Elections legislatives - Les resultats en temps reel

Dominique Tripet: le FN ne passera pas par nous !

Dominique Tripet, conseillère municipale à Orléans (PCF) et militante bien connue du droit des femmes, lance un appel ce mardi soir sur sa page Facebook, à manifester mercredi soir à Orléans pour dire non à l’élection de Marine Le Pen.

Mercredi 26 avril 19 h
Place du Martroi 45000 Orléans

Citoyenne engagée pour les droits des Femmes, le droit au logement, contre les violences faites aux femmes et aux enfants, le bien commun à Orléans, j’en appelle à toutes celles et ceux qui simples citoyen-ne-s, militant-e-s du quotidien, engagé-e-s ou non dans une association, syndicat, parti, mouvement etc… à nous rassembler ce mercredi 26 avril 2017, place du Martroi à Orléans, pour dire haut et fort que le FN ne passera par nous !

Notre vote impacte aussi nos familles, proches et toutes celles et ceux qui sans voix ne pourront pas s’exprimer au second tour, et teste nos engagements. Soyons conscient-e-s de nos valeurs de Liberté, d’Egalité et de Fraternité.
Non au FN,
Non à l’élection de Marine Le Pen.

Dominique Tripet
#LeFNnePasseraPasParNous
https://www.facebook.com/events/1897407563852944/

 

 

 

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

  1. Il faut être clair. Pour battre Le Pen largement, il faut d’abord voter Macron. Ensuite, il sera toujours temps de combattre la politique économique et sociale du gouvernement formé par le Président élu.
    Se donner bonne conscience en ne nommant pas le candidat d'”En Marche” est ridicule. Arrêtons ce petit jeu politicien dérisoire et absurde. Refuser de choisir est pire encore : c’est une attitude dangereuse et irresponsable. En 2002, les réactions étaient plus radicales. Voter Macron est-ce pire que voter Chirac ? Et est-ce que ça empêche demain les luttes sociales ? Mélenchon rejoint ainsi quelques fillonnistes qui eux aussi refusent de choisir (certains sont même prêts à voter contre l’Europe et pour la promesse d’une retraite à 60 ans !).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *




Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail