Election Présidentielle 2017

Tout sur l’érection présidentielle

Il arrive quelquefois  que sexe et politique fassent bon ménage  et que les publicitaires réussissent  avec humour l’union entre les deux. La marque de préservatifs Callvin a décidé de faire campagne à sa manière. C’est une récidiviste car déjà, lors de la présidentielles de 2012, elle avait accompagné la candidate verte Eva Joly. Dans ses meetings ses équipes distribuaient les précieux objets dont l’emballage portait la mention « Eva Joly, la candidate qui protège ».

Cinq ans plus tard, Callvin a remis le couvert en lançant une nouvelle gamme de préservatifs  très électoralement tendance quel que soit le candidat. Un coup de pub  qui élit la marque avant même le premier tour et pas seulement chez les bobos.

Alors  que les électeurs se préparent à se rendre aux urnes après une campagne où le flou l’a disputé aux affaires, il n’est pas inutile de rire un peu, même de façon potache avec ces capotes qui tiennent, elles, leurs promesses, enfin selon tous les sondages quelle que soit la méthode utilisée par les instituts.

« L’érection présidentielle » !

Pratique aussi ces préservatifs pour décider dans l’intimité sa moitié  à aller voter comme vous. Il   suffit d’opter pour  l’« érection présidentielle »  et  d’y mettre un  peu de moyens. Un préservatif customisé s’achète 1,90 euro l’unité, soit le double d’un dépourvu d’emballage ad hoc. De l’extrême gauche à l’extrême droite en passant par  le centre d’ « En Marche », il y en a pour  toutes les opinions. Les noms des partis  ou leurs slogans sont légèrement modifiés. Par exemple, « La France insoumise » de Jean-Luc Mélenchon se transforme en « Fesse insoumise », François Fillon devient François Pilon, candidat de la France dressée. Jean Lassalle, l’homme des Pyrénées qui avait été oublié a téléphoné à Stéphane Calléja, le patron de Callvin, pour réclamer le sien, demande immédiatement satisfaite.  Avec « l’érection présidentielle », l’abstention n’a pas d’avenir.

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *




Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail