Elections legislatives - Les resultats en temps reel

Miles Davis, comme un souffle de jazz sur Orléans

Le festival Jazz or Jazz deuxième du nom, s’est ouvert ce mardi soir à Orléans par la projection de deux films, rendant un double et magnifique hommage au grand Miles Davis.

“Miles ahead” Done Cheadle

Le premier, “Ascenseur pour l’échafaud”, film policier de Louis Malle de 1958, qui fit le bonheur de tant de soirées de ciné-club de notre jeunesse, était l’occasion de retrouver la double modernité du jeu de Jeanne Moreau et de la musique de Miles Davis accompagnant la légendaire scène  où le criminel revenu sur les lieux du crime se retrouve bloqué dans un ascenseur diaboliquement en panne.

Le second film est une petite perle cinématographique, inédite en France et proposée par Stéphane Kochoyan, le directeur artistique de Jazz or jazz, intitulé “Miles ahead”, (“En avant Miles”). Ce biopic, quelque part entre fiction et réalité, nous plonge dans une période particulièrement difficile de la carrière de Miles durant laquelle il cessa de jouer en public durant cinq ans, devenu le “Howard Hughes” du jazz, se renfermant sur une création musicale qu’il perçoit alors comme épuisée. Le film est au diapason de son personnage et de sa musique tout à la fois envoutante et trépidante.” Miles ahead” réussit à conjuguer une description presque documentaire de l’univers musical new-yorkais, avec une course poursuite délirante d’un musicien possédé autant par la drogue que par l’amour, course pathétique après une bande magnétique devenue métaphore de son inaccessible renouveau musical.

Le tout baignant dans la sublime musique du grand Miles !

Gérard Poitou

“Ascenseur pour l’échafaud” un film de Louis Malle 1 h 31
avec Jeanne Moreau, Maurice Ronet, Lino Ventura

“Miles ahead”  un film de Don Cheadle 1 h 40
Avec Don Cheadle, Ewan McGregor, Emayatzy Corinealdi

Le festival Jazz or jazz débute ce mercredi soir au Théâtre d’Orléans: tout le programme

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

  1. Une meilleure “synchro” des horaires des 2 films aurait été plus “confortable” pour les “aficionados”. Dommage aussi que la médiatisation de Jazz or jazz fasse débuter ce festival ce mercredi et non hier mardi avec ce “prequel ” cinématographique ! Certes, l’important fut qu’un public conséquent ait répondu au RV des Carmes…en attendant dimanche 18h “Born to be blue” sur Chet Baker, le lendemain de la clôture musicale du festival !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *




Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail