Elections legislatives - Les resultats en temps reel

Eindhoven, ville lumière

À 110  kilomètres de Rotterdam, la « ville lumière », patrie de Philips est devenue une destination phare pour le Dutch Design et l’innovation artistique. Il fait aussi bon y arpenter les friches industrielles du géant de l’éclairage, dans lesquelles se sont installés des designers, des cafés et des restaurants, que de profiter de la ville très à la pointe de la modernité avec ses bâtiments futuristes.

Par Bénédicte de Valicourt

La route du design

A Eindhoven, Philips, dont le siège a été transféré à Amsterdam en 1998, est à chaque coin de rue.

Thomas Vailly et sa femme

Les usines ont été transformées en loft, les manufactures relookées, les ateliers métamorphosées en sites culturels ou en studios, investis par des designers comme Kiki&Joost. Beaucoup, à l’instar de Thomas Vailly, ingénieur français,  ont été formés à la Design Academy créée en 1947.Son studio dans lequel il travaille à la conception de matériaux écologiques, est comme beaucoup d’autres, installé dans d’anciens bâtiments de Philips réhabilités par la ville. Des visites guidées sont organisées dans le quartier, devenu un pôle important pour le  « Dutch design ». www.holland.com et Roundabout Design Route.

Diner au Radio Royaal

La radio Royaal, l’ancienne usine de fabrication d’électricité de Philips a été transformée en restaurant. Dans ce lieu de plus de 300m2, on mange le nez dans les anciennes installations industrielles. Impressionnant.  Radio Royaal, Ketelhuisplein 10, Tél. : 040 78 00 971 mail@radioroyaal.be

Shopping en centre-ville

De Bergen – It’s Weekend 2014 ©Van Nick Bookelaar

C’est dans le triangle de Kleine Berg, Grote Berg et de la Bergstraat que se trouvent les boutiques et restaurants chics. À ne pas rater également : les belles galeries d’art de la rue Willemstraat, entre la place Wilhelmina, parfaite pour un après-midi à la terrasse des cafés bruns traditionnels et le triangle Bergen. Pas très loin sur la Kerkstraat, boutiques originales, magasins de marque, café et restaurants.

Circuit artistique à De Kazerne

C’est dans les anciennes écuries de la police militaire royale de 1824 qui furent ensuite transformées en 1909 en caserne de pompier que se retrouvent  tous les artistes et branchés d’Eindhoven. Minimaliste, expérimental, innovant, le lieu a ses restaurants, galeries et laboratoire d’art. Il est tenu par deux fondations créées par l’artiste et designer Annemoon Geurts et Koen Rijnbeek, producteur et musicien. http://www.kazerne.com/en/  Paradijslaan 2-8 ; info@kazerne.com. Tél. :31 40 23 66 196

Balade panoramique sur la « Stratum »

La rue Stratumseind, communément appelée la « Stratum» proche de l’hôtel de ville est le lieu de rendez-vous de la jeunesse et la plus longue « rue nocturne » du pays. Sur ses 225 mètres de long, sont nichés 54 restaurants qui attirent quelque 25 000 visiteurs par semaine.

A bon port à l’Art Eindhoven (Inntel hôtel) ou au Strijp-S

Murs en béton brut noir dans les chambres, anciennes pub de Philips dans les couloirs : cet hôtel design et arty est en partie logé dans la Lichttoren, la tour de la lumière de Philips de 1921, au cœur de la ville et du quartier du Duch design. www.inntelhotels.nl à partir de 149 euros.   

Les budgets plus serrés peuvent se replier juste derrière le Stadion Philips dans l’immense friche industrielle de Strijp-S. Une pépinière design avec cafés branchés, boutiques, bureaux, restaurants, salles de concert et auberge de jeunesse (dortoirs à partir de 24 euros/personne ou chambres) dans un décor mi-rock, mi-industriel. C’est aussi le principal site de la Dutch Design Week et le plus grand skate parc au monde. www.bluecollarhotel.nl

Art moderne au musée Van Abbe

Eindhoven Van Abbemuseum

Créé en 1936 par le magnat du cigare Van Abbe, ce musée agrandi en 2003 par l’architecte Abel Cahen sur le cours de la rivière Dommel, abrite une superbe collection d’art moderne avec des œuvres de Picasso, Chagall, Kandinsky, El Lissitzky, Theo van Doesburg, Mondriaan et Appel.  Bilderdijklaan 10 ; www.vanabbemuseum.nl

Mobilier de récupération chez Piet Hein Eek

Studio de Piet Hein Eek

Ce diplômé de la Dutch design Académy dans les années 90, est avec Marcel Wanders ou Hella Jongerius, l’un des plus célèbres designers hollandais.  Une renommée internationale qu’il a acquise en inventant une armoire révolutionnaire en bois de récupération. Une première copié depuis de nombreuses fois. Son studio est dans une immense friche industrielle en périphérie de la ville, avec magasin, show-room, atelier de fabrication et restaurant. On peut y flâner, y manger dans un décor de récupération, très dans l’air du temps ou y acheter directement ses créations. www.pietheineek.nl

Inspiration Van Gogh

Aucun voyage à Eindhoven ne sera complet sans avoir parcouru à vélo la piste cyclable de Van Gogh-Roosegaarde. Après le coucher du soleil, ce chemin lumineux est éclairé par des milliers de pierres scintillantes.

Voyage futuriste

En visitant Eindhoven vous passerez surement devant l’Evoluon, un étrange OVNI posé en plein milieu de Brainport, le quartier des entreprises technologiques innovantes, à la lisière est de la ville. Avec ses 77 mètres de diamètre et ses terrasses circulaires intérieures, il fait penser à un vaisseau spatial. En fait le bâtiment, conçu en 1966, sur une idée originale de Fritz Philips, repose sur 12 piliers de béton en V, a été un musée des sciences, avant d’être transformé en centre de conférences. Autre curiosité locale : le Blob (Binary Large Object), juste à côté de la tour Philips. Avec ses 25 mètres de verre et d’acier et son intérieur futuriste, c’est l’un des points de rencontre populaire de la ville et l’entrée du centre commercial couvert  « De Admirant ». De Admirant : Nieuwe Emmasingel 54.

Place au design

La « Dutch Design Week », c’est 9 jours et 300 évènements dans la ville. Un rendez-vous incontournable du design, pour les professionnels et le grand public. Un des temps forts de la semaine ? L’exposition des jeunes talents hollandais à « La dame blanche », l’ancienne usine des luminaires Philips qui abrite la Dutch design Académy. Du 21 au 29 octobre 2017. www.ddw.nl

Dans les alentours

En 2017, la région (Brabant-Septentrional), berceau de Vincent van Gogh et de Jérôme Bosch, célèbre les 100 ans du mouvement De Stijl art. Une bonne occasion à saisir pour découvrir les pionniers de ce mouvement.

-A Tilburg : au musée du Textile, une ancienne usine de textile, la collection de tissus du 19e au 21e siècle est impressionnante. Pour savoir comment les créateurs travaillent les tissus, un passage par le Textile Lab s’impose. Sans oublier de jeter un coup d’œil à l’exposition « Going Soft », une sculpture textile en 3D, commandée tout spécialement pour l’occasion par le duo artistique Heringa/Van Kalsbeek. www.textielmuseum.nl Jusqu’au 7 mai.

-A Helmond : l’exposition « Travailler pour un monde meilleur » au Gemeentemuseum, jusqu’au 3 septembre 2017. Pour découvrir les œuvres d’artistes renommés de De Stijl comme Peter Alma, Bart van der Leck, Lou Loeber et Johan van Hell abordant le sujet des droits des travailleurs et des salaires.

-A Bergeijk : visite de la Ploegfabriek, le seul espace industriel (une fabrique de textile) conçu par Gerrit Rietveld qui a rouvert en 2017 pour les célébrations de Mondriaan tot Dutch Design.  Le parc environnant  est du célèbre architecte paysagiste Mien Ruys. On peut participer à un circuit Rietveld ou se promener dans le domaine, sans oublier de passer par le bungalow que Rietveld a conçu pour la famille Van Daalen (et son showroom Spectrum authentique).

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

  1. Et le stade du club de football de Eindhoven , le PSV – Philips Sport Vereniging ( association sportive de l’entreprise Philips ) est toujours en centre ville , à deux pas de la gare, au milieu des anciennes manufactures . Comme tous ces clubs sportifs créés, en leur temps , au sein des entreprises familiales , il était une vitrine de l’entreprise paternaliste et bienveillante mais aussi un outil de régulation du ” dialogue social ” au sein de l’entreprise. En d’autres temps …” du pain et des jeux”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *




Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail