Elections legislatives - Les resultats en temps reel

François Hollande lance un missile pour l’emploi à Bourges

Le président de la République était en visite, jeudi, à Bourges, dans les locaux de l’entreprise d’armement MBDA, l’actuel leader européen dans le domaine des missiles et systèmes de missiles pour évoquer différentes thématiques de défense nationale.

Au lendemain de l’annonce d’un taux de chômage reparti à la hausse après plusieurs mois de diminution ou de stagnation (+1,3 % en mars), se rendre dans un des sites d’un groupe qui vient d’annoncer la création de 600 postes, dont 200 en région Centre-Val de Loire, ressemble tout de même plus à un moyen d’auto-persuasion d’une relance de l’économie française que d’un enthousiasme béat pour les industries d’armement. Bourges qui a longtemps pratiqué le monothéisme industriel à base de fabrication de canons, de chars, de munitions à travers ses établissements militaires d’état (EFAB, DTAT, ETBS) mais aussi à capitaux, en totalité ou partiellement, privé ( Luchaire, Nexter, Giat, etc) s’appuie encore, pour partie sur ce type d’industrie spécifique.  

Hollande et l’Exocet 

Arrivé à bord d’un Falcon de la présidence de la République, François Hollande a parcouru rapidement le court trajet entre l’aéroport et le site berruyer de MBDA. Sur place, il était accueilli par le PDG de l’entreprise, Antoine Bouvier. Ce dernier Sur le site il a pu visiter différents ateliers, découvrir au plus près le missile Exocet, accompagné par les représentants de l’état comme la préfet, Nathalie Colin, mais aussi les élus locaux, à l’image de Yves Fromion, Nicolas Sansu, Michel Autissier, ou Rémy Pointreaux, respectivement députés, président du conseil département et sénateur.

Environ 2000 salariés MBDA en région Centre-Val de Loire

A l’issue de la visite des ateliers, le président de la République a prononcé un discours, devant une partie des salariés de l’entreprise. Au cours de celui-ci, il s’est attaché à défendre la qualité de l’industrie française d’armement dans une ville, et même un département,  qui compte encore beaucoup sur ce secteur en ce qui concerne son potentiel économique.Il faut d’ailleurs rappeler que MBDA représente un chiffre d’affaire de 3 milliards d’euros pour un carnet de commande évalué à près de 16 milliards d’euros. En région Centre, on dénombre environ 1500 salariés sur le site de l’ex-aérospatiale, spécialisé dans le domaine des missiles et systèmes d’exploitation missiles, pour 250 personnes sur celui du Subdray plus consacré à la pyrotechnie et enfin 280 sur le site solognot de Selles-Saint-Denis, l’ancien site Matra armement.

Après avoir évoqué la situation géographique centrale qui a prédisposé Bourges à être l’une des villes phares de l’armement français durant des décennies, le président de la république a souligné que “la tradition s’est transformée, transmise pour qu’aujourd’hui nous ayons les unités les plus modernes, les meilleures technologies qui sont à l’œuvre, ici, à Bourges… “ avant d’ajouter que “La souveraineté, c’est disposer de la force qui permet de décider, c’est l’indépendance stratégique. La souveraineté, c’est la capacité de décider son avenir, ce n’est pas s’enfermer, s’isoler du monde”. Quant à MBDA il a surtout mis en avant le fait que, outre Aster, Mica, désormais, « vous êtes capables d’avoir développé un produit qui est entré dans le langage courant… Quand on dit Exocet, chacun comprend ! » 

Le PDG de l’entreprise, déjà promu au rang d’officier de la légion d’honneur à l’occasion de la promotion de Pâques, s’est vu remettre  la médaille de la Présidence de la République.

Avant de quitter les lieux, le président de la république a sacrifié au traditionnel serrage de mains. Certains salariés on même souhaité réaliser des selfies avec le président dans une ambiance qui est resté bon enfant durant toute la durée de la visite.

Fabrice Simoes.

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

  1. Doit-on d’un côté critiquer l’effort d’armement d’un pays frontalier de la Chine et de l’autre, se réjouir de nos propres capacités à propager la mort et donc la haine ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *




Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail