A la Bastille, on aime bien ni… ni…

…mais il y a celles et ceux qui probablement revoteront Macron (8 millions environ au 1er tour) et assumeront de vouloir élire un chef d’état –nième employé des oligarchies financières (les tristement célèbres 1% richissimes), ce qui est impensable pour d’autres ;

…mais il y a celles et ceux qui probablement revoteront Le Pen (7 millions environ au 1er tour) et assumeront de vouloir élire un chef d’état adepte de la primauté de la race nationale sur la valeur de l’être humain et son respect quelles que soient ses origines (en référence aux théories de la suprématie d’une ‘’race blanche-française’’), ce qui est impossible pour d’autres ;

…mais il y a celles et ceux qui envisagent de s’abstenir volontairement à nouveau (9 millions au 1er tour) estimant légitime de refuser de participer à un épisode historique vicié par le déséquilibre qui le fonde : devoir choisir entre deux aliénations, ce qui les amène à choisir de désobéir à la règle de la représentation par le vote pour… ;

et encore d’autres qui revoteront blanc ou nul (1 million au 1er tour) usant de leur voix glissée dans une enveloppe pour clamer haut et fort leur indignation, suivant en cela, entre autre, S. Hessel ,même s’ils sont avertis que leur acte augmentera le pourcentage de votants pour les deux impétrants qui pourront ensuite prétendre qu’ils ont été élus par x% (22 et 23 % des voix au premier tour alors qu’ils ont été sélectionnés par seulement 16 et 17% des inscrits) .

Et puis il y a ces 28 millions d’inscrits qui hésitent à voter Macron car ce serait faire contre mauvaise fortune bon cœur.

Voter, c’est une des façons de signifier son engagement vivant dans la société, c’est vouloir participer au gouvernement à partir de soi (en le déléguant à un représentant). S’ils votent Macron, malgré tout ce qui les gêne dans le projet qu’il propose, et qu’ensuite ils vont s’asseoir devant la télé en observateurs passifs de ce que le chef de l’état va vouloir mettre en place (encore plus de libertés pour les financiers et donc encore plus de souffrances pour les employés-utilisés) ils seront- ces ayant voté Macron- complices de ce qui se fera avec en perspective des catastrophes humaines (‘’fluidité-flexibilité du travail’’ ce qui veut dire déplacements forcés pour conserver un revenu, parcellisation des horaires, maintien d’une masse de chômeurs pour museler les revendications de mieux vivre, etc) et écologiques prévisibles (nucléaire à bout de souffle, pollution atmosphérique augmentée, destructions de zones naturelles, etc).

Mais s’ils votent Macron et qu’ensuite, conscients que la justice est supérieure au droit*, et qu’en conséquence il est inconcevable de faire passer les intérêts d’une minorité avant le bonheur du plus grand nombre, qu’à ce qui est imposé on peut s’opposer, résister et l’empêcher, ils devront être prêts à descendre dans la rue, à se mettre en grève ainsi qu’ à désobéir, à s’investir dans des actions populaires (par exemple de boycotts) pour obliger ceux, qu’ils auront nommés au travers de leur choix d’élection par contrainte, à gouverner d’abord pour toutes et tous.

A celles et ceux- là je suggère de graisser leurs chaussures de marche pour les manifs, d’aérer leurs duvets pour les occupations de lieux stratégiques, de réduire leurs ‘’besoins de consommation’’ afin d’avoir moins de dépenses et d’apprendre à résister.

Etant des millions dans cette situation (les ’’France insoumise’’, les abstentionnistes, les blancs-nuls, les gens de ‘’gauche’’,les dégoûtés d’une ‘’droite’’ voleuse du bien public, les votants pour les soi-disant petits candidats), mobilisés et prêts à empêcher plus de violences et de souffrances dans la vie, alors voter pour l’employé des financiers devient envisageable à la seule condition de ne rien lâcher, de ne pas être lâches ensuite ce à quoi, dès les législatives, le pouvoir en place nous invitera en nous divisant en parti(e)s .

« C’est la gadoue… »chante Jane Birkin mais avec des bottes, un imperméable ou un parapluie on peut affronter les dangers (qui s’amplifieront avec Macron) sans être trempé et continuer la marche des êtres humains vers une vie plus simple et plus juste à la seule condition de ne pas être complices (par passivité) des malfaiteurs-malfaisants.

FT

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

  1. La mémoire au présent

    J’irai voter sans état d’âme, je ne comprend pas cette litanie amnésique et soudaine du vote utile , comme s’il y avait des votes inutiles, comme s’il était soudainement devenu inutile, obscène, ringard, collaborationniste d’user de ce droit fondamental .
    Comme si «  de rien n’était . » 
    Comme si tous les idées se valent
    Comme si le temps était suspendu
    Comme si des millions de personnes n’avaient pas fait l’expérience ultime dans leurs chairs de l’arbitraire, de l’exclusion
    Comme si voter était synonyme de traîtrise à la cause du peuple , quel peuple ? Au nom du peuple dont on nous rabat les oreilles ? chacun le sien dont l’autre ne fait jamais partie car il ne brandit pas la même Bible !

    J’irai voter pour la liberté des peuples justement , pour toutes ces personnes assassinées sous des régimes autoritaires, pour toutes ces familles , dont les nôtres qui ont eues à subir, à se cacher, à se renier, à pleurer leurs morts,
    j’irai voter pour ces familles de réfugiés , ici, chez nous, dans nos maisons , dans nos rues, ces familles que nous côtoyons , qui meurent de peur de voir un nouveau tyran populiste au pouvoir en France, pour ces frères et sœurs sans droits , méprisés , ignorés souvent , qui tous les jours nous questionnent dans leur français hésitant : «  Le Pen président ?. » 
    J’irai voter parce que je ne supporterai pas leur regard si je m’abstenais au nom de la «  stratégie politique  » , si je m’abstenais gonflé de rancœur aigre et de suffisance infantile pour «  créer les conditions d’un monde meilleur. » en oubliant l’ici et maintenant .
    J’irai voter car j’aurai honte à pleurer devant ma lâcheté, mes petits calculs .
    J’irai voter justement parce que je crois que la fraternité est le seul remède à la haine .
    J’irai voter parce que je crois en l’humanité, la notre, la votre et que j’ai la foi des incroyants . Parce que nous pouvons soulever des montagnes, mais ensemble , sans attendre la femme ou l’homme providentiel mais en puisant ces forces dans notre humanité justement
    J’irai voter pour mon pays abîmé mais qui reste une démocratie dans lequel des millions d’hommes et de femmes peuvent co-habiter,
    j’irai voter pour témoigner justement que je ne m’en remet ni au hasard ni au chaos salvateur, ni au père Noël, mais à la nécessité de nous reconnaître dans nos différences, de nous respecter
    J’irai voter car je ne considère pas cela comme une soumission, un blanc seing et que mon vote ne signifie nullement une totale approbation , une docilité complice J’irai voter car je refuse ce discours des «  tous pourris. »,
    sauf nous bien sûr .
    J’irai voter car je me sens totalement responsable à mon niveau du monde dans lequel je vis et je ne suis pas tenté par une expérience totalitaire mais l’expérience du quotidien
    J’irai voter pour réhabiliter la figure de l’étranger, cet étranger qui fait si peur, et qui est n’est qu’un autre nous même .

    Et surtout , j’irai voter car je suis convaincu que le politique et le social sans la dimension éthique, philosophique et spirituelle est une coquille vide et ce vide nous sidère , nous égare . Oui , j’essaie difficilement, opiniatrement certains jours de chercher ce qui peut faire sens .
    Voter pour moi est un engagement pas uniquement citoyen : je m’engage avant tout vis à vis de moi- même , je choisi ce point de départ , je n’ai pas peur, l’espoir m’habite,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *




Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail