Elections legislatives - Les resultats en temps reel

Loiret: l’écologiste Christelle de Crémiers (EELV) annonce qu’elle votera…Jean-Luc Mélenchon

Christelle de Crémiers n’en n’est pas à son premier changement de cap. Mais celui-ci risque de jeter le trouble dans les rangs de son parti EELV (Europe Ecologie les Verts), voire l’exposer à des sanctions internes.

Christelle de Crémiers.

La vice-présidente de la région Centre-Val de Loire, en charge du tourisme, du terroir et de l’alimentation, vient de faire savoir dans un mail à ses amis écologistes qu’elle votera pour le candidat de la France Insoumise. “Nous avons été nombreux à appeler, espérer, pétitionner pour qu’un candidat de gauche et écologiste arrive au second tour. Aujourd’hui, Jean-Luc Mélenchon est en passe de réussir cet exploit. Ma voix ne lui manquera pas pour lui donner toutes les chances d’être présent au second tour. “, explique Christelle de Crémiers.

“Ne pas passer à côté de l’histoire”

Or, après que Yannick Jadot a rejoint Benoit Hamon, les militants écologistes dans la région et ailleurs font campagne pour Benoit Hamon et un accord a été passé entre le PS et EELV  pour les législatives. Christelle de Crémiers a donc décidé de passer outre et de voter Mélenchon au premier tour de la Présidentielle.

Et de le faire savoir à ses amis, “face aux options possibles de l’extrême-droite, de la droite-extrême et de l’extrême-banque, face à l’espoir de voir pour la première fois, toute République confondue, un candidat portant un projet clairement anti-nucléaire, clairement pour une 6ème République et pour la transition écologique, se qualifier pour le second tour, il ne faut pas passer à côté de l’Histoire ni faire des calculs d’apothicaire.  Il sera toujours temps pendant les cinq longues années qui viennent d’analyser les raisons de l’échec du PS et de celui d’EELV et de tracer concrètement les contours d’une convergence programmatique.”

Christelle de Crémiers, qu’on ne manquera pas de taxer d’opportuniste, rejoint-t-elle pour autant La France insoumise de Jean-Luc Mélenchon, auteur d’une remontée significative dans les sondages? Elle répond dans son mail que Magcentre a pu se procurer, “Soutenir un candidat ne signifie pas envisager un avenir forcément commun. Comme beaucoup de responsables écologistes politiques ou associatifs ont déjà décidé de le faire, soutenir Jean-Luc Mélenchon en votant pour lui le 23 avril signifie simplement prendre ses responsabilités pour l’avenir “des gens” qui vivons en France.”

François Bonneau entouré de Christelle de Crémiers et Pierre-Alain Roiron.

François Bonneau, le président PS de Région qui gouverne l’exécutif dont fait partie Christelle de Crémiers (12 ème vice-présidente) et qui soutient lui la candidature de Benoit Hamon, acceptera t-il sans broncher cette dissidence d’une alliée politique qui ne s’est pas fait que des amis dans le monde du tourisme? 

Avant d’être élue au conseil municipal de Gien (Loiret) où elle siège dans l’opposition, Christelle de Crémiers, professeure d’économie, avait été conseillère municipale Modem dans le 17 ème arrondissement de Paris et vice-présidente du parti de François Bayrou dans la capitale. Avant de rejoindre EELV en 2010. A plusieurs reprises, elle avait, à l’époque, plaidé pour un rapprochement entre le centre et l’écologie. Du Modem à Jean-Luc Mélenchon, un parcours singulier, décidément cette Présidentielle n’a pas fini de laisser des séquelles. Vendredi Eric Piolle, le maire EELV de Grenoble avait lui aussi annoncé qu’il votera Mélenchon.

Ch.B

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

  1. En vous remerciant de transmettre à Christelle de Crémiers,
    La vie giennoise étant disons compliquée, nous n’avons pas eu l’occasion de discuter et bien évidemment nous ne sommes pas d’accord sur tout mais, militant du Parti de Gauche, soutien à ce titre de Jean-Luc Mélenchon, je ne puis qu’être heureux du choix très courageux que vous faites. je tenais à vous en remercier et nous aurons sans aucun doute l’occasion de discuter plus avant…
    Cordialement
    Michel Tissier

  2. Mag’Centre faire passer Christelle de Crémiers pour une opportuniste en relayant son parcours politique parceque elle décide de donner sa voie à Jean Luc Mélenchon c’est vraiment faire un raccourci et être de mauvaise foi.Je pense que si christelle décide aujourd’hui de choisir Mélenchon comme candidat c’est que son programme se rapproche le plus de l’écologie.L’accord PS-EELV est une mascarade que beaucoup d’écolos rejettent même si il a etait voté ! Le PS donne des leçons de loyauté alors qu’on ne compte plus les défections au sein du parti pour Macron.
    Si Hamon ne passe pas je suis pressé de voir les membres du PS rejoindre le choix de Christelle.

  3. Bravo à vous , madame, mr Melenchon est seul face a mr Hamon
    à avoir un vrai chance d être présent au second tour. Son programme ecolonisé est excellent. Donc votre choix est non seulement judicieux ms indispensable pr que votre parti soit représentatif réellement … cette présidentielle se joue de u mouchoir de poche … il faut voter utile … josie

  4. Encore un changement de crémerie !
    Certains écologistes sont de vraies girouettes qui ont l’art de brasser du vent…

  5. Un opportuniste aujourd’hui c’est un membre du PS qui rejoint Macron, pas un écolo qui rejoint Melenchon…Attendons de voir la réaction de Mr Bonneau au soir du premier tour pour affiner notre jugement…

  6. Non Madame, un opportuniste aujourd’hui, c’est un militant d’En Marche qui rejoint Hamon pour se garantir une place au soleil du PS de demain.
    Christelle de Crémiers, est simplement une femme en marche vers l’avenir radieux que lui propose Mélenchon. Chacun a droit à ses rêves. L’étoile nouvelle de François Bonneau a perdu de sa séduction.
    Les écologistes girouettes s’adaptent naturellement à la direction du vent qui fait tourner les éoliennes. En ce sens ils sont cohérents avec les valeurs qui les animent.

  7. Dans quels larges cercles l’arrangement entre Hamon et Jadot avait-il été envisagé, discuté puis approuvé? Qui s’est soucié de savoir si les électeurs de telle ou telle circonscription étaient ravis d’être réservés pour tel cacique EELV ou conservés pour telle candidature PS? Qu’a valu l’engagement de loyauté des candidats de la primaire de la BAP ‘pour rappel… c’était la “belle alliance populaire” (sic)?
    Par rapport à ces diverses tractations, fines manœuvres, trahisons etc…le choix de cette élue au conseil régional semble bien plus simple et plus respectable: elle prend en compte l’option écologique de JLM, la possibilité que ce candidat soit au second tour et opté pour ce qui lui paraît à la fois réaliste et souhaitable. Peut-on le lui reprocher?

    • Au “futur désirable” de Hamon on peut en effet préférer les “jours heureux” de Mélenchon…si on croit encore aux “lendemains qui chantent” !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *




Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail