Elections legislatives - Les resultats en temps reel

Orléans: Mgr Jacques Blaquart préfère En Marche ! plutôt que le rejet et l’exclusion

“Non possumus”, nous ne pouvons pas. C’est ainsi que Mgr Jacques Blaquart, évêque d’Orléans, a défini son choix pour le second tour de l’élection présidentielle de dimanche 7 mai prochain. Interrogé au micro de RCF Loiret par la journaliste Sophie Deschamps, l’évêque d’Orléans a été très clair : “Les exigences de l’évangile, est-ce de rejeter le pauvre ? L’étranger ? Le replis sur soi ? Est-ce que l’évangile ne nous dit pas plutôt : prends soin du blessé, celui qui est d’un autre pays que toi ? Regardez le Samaritain avec cet homme juif blessé au bord du chemin. Jésus est très clair, il va même jusqu’à dire tu aimeras ton ennemi. Ou je pense aussi à ce Proverbe : si ton ennemi a faim, donne-lui à manger. Et je parle là seulement de l’ennemi. Alors je sais qu’on est dans des situations compliquées, mais moi, comme chrétien si j’ai une personne en détresse devant moi je ne peux pas la laisser tomber. Parce que c’est l’évangile”

L’évêque d’Orléans appelle-t-il à voter contre le FN ? “Je repense à l’expression latine “nous ne pouvons pas” (non possumus). Moi je ne peux pas voter pour quelqu’un qui est dans le rejet, l’exclusion avec ce qui est contraire à l’évangile. Est-ce que ça veut dire que le programme d’Emmanuel Macron me convient tout à fait ? Non, notamment sur les questions de société. Mais on ne peut pas faire d’un aspect du programme le seul critère de discernement, comme le dit la présidente d’ATD Quart-Monde (Claire Hédon). Le chômage, le logement, la dette publique sont autant d’enjeux pour la vie des familles. Ma position est assez claire, c’est sur l’évangile que je reviens sans arrêt”

Et que dire des catholiques qui ont déjà voté Front national et qui s’apprêtent à faire de même au second tour ? “Je les respecte”, dit encore Mgr Blaquart. “Qui suis-je pour dire pour qui voter ? Mais je suis extrêmement clair avec les valeurs de l’évangile qui ne sont pas négociables. Écoutons ce que dit Jésus, on ne peut pas négocier. Pour moi, il n’y a pas photo. On a besoin de quelqu’un qui essaie de rassembler et pas de diviser, qui n’est pas dans la vindicte et la haine mais qui essaie de réunir et de mettre en communion autant que faire ce peut”. 

Y a-t-il une responsabilité collective dans la montée des extrêmes ? “Oui, je crois qu’on est tous responsables. À partir du moment où on ne prend pas soin de celui qui est en détresse, on encourage les extrêmes. Si on s’enferme dans la peur, si on se sent exclu, si on ne va pas vers eux, on est responsable de cette montée”

 

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

  1. Voici une voix courageuse, mais porte-elle d’Orléans jusque dans les campagnes ? On peut en douter, maintenant que les agriculteurs intensifs préfèrent conduirent leurs tracteurs le dimanche que d’aller à la messe. C’est pour nourrir les pauvres, bien sûr.
    Au fait, ma Maman généreuse a reçu une bonne soixantaine de sollicitations par courrier postal de la part de différentes organisations caritatives pour le carême. Charité bien ordonnée… ou sur charity business sur commande. Avec pas mal d’utilisation (avec leur consentement bien sûr) de photos d’enfants dénutris. Dois-je préciser leur couleur de peau ?

  2. Si l’évêque Jacques Blaquart parle ainsi, c’est qu’il connaît la vie politique française. Ce n’est pas une voix courageuse, mais une voix lucide.

  3. Imaginer un seul instant que les financiers derrière macron ont le coeur sur la main est une ineptie.
    Appeler à voter pour le candidat de la pma, gpa, et dont les soutiens sont pour certains favorables à l’euthanasie me semble incompatible avec la doctrine de l’Eglise.

    Ne votez pas pour MLP si votre coeur vous l’interdit. Mais évitez de noyer la respectabilité de l’Eglise en parlant en tant qu’évêque par l’appel au vote le plus sinistre qui soit.

  4. Promouvoir la GPA ou la PMA, ce n’est pas exploiter le pauvre et faire de l’humain une marchandise peut-être ? Depuis quand favoriser l’homosexualité est-il une prescription de l’évangile ?
    Enfin, ouvrir largement nos portes à des personnes à qui on ne peut pas garantir la survie (sans parler de confort), est-ce vraiment charitable ?
    Mgr Blaquart : pour qui roulez-vous exactement ?

  5. je suis extrêmement choqué, en tant que catholique de l’attitude de ces évêques qui prennent positions pour l’un ou l’autre des candidats à la présidentielle. Un texte équilibré a été adopté par la Conférences des évêques de France qui donne les différents points que tout chrétien se doit de prendre en compte pour faire son choix, mais qui se garde, avec beaucoup de sagesse, de donner des consignes, renvoyant chacun à sa conscience, tant le choix peut-être déchirant.
    Le comportement individuel de certains évêques témoigne d’une rupture de l’unité au sein de l’ Église.
    Je rajoute aussi, qu’en prenant parti en tant que pasteur, pour l’un ou l’autre des candidats, ils mettent sous le boisseau des pans entiers de la doctrine catholique, participent de ce fait au relativisme, contraire à cette dernière et collabore donc au mensonge.

  6. UN CATHOLIQUE NE PEUT PAS VOTER MACRON
    Cet évêque ne connait pas “les principes NON NEGOCIABLES” ? NON apparemment, alors qu’IL RETOURNE AU CATECHISME !
    Non seulement un catholique ne peut pas voter macron à cause de ttes les HERESIES qu’il défend, mais il doit LUTTER CONTRE MACRON, donc VOTER MARINE
    C’est à cause des trop nombreux évêques gauchistes de ce genre que 75 % de nos églises sont VIDES. Sans compter tous les prêtres et les vrais catholiques qu’il blesse profondément : qu’il aille s’en confesser.

    • Quelle misère… Pour ma part, ce sont toutes les inepties que j’ai pu entendre et la bêtise constatée d’un certain nombre d’ânes fiers de leurs ferveur, qu’ils prenaient pour une morale, que j’ai fui définitivement les rangs des églises, après les avoir fréquentées avec zèle pendant de nombreuses années. J’ai troqué ma foi contre une éthique personnelle, dont les principes n’appellent rien en retour, ni salut ou autre gratification divine qui tiendrait lieu de récompense. Si ce témoignage peut vous aider à affiner vos statistiques, j’en serai très heureux.

  7. Monseigneur, en matière de soutien des pauvres et des exclus, charité bien ordonnée commence par soi-même. Des pauvres et des exclus, nous en avons suffisamment comme ça en France à aider (à cause de qui d’ailleurs ? …), pour supporter en plus l’afflux massifs de pays sans grand rapports culturels avec nous.
    Et puis c’est trop facile de ne jamais évoquer les causes locales des ces exodes massifs et l’inefficacité de nos dirigeants à y remédier. C’est trop facile comme seul discours de nous culpabiliser.
    C’est trop facile de se voiler la face vis-à-vis du développement d’une religion totalitaire que provoque cette invasion pacifique. Sur le plan moral et religieux, libre à vous de tendre l’autre joue. Mais ce qui prévaut au développement des vertus personnelle peut se révéler catastrophique pour l’économie (la gestion) d’une communauté. C’est l’erreur classique du cléricalisme. Sur le plan politique, taisez-vous Monseigneur, vous vous faites le diviseur de notre société, et l’adversaire de la République.

    • bien vu n en a marre de ces donneurs de leçons qui feraient mieux de prendre en compte la pauvreté de nos nombreux pauvres à nous. Que l’Eglise fasse des messes, s’occupes des plus nécessiteux mais qu’elle ne se mêle pas de politique surtout pour dire ce genre de choses carrément anti françaises . Ce n’est pas son rôle

  8. Catholique, je suis profondément choqué par cette prise de position. Je ne me sens pas etre un affreux extrémiste par ce que je défends la Vie. Je vais a la messe le plus souvent possible, prie, accueille mon prochain. Je voterai MLP qui est sans hésitation moins enclin a detruire la famille. Il n y a pas de repli sur soi avec ce vote.

  9. Si vous voulez savoir jusqu’où Emmanuel Macron veut allez, consultez le site officiel d’En marche !

    Par exemple, en ce qui concerne son programme pour l’éducation nationale :

    “Objectif 1 : Faire de la crèche un instrument de lutte contre les inégalités.”

    https://en-marche.fr/emmanuel-macron/le-programme/education

    Et je ne vous parle pas de ses lubies LGBT :

    https://en-marche.fr/article/lettre-ouverte-emmanuel-macron-lgbti

    Ces deux seuls exemples de totalitarisme assumé sont clairement incompatibles avec “les points non négociables” que devraient défendre tout chrétien, et a fortiori tout catholique.

  10. cette prise de position de Mon évêque m’écoeure! c’est tout juste digne d’un franc-mac plutôt que d’un homme d’église

  11. Monseigneur,
    Comment pouvez-vous soutenir un candidat pro avortement, pro euthanasie, pro LGBT et intersexe !! qui plus est ! pro gender dès la maternelle, pro toutes les formes de perversions de l’âme de nos enfants et de la famille selon le plan de notre Dieu, la marchandisation du corps de la femme; la mondialisation et le règne de l’argent roi. . Mme Le Pen est condamnée d’avance, mais si vous lisez son programme et si vous vous êtes donné la peine d’écouter ses discours vous ne pouvez nier qu’elle défend la vie, la famille et la protection des enfants contre les perversions de tous ordres. Vous la condamnez car elle est contre l’immigration de remplacement prévue par les instances de l’ONU et de l’ EU (voir les programmes officiels je n’invente rien hélas !)organisant la destructions planifiée de la civilisation chrétienne. Votre manque de discernement et votre attachement au politiquement correct sont une grande souffrance car ils participent à la descente aux enfers de notre pays par la déformation des consciences des plus faibles.
    Une catholique qui ne veut pas renier le Christ
    Christine

  12. Pour ma part je trouve que ce vote est particulièrement rendu compliqué par les conséquences prévisibles des choix de l’un ou l’autre candidat. Selon les points de vues, certains choix, des deux côtés allant à l’encontre des principes non négociables.
    Le rôle et la place de l’Église concernant les consignes de vote me paraissent sagement décrits dans cette vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=lo_AK5w-FOE&feature=youtube_gdata_player
    Agissez “en conscience” selon les 5 possibilités : Macron, Marine, Blanc, Nul ou Abstention. Cherchez le discernement dans la prière, la lecture de la Parole de Dieu et l’amour du prochain. Puis, quelque soit l’issue du vote, cherchez d’abord le Royaume de Dieu et sa justice (Mat 6 :33)
    Pierre-Marie

  13. Merci à vous pour votre position courageuse, si nous n’avons pas fuit l’église c’est grâce à des personnes de votre qualité que nous avons rencontrées trop rares hélas !…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *




Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail