Elections legislatives - Les resultats en temps reel

Orléans: abstention piège à cons!

Il y a le feu à la France. Pourtant, à gauche, Jean-Luc Mélenchon garde le silence en attendant le vote de ses amis. Comme si, pendant la campagne, il avait fait un référendum à chacune des saillies pour répondre aux journalistes ou pour insulter François Hollande. Pire: même au PS, chez des élus et des militants, certains envisagent l’abstention!

Mercredi soir place du Martroi à Orléans.

“J’ai mal à mon PS, il est devenu tout petit, se décompose, se recompose”, dit une élue sur  le mode ironique en évoquant le naufrage de Benoit Hamon. Mais elle redevient sérieuse, voire en colère en évoquant ce front républicain qui était spontanément descendu dans la rue en 2002. Et qui a du mal en 2017 à se construire, alors que le danger de voir le FN à l’Elysée est bien plus élevé qu’en 2002. ” J’entends beaucoup de gens de gauche dire “je ne suis pas sûr d’aller voter Macron. Ça fait peur”.

Philippe Rabier (PS).

Mercredi soir à Orléans, seulement 200 à 300 personnes, parmi eux des élus locaux ou des candidats aux législatives avaient répondu à l’appel de Dominique Tripet élu Front de gauche (PC). “Il faut que les gens prennent conscience de la réalité, je commence à m’inquiéter”, dit cet autre élu PS. “Je ne suis pas d’accord avec certaines positions de son programme, mais c’est un vrai démocrate, un homme honnête et honorable”.

Où étaient les 5 000 manifestants du 24 avril 2012. Les temps ont changé. Plus confortable de manifester devant son ordi ou sa tablette en étalant ses états d’âme comme de la confiture sur les réseaux sociaux, plutôt que d’affronter le froid sur le trottoir ou de consacrer une soirée à une réunion militante. “Nous sommes là pour montrer notre refus du Front national mais surtout pour nous armer de verbes et d’arguments pour aller convaincre les indécis, les abstentionnistes, les convaincus de l’inutilité du vote blanc, car oui il y a danger dans la maison républicaine. Je suis effaré par l’inconscience d’un bon nombre de mes connaissances qui préféreront voter blanc”, expliquait Philippe Rabier. 

Pour un 1er mai 2017 contre Le Pen

“Comment ne pas s’indigner devant la présence de Marine Le Pen au second tour de la présidentielle ? Comment ne pas se révolter devant  son score (plus de 20% des voix). Le 1er mai 2002 nous étions des dizaines de milliers dans les rues pour protester contre la présence de son père face à Chirac. Nous devrions être autant le 1er mai 2017. Combattre le FN est aujourd’hui encore une priorité pour tous les démocrates et les républicains. Il ne faut pas s’habituer. Ne pas se prononcer clairement comme l’a fait  Jean Luc Mélenchon est une erreur (une faute disent certains). On peut combattre le projet de Macron (comme celui de Chirac en 2002) sans se taire devant les idées du Front national et ne pas renvoyer finalement les deux candidats dos à dos.”, estime Michel Caillat, un militant de gauche qui n’a jamais appartenu au PS. Pour un autre, “le sujet n’est même pas de discuter du programme d’Emmanuel macron, il est de faire barrage au Front national, il y a urgence”.

Dans le canton de Saint-Jean-de-la-Ruelle, traditionnellement socialiste modéré et qui a voté Macron largement, les maires invitent les électeurs du canton à se rassembler  jeudi 4 mai. Frémissement du front républicain ou baroud d’honneur?
Toutes les études sérieuses le montrent, l’abstention à haut niveau est une condition suffisante  à l’entrée de Marine Le Pen à l’Elysée.

Ch.B

    • Les résultats de Marine Le Pen par rapport à 2012
    • En France la candidate du FN avait fait 6 421 000 voix en 2012, elle en recueille en 2017, 7 679 000, soit 1,2 million de voix en plus. 
    • Dans le Loiret, en 2012, 73 264 contre 83 662 en 2017, plus de 10 000 voix supplémentaires. 
    • En région Centre-Val de Loire en 2012, Marine Le Pen obtenait 280 096 suffrages (19,37%), elle en a obtenu dimanche 296 487 (24,06%), soit 16 000 voix de plus.

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

  1. Voici le texte que j’ai lu hier soir place du Martroi : Nous sommes là pour montrer notre refus du Front National mais surtout pour nous armer de verbes et d’arguments pour aller convaincre les indécis, les abstentionnistes, les convaincus de l’utilité du vote blanc, car oui il y a danger dans la maison républicaine.
    Je suis effaré par l’inconscience d’un bon nombre de mes connaissances qui préféreront voter blanc.
    Voici un texte d’un anonyme trouvé sur facebook que j’ai quelque peu remanié.

    Message à celles et ceux qui comptent s’abstenir ou voter balnc au deuxième tour de ces élections présidentielles :

    Parlez avec les femmes qui ont bénéficié de l’écoute et de l’accompagnement du planning familial, et dites leur que même si vous êtes pour la défense des droits des femmes, vu que Macron et Le Pen c’est la même chose, vous voterez blanc.
    Aller voir vos amis immigrés , en situation irrégulière, et dites leur que vous ne voterez pas pour le second tour car tout cela c’est la même chose.
    Allez voir dans les banlieue et dites leur que vous comprenez leur frustration et leur honte d’être systématiquement suspectés et contrôlés, dites leur que c’est dommage car ça va être pire encore si Mme Le Pen passe,…, mais bon vous n’irez pas voter car Macron et Le Pen c’est la même chose.
    Allez voir des anciens des guerres coloniales, par exemple ceux qui ont subis des tortures, et dites leur que Macron et le Pen c’est la même chose donc on ira pas voter.
    Parlez avec vos amis homos et rassurez les sur vos convictions d’égalité pour tous, et dites leur que vous n’irez pas voter car Le Pen est Macron c’est la même chose.
    Allez voir vos amis juifs et dites leur que non, les chambres à gaz ne sont pas un détail de l’histoire mais quand même Macron et Le Pen c’est pareil donc je n’irai pas voter.
    Pensez à l’Europe que nos parents ont créée pour éviter les guerres fratricides et dites leur qu’ils ont exagéré , c’était pas si grave que ça deux guerres mondiales . Le problème maintenant c’est l’Europe qui nous casse les pieds et qu’il faut en sortir, redevenir des nations isolées.

    Allez voir les journalistes qui ont eu à faire au service d’ordre de Mme Le Pen et dites leur que vous n’irez pas voter car Le Pen et Macron c’est la même chose.
    Et pour finir, dites à la France que vous vous en foutez ,que le Front National soit le parti politique qui commet le plus d’abus , qui soit le plus poursuivi et mis en examen et de loin. Ce qui est important c’est que Macron et Le Pen c’est la même chose !”

    J’ai mal à ma France.

  2. Puisque je suis cité dans l’article, je précise que c’est le CACS (Centre d’analyse critique du sport et de la Société) et pas moi seul qui appelle à voter Macron pour faire barrage le plus fortement possible au Front national (voir le communiqué complet sur le site du CACS ; http://lecacs.blogspot.fr/). Au lieu de se réfugier dans un silence complice (jusqu’à quand ?), Mélenchon aurait pu simplement dire : “Face au FN, votons aujourd’hui Macron et préparons dès demain les luttes sociales que sa politique économique ne manquera pas de susciter”, Battre Le Pen comme en 2002 est un devoir. Arrêtons de se donner bonne conscience en renvoyant honteusement les deux candidats dos à dos.

  3. Jabir, Jawad, Muhammad, Nabil, Suzanna, Abdulghafar, Zeba, Hicham, Leila, Ali Mahmoud, Emel, Abdulrahim, Hudar, Sbida, Zana, Masomah, Zahra, Ali Reza, Ali Akbar et quelques autres, vous êtes des nôtres, j’ai fait ce que j’ai pu pour que vous puissiez vivre ici. En écoutant le récit de vos vies, je vous ai aimés, votre destin est fragile, il dépend tout entier d’un vote contre la haine et le fascisme, nous allons le gagner et vous resterez avec nous, avec moi. Je ressens douloureusement l’idée que des ami(e)s avec qui j’ai partagé d’autres combats, ne pensent pas que vous soyez une raison suffisante.

  4. Vous n’en avez pas marre de voter contre ?
    Vous ne pensez pas qu’il aurait mieux valu lutter contre le FN au cours de toutes ces années où les gouvernements successifs de droite ou de gauche (si l’on peut qualifier “de gauche” les politiques menées au cours de la présidence Hollande !) n’ont rien fait pour améliorer la situation matérielle des Français, ce qui les jette aujourd’hui dans les bras de Marine Le Pen, seul recours à leurs yeux, même si c’est un choix dramatique pour la France et pour leur propre avenir ?
    Il y a quinze ans, c’était déjà la politique déplorable menée par le gouvernement Jospin qui lui avait valu de faire rejeter son programme qui n’était pas “socialiste” (sic !) et de se faire coiffer au poteau par Le Pen père. Qui peut encore s’étonner aujourd’hui de constater que les mêmes causes produisent les mêmes effets, encore exacerbés par les années de mensonges et de mépris pour cette population qui souffre depuis si longtemps après avoir cru aux promesses des uns et des autres ?
    Et vous voudriez qu’ils aillent voter pour celui qui incarne si bien, à lui seul, La Finance (vous vous souvenez, cette ennemie de François Hollande !) ? C’est une plaisanterie, je suppose ?
    Et puis, si le FN n’est pas un parti républicain, pourquoi la République Française ne l’a-t-elle pas interdit au lieu de le laisser diriger des mairies, d’avoir des représentants au Sénat, à l’Assemblée nationale, des élus européens, etc ?
    Enfin, partager le même bulletin de vote que Sarkozy, Estrosi ou Balkany a de quoi provoquer des hauts le cœur, non ?
    Non, décidément non, pas de bulletin de vote Macron de ma part. Je vote par conviction et par adhésion, plus du tout CONTRE comme on m’a forcé à le faire en 2002, ce que je regrette encore aujourd’hui tant j’ai la sensation de m’être fait rouler dans la farine à l’époque. On ne m’y reprendra plus. Quand c’est surtout pas La Peste et certainement pas Le Choléra, reste le choix du vote blanc puisque, à défaut d’être comptabilisé comme vote exprimé, il est désormais décompté à part.
    Il faut réviser vos classiques et revenir aux fondamentaux : élection Macron = piège à cons !

  5. Bonjour Mesdames et Messieurs,
    Le respect du droit de vote, c’est ne pas le bafouer en votant tout et n’importe qui, justement.Je préfère ne pas voter pour un candidat sous prétexte de contre.
    Je ne voterai jamais Le Pen ou FN, c’est pareil.
    Dire aujourd’hui encore c’est un parti fasciste, pourquoi pas, même si je pense que cela est devenu faux.Qu’il y ait des négationnistes et autres dans ses rangs, ça c’est vrai. N’y en a t-il pas eu dans le RPR ou l’UMP ? Parfois est défaillante…
    Mais admettons que vous ayez raison, c’est un parti fasciste, j’accepte.
    A votre tour, il va vous falloir accepter à l’inverse que Macron a des tendances fascistes également.
    Je vous vois bondir de derrière mon ordinateur !!!
    Oui dites-moi qui a fait utiliser le 49.3 pour faire passer en force le pack Macron (ubérisation, loi travail, …) malgré les millions de personnes contre, l’assemblée nationale contre aussi… qui étaient descendues dans les rues ?
    Vous comprendrez peut-être mieux, pourquoi nous sommes des millions à vouloir faire vote nul, blanc ou abstention.
    Vous avez le droit d’être en désaccord avec moi, avec nous, mais vous devez respecter, puisque vous vous dites démocrates, notre choix ! Nous respectons le votre, alors…
    Merci.
    GJ-F

  6. Tout est fasciste, tout se vaut. Vive la politique du pire et du n’importe quoi.Voilà ce que nous dit GJF Les mélenchonnistes qui ne choisissent pas choisissent Le Pen et rêvent d’en bénéficier dans cinq ans quand le bilan catastrophique sera fait. Ils pensent que Macron aujourd’hui c’est Le Pen en 2022. Totalement absurde. Et pourquoi pas Mélenchon (ou son successeur s’il peut y en avoir un !) en 2022 ? Auraient-ils peur que leur leader ne soit pas suivi par le peuple mécontent après tant d’années de macronnisme ?…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *




Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail