Election Présidentielle 2017

Loiret: plongée dans la macronie en marche

Qui sont les “marcheurs” ou au moins ceux qui sont prêts à prendre le train d’En Marche? La galerie qui garnissait mercredi soir la salle Pellicer pour entendre Marcel Gauchet à Orléans la Source en dit long sur le sujet.

Nicolas Charnelet (au micro), Bertrand Hauchecorne, deux déçus du PS qui ont rejoint En Marche.

Alors, il est toujours possible d’arguer que parmi les présents, certains n’étaient là que pour entendre un observateur philosophe passionnant qui a une vision acérée de la vie démocratique du pays, autrement plus enrichissante que les sempiternels commentateurs de plateaux télévisés en recherche de ménages. Son constat des tares de notre Cinquième République et des solutions alternatives pour une “nouvelle démocratie” ont élevé le débat et tenu à juste titre le public en haleine. Alors Marcel Gauchet n’est pas encarté à En Marche, mais il est clair qu’avec son voisin Emmanuel Constantin, le philosophe n’avait que peu de divergences. 

Une poignée du Modem

Marcel Gauchet et Emmanuel Constantin.

Qui avait répondu présent à  cette sauterie macroniste? La salle était copieusement garnie de socialistes fraîchement sorti du PS, de “vallsistes” ou de militants attentifs au programme et à la personne d’Emmanuel Macron. Ainsi que logiquement, des membres ou proches du Modem local de François Bayrou qui a rejoint l’ancien ministre de l’Economie. Parmi ces derniers, Yves Clément, ancien président du Modem du Loiret, Richard Ramos, membre du Modem régional et vice-président de la communauté de communes des Loges, Tahar Ben Chaabane, ancien conseiller municipal centriste d’Orléans. Chez les anciens socialistes, les deux principaux ralliés à En Marche étaient dans la salle, Bertrand Hauchecorne (maire de Mareau-aux-Prés) et Nicolas Charnelet (adjoint à Jargeau), ainsi qu’une bonne partie de la section socialiste de la Source, dont Ghislaine Kounowski, mais aussi le bras droit du sénateur Jean-Pierre Sueur, Michèle Bardot, et encore Philippe Froment ancien maire de la Ferté -Saint-Aubin et ancien président de l’UDESR (Union des démocrates socialistes et républicains), Yves Martinez ancien socialiste d’Olivet en conflit avec le PS depuis 2013…Nathalie Kerrien (UDI) qui a rejoint En Marche et qui s’engage de plus en plus avec le mouvement, mais aussi Stéphane Fautrat (LR), candidat sur la sixième circonscription du Loiret et qui n’exclut pas de monter un jour dans ce train centriste au cas où le convoi François Fillon raterait l’aiguillage du second tour. Autre personnalité en vue présent à ce meeting d’En Marche, Pierre Allorant, le doyen de la fac de droit et membre du CESER, Benoit Lonceint, ancien maire de Sully-la-Chapelle, ancien du PS, et ex-président de l’UDEL (le Medef du Loiret)…

Recyclés de la gauche, de la droite et du centre

Comme Emmanuel Macron l’a dit à propos du recyclage des éléphants du PS et de grosses pointures de la droite et du centre, son mouvement “En marche n’est pas une maison d’hôtes”. Pas plus qu’Emmanuel Macron ne récupère le large éventail politico-médiatico-people de ceux qui ont affirmé le soutenir, d’Alain Minc à Line Renaud en passant par Robert Hue, Alain Madelin et Jacques Attali, son délégué pour le Loiret, Emmanuel Constantin ne revendique ces élus et militants du Loiret déçus (ou pas) de la gauche, recyclés du centre ou de la droite. Il a quand même conseillé à tous en fin de réunion de s’inscrire sur les listes d’En Marche au cas où…

Ch.B

 

 

 

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

  1. Je confirme la première partie de l’article, j’étais absent d’Orléans, sinon j’aurais pu avoir la curiosité de venir écouter Marcel Gauchet sans faire allégeance à Macron… J’observe également avec intérêt qu’Emmanuel Macron va disposer d’un éventail de supporters suffisamment ouvert pour ouvrir un centre d’accueil des réfugiés politiques. Ce qui confirme la nécessité de passer à un régime parlementaire, dans un tel régime on peut avoir des gouvernements de coalition fondés sur le rapport des forces politiques du pays qui respectent le contrat passé entre ces dernières, c’est plus démocratique que la monarchie présidentielle et ça peut permettre à toutes les formations de sauvegarder leur identité politique. Idem pour ceux qui se cherchent un job.

  2. HAlalala…. tout ce beau monde et même un philosophe pour parler d’une nation avec une démocratie qui n’est plus!
    Que ne faut-il pas faire (sondages, des dizaines de couvertures de magazines des centaines d’heures médiatisées…) pour faire faire avaler à toutes ces personnes présentes le programme de Mr le commercial candidat à l’élection présidentielle.

    Démocratie veut dire pouvoir du peuple!

    Depuis quand le peuple dirige ou ne dirige plus en France?

    Voulez-vous voir la TVA augmenter dans les prochains mois? Voulez-vous que toutes les professions réglementés soient ubérisées? Voulez-vous voir le smic gelé ou reculé? Voulez-vous que l’ion puisse licencier les CDI beaucoup plus facilement?……..

    Voilà ce que sera le programme de Mr Macron qui devra délibérément suivre les GOPE (Grandes Orientations Politiques et Economique) dictés par la comission européenne, tout comme Mr Fillon, Mr Mélenchon, Mme Le Pen….

    Tous veulent ou ne veulent pas renégocier les traités européens, donc se sera Bruxelles (des technocrates non élus par le peuple) qui dictera la conduite à mener… ha oui, on peut se rebeller et dire que ces traités c’est du vent, mais attention, la cour de justice européenne veille, et là c’est le peuple qui trinque! (10 millions d’euros payé par nous, pour la non application de la norme OGM en 2010, ha vous vouliez pas d’OGM, pas tant pis ils sont là!)

    OU
    Sortir de ce carcan!!!

    Voulez-vous avoir la maîtrise de notre dette? Voulez-vous savoir ce que l’on fait en matière d’immigration? Voulez-vous savoir ce que l’on fait avec le nucléaire?

    Bref une démocratie?
    (et des plateaux télés qui changeront avec des journalistes qui devront respecter la loi de Munich 1971…)

    upr.fr

    • Mr Gauchet a introduit son propos en parlant de l’impuissance du parlement qui serait uniquement due à un “esclavage médiatique” . Mettre en cause les journalistes, voilà un propos bien démagogique pour un philosophe. Il a soigneusement évité de parler de la soumission aux traités de l’UE et aux “Gopé”. Je ne m’explique son ralliement à Emmanuel Macron que par une volonté d’en finir avec “l’invariable bêtise’ de la ‘gauche mondaine’ et son ‘imposture démagogique”…

  3. Précisons:
    Ma démission du Parti Socialiste après un long engagement a des raisons nationales, incohérence de la ligne politique malgré des réformes sociétales attendues et réalisées et non transparence des décisions locales, vote de non adhérents du Parti. Les recours n’ont jamais eu de réponses. L’avenir présentant plus d’intérêt c’est au sein du Parti Radical Socialiste, le parti de Jean ZAY et de MENDES FRANCE que je milite, membre du Comité Exécutif. C’est fidèle à mes convictions que j’ai manifestées dans mes divers engagements que j’ai contribué à la rédaction de notre manifeste.
    Yves Martinez

    • Monsieur bonjour,

      Je ne remet aucunement vos choix passés, ni vos convictions, je regrette simplement que peu d’entre vous se tourne vers un nouvel avenir politique plutôt que de jouer la sécurité et de se conforter dans des partis existant déjà, au lieu d’ouvrir de nouvel ligne politique offrant aux français un nouveau paysage politique qui me semble indispensable de nos jours pour assainir le marécage nauséabond.

      Si je comprends bien le parti radical socialiste prône le libre échange douanier?
      Je veux bien qu’avec certains pays nous puissions échanger ainsi, mais il faut IMPERATIVEMENT qu’ils aient les même contraintes économiques et sociales que nous autrement on se tire une balle dans le pied, puisque que l’on retombera sur le dogme de l’U.E, non?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *




Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail