Elections legislatives - Les resultats en temps reel

CESER Centre-Val de Loire: Eric Chevée président, dans la continuité de Xavier Beulin

Après la FNSEA, un autre organisme que présidait Xavier Beulin décédé le 19 février, s’est donné un nouveau président, le CESER (Conseil économique et social régional). Il s’agit d’Eric Chevée, rapporteur du budget, qui faisait figure de favori et qui l’a emporté par 67 % des suffrages, 63 voix contre 33 à Yves Lauvergeat (Fédération des oeuvres laïques). Originaire d’Eure-et-Loir et plus particulièrement du Perche (Nogent-le-Rotrou), Eric Chevée, chef d’une petite entreprise d’équipement de la maison a 55 ans et il est père de quatre enfants.

Eric Chevée succède à Xavier Beulin.

Elu dans le premier collège des entreprises, Eric Chevée est vice-président de la CPME 28 (l’ex-CGPME) et il  est devenu Chartrain en 2008, une ville où il est d’ailleurs conseiller municipal et conseiller communautaire. Eric Chevée dans ses premières déclarations après son élection au premier tour ce lundi lendemain du premier tour de la Présidentielle, s’est placé dans la “continuité” de Xavier Beulin. “J’ai été très impressionné par sa façon de conduire les débat et sa capacité à obtenir la synthèse ” a t-il poursuivi. “C’est cette façon de faire qui guidera mon action”.

Durant les huit mois qui restent dans ce mandat que Xavier Beulin n’a pu mener à son terme, Eric Chevée n’a pas souhaité modifier les équilibres au sein du bureau du CESER, sinon à la marge au sein du bureau. De nombreux chantiers sont en cours et en particulier le SRADDT (Shémas régional d’aménagement et de développement du territoire), mais jusqu’à décembre,

Relais de la société civile

Le CESR rend hommage lundi matin à Xavier Beulin.

Eric Chevée estime qu’à l’aune des résultats de dimanche le CESER a besoin lui aussi de “renouveler sa démarche”, entre les territoires et les métropoles. Il estime aussi que les conseillers doivent  bien être “représentatifs” de leurs organismes, associations, syndicats, afin qu’ils soient bien “des relais de la société civile”. Encore faudrait-il que le CESER, organisme qui oeuvre en amont des politiques publiques régionales soit mieux connu des populations. Faute de quoi, il risque la disparition comme l’ont souhaité certains candidats à la Présidentielle. 

Ch.B

 

 

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *




Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail