passer un grand frisson dans le stade. La tension était palpable, et elle s’est matérialisée par un deuxième carton jaune (synonyme d’expulsion) pour le défenseur central du Red Star Guy Demel, après un tacle en retard sur Faïz Selemani. Réduits à 10, les visiteurs n’ont pas pour autant sombré. Au contraire, ils ont continué à poser des problème aux tourangeaux, sans doute très stressés par l’enjeu du match.

Et si ce n’est cet éclair de génie de Selemani à l’heure de jeu, qui après quelques passements de jambes voyait sa frappe heurter le poteau, on ne peut pas vraiment dire que le Tours FC a dominer le reste de la rencontre. Cependant, le football est cyclique, et le scénario d’hier soir le montre bien. Il y a quelques semaines, les Ciel et Noir n’auraient sûrement pas gagner ce match. Mais cette réussite, qui leur a tant échappé cette saison, semble enfin être de leur côté. Et comme il y a trois semaines contre Orléans, c’est ce même Denis Bouanga qui venait cruficier les franciliens à la toute fin du temps additionnel, en faisant chavirer la Vallée du Cher.

Grâce à ce succès, le TFC double son adversaire du soir et remonte à la 16ème place, à 3 points du barragiste Auxerre. Prochain rendez-vous vendredi prochain contre Brest.

 

Arnaud Roszak

 

J31 / DOMINO’S LIGUE 2

Vendredi 31 mars – 20h

Tours FC 3-1 Red Star FC

Stade de la Vallée du Cher

 

Buts : Tours FC : 3’ Florian MIGUEL, 29’ Fantamady DIARRA, 93’ Denis BOUANGA

Red Star FC : 37’ Sekou KEITA

Tours FC : 30 Bingourou KAMARA / 12 Florian MIGUEL – 14 Rodéric FILIPPI (c) – 24 Jonathan GRADIT – 25 Ibrahim CISSE / 4 Ismael BENNACER – 7 Haris BELKEBLA – 19 Bryan BERGOUGNOUX (69’ Mohamed MAOUCHE) / 11 Denis BOUANGA – 21 Cheick Fantamady DIARRA (89’ Rayan RAVELOSON) – 28 Faïz SELEMANI (83’ Sacha CLÉMENCE)

 

Red Star FC : 40 Geoffrey LEMBET / 6 Pierrick CROS – 15 Jérome HERGAULT (c) – 19 Formose MENDY – 25 Guy DEMEL – 29 Jean-Charles CASTELLETO / 4 – Ludovic SYLVESTRE (74’ Florian MAKHEDJOUF) – 7 TIecoro KEITA (35’ Abdoulaye SANE) – 10 Idris MHIRSI – 23 Xavier CHAVALERIN / 11 Sekou KEITA (69’ Jonathan MEXIQUE)

 

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *




Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail