Emmanuel Macron donné en tête dans la région Centre-Val de Loire

Boule de cristal et marc de café rangés au rayon des accessoires: bien malin qui pourrait dire à  deux jours du résultat, quels sont les deux noms qui sortiront des urnes pour le duel du 7 mai. La région Centre-Val de Loire sera t-elle à l’unisson du national?

Les quatre premiers candidats dans les sondages sont dans un mouchoir de poche, surtout si l’on prend en compte la marge d’erreur qui pourrait rebattre les cartes. Dans les six départements du Centre en 2012, Nicolas Sarkozy était arrivé en tête au premier tour avec 27,90% des suffrages exprimés congre 26,64% à François Hollande, 19,37% à Marine Le Pen et 9,49% à François Bayrou. Au second tour, le président sortant de 2012 Nicolas Sarkozy l’emportait, toujours dans la région avec 50,56%, alors que François Hollande battait, en France entière, son prédécesseur avec 51,64% contre 48,36%. 

Dans le Loiret, département qui vote à droite et allait envoyer un peu plus tard cinq députés UMP sur six à l’Assemblée, Nicolas Sarkozy distançait largement François Hollande 54,03% contre 45,97%. au second tour de 2012.

Quel impact de l’attentat sur le scrutin?

Impossible de mesurer l’impact de l’attentat de jeudi soir sur l’électorat, de l’instrumentalisation (prévue) qu’en a fait Marine Le Pen et dans une bien moindre mesure François Fillon vendredi matin. La candidate d’extrême-droite a parlé d’un “président défaillant et d’un gouvernement éphémère et usé par l’inaction”. L’union nationale contre le terrorisme du lendemain de Charlie est bien loin. Benoit Hamon a jugé “sordide cette surenchère” et évoqué, à propos des réactions à l’attentat , “une campagne d’acteurs digne de la société du spectacle”. La plupart des candidats ont annulé leurs déplacements et meetings. Plombé par les affaires, François Fillon qui devait à l’origine vendredi prendre de la hauteur dans les Alpes, va t-il retrouver des couleurs dans le rôle du capitaine impassible dans les coups de chien? 

Macron en tête dans l’ouest, Le Pen dans le nord et l’est

Alors qu’Emmanuel macron et Marine Le Pen étaient donnés en tête dans les dernières enquêtes nationales (24% contre 22,5 à Marine Le Pen, Fillon et Mélenchon à 18,5% et Hamon à 8%,  les deux candidats se partageaient dans les régions la France à peu près en deux, avec deux exceptions notables. Selon une enquête IPSOS-SOPRA-Steria publié par Ouest-France (avant l’attentat de jeudi soir).

Emmanuel Macron sort en premier dans les régions de l’ouest de tradition social-démocrate et centristes, en Bretagne (28,5%), en Pays-de-la-Loire (26%) où François Fillon dans son fief n’arrive que deuxième et Marine Le Pen troisième, en Normandie et en Centre-Val de Loire où Macron est à 26,%, Le Pen à 22%, Fillon à 18% et Mélenchon à 17,5%. Seule région à l’est, Rhône-Alpes (chez Gérard Collomb le Lyonnais et… Laurent Wauquiez le Sarkozyste), place Emmanuel Macron en tête avec 24%. 

Fillon premier en Île-de-France

Dans toutes les autres régions, dans les Hauts de France, dans le Grand est, en Occitanie et en Bourgogne-Franche Comté, la candidate du Front National caracole en tête avec des scores de premier tour à plus de 30% (comme en PACA à 31,5%). Deux exception à cette domination des deux favoris, La Nouvelle Aquitaine qui place Jean-Luc Mélenchon en tête avec 21,5% devant Macron et Le Pen à égalité à 20,5%. Le Limousin “rouge” et Poitou-Charentes-Aquitaine d’habitude plutôt roses, ont basculé pour Jean-Luc Mélenchon. L’île-de-France se distingue aussi du reste de la France, seule région à placer, toujours selon ce sondage, François Fillon en premier avec 23,5%, qui distance de peu Emmanuel Macron, 23%. 

Quoi qu’il en soit, la meilleure réponse à apporter aux assassins de jeudi et à leurs complices, à ceux qui veulent influer sur notre processus démocratique, pourrir et terroriser la vie politique et sociale en France, serait d’aller en masse aux urnes ces deux prochains dimanches. Votons.

Ch.B

 

Les Macronistes au chamboule-tout

Le référent départemental, Emmanuel Constantin.

Dans les partis classiques la soirée électorale se préparait vendredi avec la boule au ventre. Si leur candidat retourne dans ses foyers au soir du premier tour, les candidat du Parti socialiste et de LR et de l’UDI, ont du souci à se faire pour les législatives. Règlements de compte voire risques d’éclatement sont au menu. Avec les recompositions à venir suscités par les “vainqueurs” annoncés, les “mouvements” En Marche et la France Insoumise. Face au bloc frontiste dont la candidate subirait un trou d’air que la fusillade de jeudi soir pourrait regonfler. Vendredi elle devait visiter un chenil, elle a changé son programme et s’est trouvé un os providentiel à ronger en surfant sur l’attentat.

Emmanuel Macron, s’il se qualifie pour la finale saura t-il faire la synthèse entre les petits nouveaux d’En Marche, les sociaux démocrates du PS reconvertis et les centristes du Modem et d’ailleurs, sans parler des UDI recyclés, pour s’imaginer une majorité en cas de victoire le 7 mai? 

Tous les partis installés ont annoncé des candidats sur toutes les circonscriptions, y compris le Parti communiste et la France Insoumise, hormis le mouvement En Marche.

En région Centre-Val de Loire, le Modem qui a son bastion en Loir-et-Cher, pourrait avoir un candidat par département sur le contingent d’En Marche. Marc Fesneau, bras droit de François Bayrou pourrait y aller en Loir-et-Cher sur Blois (1ère), dans le Cher Franck Piffault, le président régional du Modem devrait aussi se trouver une circonscription (Bourges?). Et sur le Loiret cela se jouera entre Richard Ramos (Fay-aux-Loges) qui fait partie des instances nationales du Modem, Jean Berthaud (Dordives) ou l’Orléanais Tahar Ben Chaabane.

Selon toutes vraisemblances, les noms des candidats d’En Marche (et du Modem) seront dévoilés entre le deux tours de la Présidentielle. Dimanche, la soirée électorale d’Emmanuel Constantin, le délégué du Loiret d’Emmanuel Macron et de ses amis, aura lieu au bowling d’Orléans…Renverser les quilles politiques en place, jouer au chamboule-tout, c’est bien ainsi qu’Emmanuel Macron et les siens prévoient les résultats de ces élections dont le premier acte aura lieu dimanche soir.

Ch.B

 

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

  1. En marche !! c’est plutôt l’impasse..!!
    Il faut en finir avec ces politiques libérales et mortifères ( Sarkozy, Fillon..Hollande , Macron)
    qui ne provoquent que de la souffrance, un sentiment très fort impuissance et font monter l’abstention , l ‘extrême droite et les conservatismes..
    Rompre enfin avec l’austérité , pour s’engager dans la transition écologique et sociale et instaurer une 6 e république … l’avenir c’est tous-tes ensemble !! c’est nous !!
    Choisissons l’avenir en commun et l’espoir d’un changement..

    A lire sur le blog de Filoche / démasquons Macron
    http://www.filoche.net/2017/04/06/affronter-macron/..

  2. Pourquoi « l’avenir en commun » ? Comme dirait mon pote Poutou, je n’ai rien à voir avec Filoche un réac de gauche ou Mélanchon, un vieux copain de Mitterrand, au verbe fleurant bon les chrysanthèmes.
    L’avenir seul me suffit en Région Centre-Val-de-Loire, gérée sérieux, cool, En Marche tranquille, un Sancerre dans la main droite, un crottin de Chavignol dans la gauche. J’attends aux caves de la Mignonne, Benoît Hamon suant sang et eau pour monter la colline à pied. Une cuvée spéciale des Monts damnés l’attend. C’est la France que j’aime.

  3. Je me demande bien comment sont effectués ces sondages et quelles sont les personnes interrogées?
    Autour de loi, aussi bien dans mon milieu familial , qu’amical ou professionnel , les sensibilités et les votes seront divers mais pas une seule personne ne prendra Macron comme 1er choix. Et c’est un milieu de classes moyennes,encore largement majoritaires en France.

    • Bonjour Pascal,

      Sans parti pris, allez jeter un coup d’oeil sur youtube “il était une fois…. les instituts de sondages”, les premières minutes suffisent à comprendre;
      Ensuite, le panel d’électeurs qui n’a aucune légitimité..
      Puis, qui commande les sondages, et donc quel est le parti pris derrière?
      Et pour finir, afin que les sondages aient un sens, il serait bon que TOUS les candidats soient proposés dans les choix au sondés et pas seulement les 5 promus par TF1.. Pourquoi inéluctablement en manque t’il???

      Trop peu de français, aujourd’hui ne sont conscient que seulement 10 milliardaires détiennent l’ensemble des médias mainstream (audiovisuel et écrite).

      Je pense également que la macronnerie aura une surprise…

      à Jean de Saint-Satur, quelle joli et goûteux coin de France qui fait parti de ces joyaux patrimoniaux à défendre avec la plus grande ferveur!

      Bon dimanche à tous.

  4. Ce qui est tout à fait extraordinaire, c’est bien cette campagne 2017, placée sous le signe de…….. l’ignorance!
    Ignorance de réel débat de fond qui aurait dû surgir entre les différents programmes, certains pro U.E, pour ne pas dire, tous avoué à demi-mots pour certains avec ” Une autre Europe”, “Renégocions les Traités Européens”, bref des discours de “responsables” politiques, si souvent entendus et pourtant, après 30 ans de balivernes, les français sombrent doucement dans la folie; car espérer du changement, alors que les mêmes volontés sont placées au pouvoir, relèvent bien de la douce folie…. de l’extrême gauche à l’extrême droite en passant par les centres, bien sûr, aucun candidats (hormis un seul) ne proposent un réel changement, à savoir l’utilisation du droit en ce qu’il devrait être…
    Peut-être aurions-nous dû s’intéresser un peu plus à autre chose que l’éternel clivage gauche-droite?

    Peut-être un sursaut demain?

    En attendant cet éventuel sursaut, dormez bien chers co-citoyens, nos élites politiques veillent sur notre sécurité….

    • Enfin un lecteur de MagCentre qui sait.
      Foin des ignorants !
      Çà fait plaisir à lire à défaut de comprendre ce qui est écrit.
      Je dors bien, et j’attends zen, le prochain sursaut de vérité électorale, ce soir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *




Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail