Elections legislatives - Les resultats en temps reel

Les réactions à chaud

Ambiance en préfecture du Loiret,.

 

Emmanuel Constantin, délégué d’En Marche pour le Loiret: 

Sans triomphalisme, les amis d’Emmanuel Macron ont réagi en début de soirée par la voix d’Emmanuel Constantin: “on a réussi ce que beaucoup jugeaient impossible il y a un an”. Ce résultat est sans précédent, historique. Cela tient à deux choses, la volonté de rassembler et de tourner la page.”. Quel “ralliement” ou soutien pour Emmanuel Macron au second tour? “rassembler les progressistes c’est ce que nous faisons depuis le début…Maintenant il s’agit de lutter contre les valeurs de repli de Marine Le Pen. En Marche ne se ralliera pas aux logiques d’appareil. Nous ne voulons pas que les appareils qui ont été battu et qui ont pris la porte reviennent par la fenêtre.”

Quand seront connus les candidats d’En Marche? “Une grande partie  sera connue entre les deux tours et les reste après le second tour”. 

Valérie Corre , députée PS de la sixième circonscription

“Déception que la campagne de Benoit n’ait pas imprimer mieux. Il faut voter Macron sans état d’âme, Nous avons eu des différences mais sur l’Europe et l’économie nous partageons les valeurs, c’est ce qui compte le plus. 

Hugues Saury, (LR), président du conseil départemental du Loiret

“Je suis déçu et en colère. Nous avons le choix au second tour entre une candidate Marine Le Pen qui risque d’engager le pays dans une catastrophe, et un candidat inexpérimenté et qui  risque de ne pouvoir s’appuyer sur une majorité stable. Je suis en colère après mon parti et je m’étais exprimé en ce sens après le Trocadéro, François Fillon ne pouvait résister à la tempête médiatique et politique dont il a été à l’origine. Nous avons fait preuve d’aveuglement. Il ne faut pas que Marine le Pen devienne présidente et donc il faut voter Macron. Pour  les législatives, il faut que la droite et le centre se rassemblent pour peser sur le jeu politique. Sur la base du programme de Fillon qui était le meilleur pour redresser le pays. La nomination du Premier ministre sera déterminante. Il ne faut pas négliger non plus le fait que le score du Front national est historique. “

Michel Chassier (FN) Loir-et-Cher a réagit peu après la proclamation des premières estimations à 20h : “je suis satisfait que Marine Le Pen soit au second tour, même si c’était attendu. On nous annonçait une certaine incertitude, ce n’est pas ce qu’on sentait sur le terrain. Il y a une recomposition du paysage politique. Maintenant, que feront les électeurs de Jean-Luc Mélenchon ? Iront-ils chez Emmanuel Macron ? Et ceux de François Fillon et Nicolas Dupont-Aignan ? Ce que je note c’est la forte progression du FN dans le rural en Loir-et-Cher”.

Frédéric Orain, secrétaire fédéral du PS 41 : “On ne fait pas un bon score, il ne faut pas se mentir. On a eu tous les obstacles possibles dans cette campagne. Ce n’est pas le moment de pointer les responsables, nous aurons un congrès, probablement en novembre, on verra à ce moment-là. Si Benoît Hamon n’avait pas subi tant de désertions, on n’en serait sans doute pas là. Bref, concrètement, on n’est pas au second tour. Pour nous, ce second tour est sans hésitation : c’est Macron. Je ne partage pas tout le programme économique mais sur les aspects sociétaux on peut s’y retrouver. Il y aura un conseil fédéral vendredi prochain, mais personnellement je n’ai pas d’hésitation. On peut aussi regretter l’absence d’alliance entre Benoît Hamon et Jean-Luc Mélenchon. En cumul de voix on aurait eu plus de chances. Mais des querelles d’égo et de visions politiciennes l’ont empêché. Donc je suis déçu”

Damien Hénault, candidat LR dans la 1ère circonscription de Loir-et-Cher (Blois et Vallée du Cher) : “Nicolas Dupont-Aignan nous a piqué des voix suite aux affaires. Pour moi, le score incroyable, c’est celui du stalinien de concours Jean-Luc Mélenchon ! Clairement moi je suis déjà projeté sur le 3e et 4e tour, c’est-à-dire les législatives. Car la 1ère circonscription de Loir-et-Cher aura besoin d’un parlementaire ancré dans la réalité locale”.

Marc Gricourt, maire PS de Blois, vice-président du conseil régional : “Pour ce qui me concerne, je suis fier et heureux d’avoir voté pour Benoît Hamon qui a su incarner un projet cohérent, solidaire, écologique et démocratique en mettant au cœur de ses propositions des sujets essentiels comme l’avenir de la planète, l’avenir de la jeunesse et les perspectives d’un renouveau démocratique et européen. La dynamique n’était malheureusement pas de son côté, ses thèses n’ayant eu le temps de s’implanter tant il lui aura fallu, au milieu des affaires des candidats de droite et d’extrême droite, subir les reniements à la parole donnée et la trahison de l’élection primaire. (…) 

A Blois, malgré une participation que je trouve toujours trop faible, le total des voix de gauche confirme, à plus de 30 %, un ancrage solide à gauche. Des hommes et des femmes de gauche ont aussi voté pour E. Macron pour rejeter le Front national dont je me réjouis qu’à Blois il finisse en 4e position. (…) Dès aujourd’hui, c’est à la reconstruction d’une gauche réelle, fière de ses valeurs, engagée à respecter ses engagements, ouverte à tous ceux qui font des questions sociales, écologiques et démocratiques des priorités qu’il faut dès maintenant s’atteler afin de peser sur la prochaine élection législative en réélisant à Blois mon ami et député Denys Robiliard. Donnons à la France des députés qui défendront leurs valeurs, leurs convictions et pourront peser sur les choix d’un président qui se prétend ouvert”.

Maurice Leroy, député de la 2e circonscription et président du Conseil départemental de Loir-et-Cher : “Je remercie chaleureusement les Loir-et-Chériens qui ont voté pour François Fillon, le candidat aux trois qualités essentielles pour diriger la France : « la conviction, la détermination et l’expérience », et l’ont placé en seconde position dans notre département avec un score très supérieur à celui qu’il réalise au plan national. (…) Je prends acte du vote des Français qui ont exprimé souverainement un choix différent. (…) Conformément à la Constitution, seules les deux candidatures arrivées en tête postuleront pour le second tour le 7 mai. Centriste, je m’oppose au projet totalement irresponsable du Front National qui augmenterait les dépenses publiques de 208 milliards d’euros, sans un centime d’euro d’économie, alors que notre pays est déjà si surendetté ! (…) J’appelle les Loir-et-Chériens à faire barrage le 7 mai à la candidate du Front national. (…) Je voterai donc pour Emmanuel Macron. C’est désormais aux élections législatives des 11 et 18 juin prochains que tout va se jouer pour l’alternance politique”.

 

Olivier Frézot, secrétaire départemental du PS Loiret

“Je suis persuadé qu’En Marche investira Valérie Corre sur le sixième. Il va maintenant falloir s’accorder sur un programme aux législatives, il faudra bien une majorité présidentielle”.

Marc Gricourt, vice-président du conseil régional, maire (PS) de Blois.

“Pour ce qui me concerne, je suis fier et heureux d’avoir voté pour Benoît Hamon qui a su incarner un projet cohérent, solidaire, écologique et démocratique en mettant au cœur de ses propositions des sujets essentiels comme l’avenir de la planète, l’avenir de la jeunesse et les perspectives d’un renouveau démocratique et européen. La dynamique n’était malheureusement pas de son côté, ses thèses n’ayant eu le temps de s’implanter tant il lui aura fallu, au milieu des affaires des candidats de droite et d’extrême droite, subir les reniements à la parole donnée et la trahison de l’élection primaire.

Monsieur Macron se retrouve ainsi en position de devenir le prochain président de la République. Je reste, comme je l’étais jusqu’ici, convaincu que l’alliance des contraires, le libéralisme mâtiné de quelques propos solidaires, la poursuite des politiques d’austérité qui ont échoué, ne seront pas en mesure de redresser notre pays et surtout de le qualifier vis à vis des enjeux essentiels qui vont au-delà de ce futur quinquennat. 

Dès aujourd’hui, c’est à la reconstruction d’une gauche réelle, fière de ses valeurs, engagée à respecter ses engagements, ouverte à tous ceux qui font des questions sociales, écologiques et démocratiques des priorités qu’il faut dès maintenant s’atteler afin de peser sur la prochaine élection législative en réélisant à Blois mon ami et député Denys Robiliard. Donnons à la France des députés qui défendront leurs valeurs, leurs convictions et pourront peser sur les choix d’un président qui se prétend ouvert.”

Jean-Pierre Sueur, sénateur (PS) du Loiret:

“Le succès d’Emmanuel Macron traduit une volonté de renouveau. Il faut écouter ce que disent les électeurs. C’est sans précédent sous la troisième, quatrième ou cinquième république. Avec un mouvement créé il y a un an il bouleverse tout. Maintenant il faut battre Marine le Pen compte tenu du danger qu’elle représente pour la France et pour l’Europe. Ensuite, il faut trouver une majorité et cette majorité devra être composée de membres d’En marche, des socialistes socio-démocrates, des centristes et des progressistes. Il faut travailler et réfléchir à composer cette majorité.  

 

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

  1. Pas de réaction de Serge Grouard, ni d’Olivier Carré ? Il y a longtemps qu’on entend plus les voix d’Orléans.
    Si Olivier Frézot et Jean-Pierre Sueur pensent faire partie de la prochaine majorité de gouvernement, c’est qu’ils n’ont rien compris. Avant de créer eux-mêmes leur propre appareil, les gens d’En Marche vont d’abord vouloir se débarasser des partis traditionnels et ne recycleront pas les vieux politiciens. En Chine, ils auraient été envoyés en camp de rééducation, dans les campagnes. En France, ils pourront prendre “enfin”, leur retraite. Finalement, çà fait du bien un bon bol d’air.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *




Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail